back to top

Des internautes se mobilisent contre la désinformation en ligne sur l'IVG

Les sites anti-IVG arrivent très haut dans les résultats de recherche Google, au détriment du site du ministère sur le sujet.

Publié le

Le gouvernement a lancé en septembre 2013 ivg.gouv.fr, un site dédié à l'information sur l'avortement, afin de lutter contre les sites anti-IVG qui relaient de fausses informations et culpabilisent les femmes.

Le site était rapidement devenu le premier résultat pour la recherche «IVG» sur Google.

Mercredi, le magazine Causette a indiqué qu'une de ses lectrices s'était rendu compte que le site du gouvernement arrivait à nouveau derrière un site anti-avortement dans les résultats de recherche.

Facebook: Causette

Du coup, le magazine a appelé à cliquer sur le lien du site gouvernemental et à en partager le lien, pour le faire remonter en première position.

Allez on clic, on clic https://t.co/YtKKKStWwU @ELLEfrance @CausetteLeMag #monchoix #mondroit

Très vite, de nombreux internautes se sont mobilisés pour faire passer le mot.

https://t.co/nnVt3KSyRD moins bien référencé sur Google que des sites de désinformation sur #IVG cliquons pour le faire remonter #info #geek

#MonCorpsMappartient https://t.co/cF7TU4DJBr

En espérant contribuer à la remontée du site gouvernemental sur le moteur de recherche.

à vos clics. Le site anti IVG est mieux référencé sur Google que le site gouvernemental! via @CausetteLeMag

Quand je veux faire remonter le site https://t.co/TWmnPerdgN au dessus des anti-IVG.

La dessinatrice Louison a même proposé une illustration pour l'occasion.

Cliquez et faites remonter en 1°place ds Google https://t.co/q8MFc9ofCG le seul site valable pour informer sur l'IVG

Le message a aussi été relayé par le Planning Familial.

Pour une info fiable sur l'#IVG, cliquez sur https://t.co/5MF2pMvWYz et https://t.co/HI50ShCxof #cyberactivisme @CausetteLeMag

Une entreprise spécialisée dans le référencement en a profité pour donner des «conseils» au gouvernement, dont le site n'est pas optimisé pour le référencement, affirme-t-elle à Metronews.

Erreurs de référencement sur https://t.co/B5kV7SYIcZ : nos conseils ici : https://t.co/nTgnTLiafn @CausetteLeMag @MinSocialSante #ivg #SEO

La secrétaire d'Etat chargée des droits des femmes, Pascale Boistard, ainsi que la ministre de la santé, Marisol Touraine, ont elles aussi tweeté le lien...

#Avortement #IVG Le site https://t.co/YwRvfEsIRD vous donne toutes les infos sur un droit essentiel. A partager !

Merci à toutes & tous, mobilisés pour que le site officiel IVG redevienne N°1! Pr donner 1 coup de pouce cliquez sur https://t.co/AYb3gukBVU

...mais le lien tweeté par cette dernière renvoyait dans un premier temps à une page temporairement inaccessible pour les internautes.

@MarisolTouraine C'est pas en amenant des visiteurs sur ce site que ça va changer quelque chose à son référencement.

👀

En janvier dernier, la mobilisation d'internautes avait déjà été nécessaire pour faire remonter le site ivg.gouv.fr en première position.

Grâce à vous, le site officiel http://t.co/53ZbcpwDhr est à nouveau 1er sur le net. Merci ! http://t.co/nIcT9sQEm5 #IVGmoncorpsmondroit

Contacté par BuzzFeed, le ministère de la santé insiste sur les efforts mis en place par ses services pour améliorer le référencement du site, face à des sites anti-IVG eux aussi très mobilisés.

Il dit que la campagne sur le droit à l'IVG, lancée le 28 septembre dernier, comprenait un budget pour du référencement payant (qui fait remonter le site dans les «annonces» de Google, pas les résultats «naturels»). Ce sera aussi le cas en 2016.

Le service communication de Google France précise de son côté qu'il n'y pas d'intervention humaine sur le classement des sites internet dans ses recherches.

C'est uniquement dans des cas précis, notamment suite à des demandes de la justice ou des demandes concernant le droit à l'oubli, que ses employés interviennent manuellement.

Si vous avez des questions sur l'IVG, rendez-vous sur ivg.gouv.fr ou appelez le numéro vert, anonyme et gratuit 0800 08 11 11. ☎️

UPDATE

Ajout de la réponse de Google.

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.