back to top

Cette militante dénonce l'invitation de l'avocat de Baupin à un congrès LGBT

Selon Alice Coffin, Emmanuel Pierrat n'aurait pas dû être invité au congrès des Prides car «son discours est dangereux pour les droits des femmes».

Publié le

Elle y explique qu'elle regrette que l'avocat de Denis Baupin, Emmanuel Pierrat, soit l’invité du Congrès européen et international des Prides qui se tient ce mois-ci à Montpellier et réunit les organisateurs des différentes Gay Prides à travers le monde.

Emmanuel Pierrat y est invité en tant que vice-président de la commission des affaires européennes et internationales du Conseil national des barreaux.

Selon elle, ce qui pose problème, c'est que «le discours martelé par Emmanuel Pierrat ces dernières semaines [pour défendre Denis Baupin], sur différents médias grand public, est dangereux pour les droits des femmes, et ravageur pour celles victimes de harcèlement sexuel». Voici les exemples qu'elle met en avant:

«Ce discours est de nature à décourager les femmes de porter plainte», explique-t-elle à BuzzFeed News.

Dans son texte, Alice Coffin précise que l'avocat a le «droit de les utiliser comme stratégie de défense». Mais elle regrette que «des représentants institutionnels de la communauté LGBTI (lesbiennes, gay, bi, trans et intersexes, ndlr), qui devraient être particulièrement sensibles aux mécanismes d’oppression et à leur propagation par le discours médiatique», aient souhaité inviter Emmanuel Pierrat à ce congrès.

Contacté par BuzzFeed News, Emmanuel Pierrat indique qu'il trouve «cette attaque grotesque et infondée». Et de détailler:

«Les femmes qui ont porté plainte contre Denis Baupin ont pris la parole dans la presse. À partir du moment où vous faites le tour des plateaux de télé pour attaquer quelqu’un, il me semble que c’est un procédé qui appelle une réponse également médiatique. Mon client ne voulait pas prendre la parole, je trouvais que c’était mieux, donc j’ai pris la parole pour défendre médiatiquement mon client.»

L'avocat met en avant son «passif»:

«J'ai été l'avocat des mariés de Bègles, de la féministe Antoinette Fouque, de la première étudiante harcelée qui a osé porter plainte contre son directeur de thèse, j’ai travaillé avec un certain nombre d’associations féministes... Vous pouvez chercher dans toutes mes déclarations publiques une seule phrase sexiste, je serai vraiment fasciné que vous la trouviez, car il n’y en a pas.»

L'avocat dit par ailleurs qu'il a «saisi immédiatement l’hébergeur» et «porté plainte» pour diffamation contre Alice Coffin, notamment car il estime l’article «non-contradictoire».

Dans son texte, Alice Coffin explique avoir contacté l'avocat avant publication mais écrit que ce dernier lui a laissé un message qui «excluait toute possibilité de dialogue constructif entre nous».

De son côté, Emmanuel Pierrat dit regretter que la journaliste ne l'ait pas rappelé, malgré sa demande, pour avoir son point de vue. «Je n’ai pas souhaité le rappeler car son message était extrêmement menaçant», explique Alice Coffin à BuzzFeed News. «Elle a pu, peut-être, le trouver menaçant car je disais que je voulais qu'elle me rappelle, mais après avoir appelé un avocat, commente Emmanuel Pierrat, car il me semblait que son propos était celui de quelqu'un qui a une croisade personnelle contre moi».

Au-delà de cette histoire, Alice Coffin explique surtout vouloir pointer le sexisme que l'on peut retrouver dans la communauté LGBT.

«C'est un article qui est né de la stupéfaction de si souvent voir les problématiques sexistes ignorées de certains des leaders institutionnels de la communauté LGBT», indique-t-elle sur Facebook.

«Cette absence de réaction sur ce cas illustre un problème plus général», commente-t-elle à BuzzFeed News.

«Ce n’est pas nouveau. Il y a fréquemment des discussions au sein des associations sur le fait que certains militants manquent d’écoute sur ces sujets. Les gays sont aussi des hommes et donc ils peuvent reproduire des mécanismes d’oppression. On retrouve souvent les mêmes mécanismes au sein des assos: qui prend la parole? Qui incarne l’association?

C’est une discussion qui est en cours dans la communauté, qui s’est réactivée ces dernières années pendant les débats sur le mariage pour tous, quand on a vu que des hommes sur les plateaux télé.»

«Le but de mon papier est de m’adresser aux organisateurs des associations LGBT: il faut que l’on soit attentifs à ces questions-là dans nos communautés», conclut-elle.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss