go to content

Donald Trump, le troll de compétition qui domine les primaires républicaines

À l'approche du premier débat des primaires républicaines, le milliardaire américain devance ses adversaires dans les sondages, en dépit, ou peut-être en raison, de ses déclarations provocs et de son omniprésence dans les médias.

posté le
Quand le Mexique nous envoie des gens, il ne nous envoie pas ce qu'il a de mieux. [...] Il envoie des gens qui ont beaucoup de problèmes et qui ramènent ces problèmes avec eux. Ils nous ramènent de la drogue, ils nous ramènent de la criminalité, ce sont des violeurs, et certains, j'imagine, sont des gens bien.

Des déclarations embarrassantes pour les dirigeants du parti Républicain qui travaillent à rajeunir l'image du parti et à attirer l'électorat latino. Reince Priebus, le président du Comité national républicain, aurait ainsi demandé au milliardaire de modérer un peu son propos.

Mais celui-ci a ensuite poursuivi sur sa lancée en s'attaquant à John McCain. Le Républicain qui avait perdu l'élection présidentielle de 2008 face à Barack Obama est d'une mouvance bien plus modérée que Trump.

Selon Donald Trump, John McCain ne mérite pas le statut de héros de guerre dont il a hérité après avoir passé cinq ans et demi dans les geôles de la République démocratique du Viêt Nam, entre 1967 et 1973.

De tels propos auraient fait couler plus d'un candidat à la présidentielle. Pas Donald Trump qui mène au contraire la course à la primaire républicaine depuis plusieurs jours.

Il faut dire que le milliardaire est déjà très connu de l'électorat conservateur américain. Il a bâti sa notoriété sur ses commentaires provocs et son ultra-présence médiatique. Donald Trump a un avis sur tout et ne se prive pas de le partager avec tout le monde.

Sur l'extrait de naissance de Barack Obama, par exemple:

BuzzFeed France / FREDERIC J. BROWN/AFP / Getty Images / Via Twitter: @realDonaldTrump

Donald Trump est le plus célèbre des «birthers» – ceux qui affirment que Barack Obama n'est pas né sur le territoire américain et aurait forgé un faux extrait de naissance pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.

Il y va même de sa théorie du complot:

How amazing, the State Health Director who verified copies of Obama’s “birth certificate” died in plane crash today. All others lived

«C'est quand même incroyable que le Directeur de la Santé Publique qui a vérifié les copies de "l'extrait de naissance" de Barack Obama soit mort dans un crash d'avion aujourd'hui. Tous les autres ont survécu.»

Et de renchérir:

Isn’t it interesting that the tragedy in Paris took place in one of the toughest gun control countries in the world?

«Vous ne trouvez pas ça intéressant que la tragédie de Paris ait eu lieu dans l’un des pays qui a les lois les plus strictes sur la vente d’armes à feu?»

Angelina Jolie est assez incroyable parce que tout le monde pense que c'est une grande beauté. Et je ne dis pas qu'elle est moche, mais on ne peut vraiment pas dire qu'elle soit belle. Je sais vraiment ce qu'est la beauté. [...] Je suis propriétaire de Miss Univers. Et je suis propriétaire de Miss USA. Je suis propriétaire de nombreuses choses. Je sais ce qu'est la beauté, et elle n'est pas belle.
«Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Trump est un homme qui sait ce qu'il veut et se donne les moyens de l'obtenir, quoi qu'il en coûte. Les femmes sont presque autant attirées par son pouvoir que par son argent.»

Donald Trump aime aussi parler du compte Twitter de Donald Trump.

My twitter has become so powerful that I can actually make my enemies tell the truth.

«Mon Twitter est devenu tellement puissant que je peux forcer mes ennemis à dire la vérité.»

Et des cheveux de Donald Trump.

As everybody knows, but the haters & losers refuse to acknowledge, I do not wear a “wig.” My hair may not be perfect but it’s mine.

«Comme tout le monde le sait, même si les haters et les losers refusent de le reconnaître, je ne porte pas de "perruque". Mes cheveux ne sont peut être pas parfaits mais ce sont les miens.»

Reste à savoir si l'élan de popularité qu'est en train de connaître le milliardaire est fait pour durer. Il n'a en tous cas pas fini de créer la polémique. La dernière en date? Lundi 27 juillet, le site américain The Daily Beast a révélé que l'ex-femme de Donald Trump, Ivana Trump, l'avait accusé de viol pendant leur procédure de divorce. L'avocat du candidat a répondu au journaliste en affirmant qu'il «est impossible de violer une épouse». Le viol conjugal est puni par la loi de l'État de New York, où réside Donald Trump, depuis 1984.

Marie Telling is a Senior Writer & Producer for BuzzFeed Food and Tasty and is based in New York.

Contact Marie Telling at marie.telling@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.