back to top

15 choses qui surprendront tous les Français sur les campus américains

Partager sa chambre avec un-e inconnu-e, pour commencer.

Publié le

1. Partager sa chambre avec un-e inconnu-e.

Columbia Pictures

Sa chambre hein, pas son appart' ! C'est un rite de passage très américain. En première année de fac, ils doivent partager leur chambre de dortoir avec un parfait inconnu qui leur est attribué au hasard par un mail de la fac. Parce qu'apparemment, l'intimité c'est surfait. (Et au cas où vous vous posiez la question, si l'un des deux colocs est en couple et veut un moment en paix avec son partenaire, la tradition est de mettre une chaussette sur la poignée de la porte pour s'assurer de ne pas être interrompu par son coloc.)

2. Et vivre sur le campus.

Xixinxing / Getty Images

Dans la très grande majorité des facs américaines, tous les étudiants de première année sont forcés de vivre sur le campus. Ça encourage l'intégration et l'adaptation à la vie universitaire tout en permettant aux universités de se faire plein d'argent grâce aux loyers exorbitants des dortoirs.

3. Le fait que les étudiants ne peuvent pas boire légalement pendant les deux premières années de fac.

Columbia Pictures

Ils s'en sortent quand même régulièrement grâce aux fausses cartes d'identité mais imaginez devoir faire autant d'effort pour boire un verre à 20 ans.

4. Leurs gyms ultra bien équipées.

livehealthywithlaura / instagram.com

Les cours de yoga de mon université française se tenaient dans un petit appart' qui puait les égouts. Alors la première fois que j'ai mis les pieds dans le centre sportif de mon université américaine, j'ai halluciné : des pistes de course intérieures et extérieures, des terrains de basket-ball, une grande piscine, un mur d'escalade et des machines de salle de gym haut de gamme, parmi beaucoup, beaucoup d'autres choses. Et les vestiaires étaient dignes d'une gym hors de prix.

Publicité

5. L'importance des sports universitaires.

Gregory Shamus / Getty Images

Si je vous dis sports d'universités, en France vous imaginez sûrement un gymnase avec un ou deux gradins où se rencontrent les équipes de volley locales. Aux États-Unis, c'est une tout autre histoire. Des stades entièrement remplis de supporters prêts à passer un après-midi à encourager leur équipe, des joueurs stars connus à travers le pays, des matchs retransmis à la télé... Le sport rythme la vie universitaire sur beaucoup de campus américains.

6. Et les fans des équipes universitaires qui leur restent fidèles jusqu'à la retraite.

Daniel Boczarski / Getty Images

L'engouement et l'allégeance à certaines équipes ne se limitent pas aux années de fac. Dans mon université, les gens parcouraient des milliers de kilomètres et campaient pendant des jours sur le camping à côté du stade pour assister à un match.

7. La taille absurde de certains de leurs stades.

Gregory Shamus / Getty Images

Vu l'étendu de leur passion pour le sport à la fac, ça ne devrait pas être surprenant que leurs stades soient grands. Mais comme on est aux États-Unis, pays des extrêmes, certains stades ne sont pas seulement grands mais carrément immenses. Le stade de l'université du Michigan, par exemple, peut accueillir plus de 107 000 personnes, soit davantage que le plus grand stade de TOUTE L'EUROPE, le Camp Nou.

8. Le concept des fraternités et des sororités.

Comedy Central / buzzfeed.com

Ce que vous avez vu dans les films américains est assez fidèle à la réalité (même s'il y a comme partout des exceptions). Les fraternités sont des maisons d'hommes, à recrutement plus ou moins exclusif, qui sont surtout connues pour leur soirées très arrosées. Les sororités sont la version féminine du phénomène. Pas de soirées arrosées pour elles puisqu'elles sont souvent interdites dans les maisons de femmes (elle vont en général chez les mecs pour faire la fête). Les membres des sororités sont connues pour participer à des actions caritatives, pour souvent s'habiller un peu toutes pareil, et pour poser pour des photos comme ça.

Publicité

9. Cette chorégraphie bizarre que les membres des sororités font parfois.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Ces vidéos sont souvent faites lors de la semaine de recrutement pour attirer de nouvelles recrues. La semaine de recrutement, au cas où vous vous posiez la question, c'est une semaine ultra-organisée, remplie d'événements chronométrés à la seconde, où les nouvelles étudiantes visitent les sororités qui les intéressent et où les sororités en question sélectionnent leur nouvelles recrues.

10. Le fait que les sociétés secrètes existent pour de vrai.

Public Domain, commons.wikimedia.org

Non, ce n'est pas seulement le scénario d'un épisode de Gossip Girl, les sociétés secrètes, comme les Skull and Bones à Yale, existent vraiment dans certaines universités.

11. La façon dont les étudiants s'habillent pour Halloween.

Si vous pensiez qu'Halloween c'était des costumes de vampires et de sorcières, vous allez être surpris. Pour Halloween sur les campus américain presque tout le monde est à moitié nu. Sur mon campus, il faisait – 4 °C et un couple était habillé en Adam et Eve dans des costumes faits uniquement de feuilles (quatre feuilles chacun, grand max). Apparemment, la vraie magie d'Halloween, c'est que c'est la seule soirée de l'année où on ne peut pas attraper un rhume.

12. Le fait que leurs campus soient au milieu de nulle part dans des villes où tout tourne entièrement autour de la vie universitaire.

google.com!4m5!3m4!1s0x0:0xf465f2a4b55770db!8m2!3d46.7319225!4d-117.1542121

Et quand je dis au milieu de nulle part, je ne veux pas dire à 45 minutes du centre-ville, je veux dire à 2 heures de route de la première ville de taille moyenne. Certaines universités américaines sont dans des grandes villes, mais la plupart sont dans des petites villes isolées où tout tourne autour du campus.

Publicité

13. Tous les vêtements aux couleurs de l'université.

maisy_tsai / instagram.com

Du sweat-shirt au mug, en passant par le porte-clés, vous pouvez tout acheter à l'effigie de votre université. Si bien que beaucoup d'étudiants passent leurs années d'études habillés exclusivement en survet' aux couleurs de leur fac.

14. Et le fait qu'ils puissent étudier Buffy à l'université.

20th Television

Le féminisme et les études de genre dans Buffy, la philosophie des Simpson, la société de consommation dans Mad Men... Les Américains ont des cours assez fun et ont compris que la pop culture est un sujet digne d'être étudié à la fac.

Ce post a été traduit de l'anglais.