On a lu pour vous le livre controversé de la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes

Osez l'amour des rondes, publié en 2010, a été très commenté sur les réseaux sociaux après la nomination au gouvernement de son auteure, Marlène Schiappa. «Elle reconnaît des maladresses dans cette publication mais on ne pourra pas réduire son action politique à ce petit livre», commente l'entourage de celle-ci.

posté le

Le 17 mai, Marlène Schiappa a été nommée secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Stephane De Sakutin / AFP / Getty Images

Celle qui était auparavant adjointe au maire PS du Mans a fait campagne pour Emmanuel Macron, dont elle a été porte-parole. Elle s'est aussi fait connaître avec son blog, Maman travaille, et ses chroniques sur le Huffington Post.

L'ouvrage a été évoqué sur les réseaux sociaux...

Donc, la nouvelle secrétaire d'Etat chargée de l’égalité des femmes et des hommes a écrit ça:

Marlène Schiappa ? Celle qui m'expliquait comment une grosse devait bien se laver pour pas puer ? https://t.co/z63IQ17CPY

@soleille13 @CCastaner Et pourquoi prendre une femme qui manque de #tact et de #respect envers les femmes rondes… https://t.co/LyRfLiayOn

Osez L\'Amour Des Rondes - Marlène Schiappa - La Musardine https://t.co/1wfW9y80Mf Dc notre ministre ds droits ds femmes/famille a écrit ça

Malgré son titre, ce petit livre de la collection «Osez» des éditions La Musardine ne s'adresse pas aux hommes qui devraient apprendre à aimer les rondes (à l'exception d'un court texte sur le sujet), mais avant tout aux femmes, afin de les aider à avoir confiance en elles.

La Musardine

Marlène Schiappa «assume un bon 42» précise l'ouvrage, qui définit les femmes rondes de manière très très large, en citant par exemple Lily Allen ou Shakira ou des femmes qui font une taille 50: «Nous ne faisons pas de distinction entre les différents types de rondes dans ce livre.»

Le ton se veut léger. Osez... l'amour des rondes n'évite pas les clichés sur les rondes, «réputées épicuriennes, gourmandes, (...) insatiables»...

La Musardine

Marlène Schiappa insiste beaucoup sur le fait que les femmes rondes sont «sensuelles» et désirées par les hommes.

La Musardine

Y compris avec des arguments qu'on peut trouver franchement de mauvaise foi.

La Musardine

Car l'annulation de Melrose Place est-elle vraiment due à la minceur de ses actrices? 🤔

La Musardine

Et le succès des actrices de Tournée au festival de Cannes était plutôt l'exception qui confirme la règle... Commentant son ouvrage lors d'une interview en 2011, Marlène Schiappa avait reconnu «un brin de mauvaise foi».

L'ouvrage se préoccupe beaucoup de ce que pensent les hommes.

La Musardine

Marlène Schiappa insiste aussi sur l'importance d'être féminine («jouez sur l’hyper-féminité des rondes») et de prendre soin de son apparence.

Elle recommande ainsi d'avoir un «sourire éclatant» («voilà qui vous associera aux notions de plaisir et de vie»), de s'épiler le sexe (mais pas intégralement: «vous avez déjà beaucoup de chair, inutile d’aller mettre à vif le peu qui restait caché sous les poils»), ou encore d'avoir des «pieds im-pec-ca-bles» (car «encore une fois, la société reproche aux femmes rondes leur "manque de maîtrise de soi", et considère les rondeurs comme une négligence de son corps»).

On trouve également, parmi ses conseils, le fait ne pas «rire d'un rire gras»...

La Musardine

Interviewée en 2011 par le site LadiesRoom, Marlène Schiappa expliquait qu'elle ne «pensait pas déclencher de telles avalanches de réactions passionnées avec un ouvrage plutôt ludique sur le thème de l’amour des rondes» et qu'elle avait eu des retours très contrastés.

«Elle reconnaît des maladresses dans cette publication mais on ne pourra pas réduire ses propos et son action politique à ce petit livre», explique l'entourage de la secrétaire d'Etat à BuzzFeed News.

«C'est un livre qui a été écrit il y a plusieurs années, avec une visée humoristique. Il y a deux livres qu'elle a écrit depuis qui sont beaucoup plus importants: Plafond de mère et surtout Où sont les violeurs?, qui est un ouvrage de référence sur la culture du viol en France, et qui est un gage de sérieux absolu.»

Son entourage estime également qu'il y a «une forme de sexisme à dénoncer systématiquement les écrits sur la sexualité des femmes».

«Quand c'est un homme qui écrit quelque chose, c'est toujours considéré comme plus rigolo, comme un peu bad guy, et on ne va pas mettre en cause sa capacité à mener une action publique ou à exercer des responsabilités politiques. Alors que là, on a pu voir passer des commentaires qui sont de cet ordre là, qui demandent "quelle légitimité elle a pour porter l'action publique?". C'est insensé.»

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.