go to content

Biba a demandé à des mecs ce qu’ils pensent des règles et les gens sont SOÛLÉS par les réponses

«Ce genre de discours perpétue l'idée selon laquelle les règles sont sales, que les personnes réglées devraient en avoir honte», explique Inès, une étudiante qui a tweeté des extraits de l'article.

posté le

Dans son numéro de septembre, actuellement en kiosques, Biba a consacré un micro-trottoir à ce que pensent les hommes des règles, intitulé «Ça leur fait quoi quand on a nos règles?».

Et une bonne partie des réponses de ces derniers sont souvent assez négatives vis à vis des règles. Choquée par les réponses, @inesfrndpl, une étudiante de 22 ans qui vit dans la région Centre-Val de Loire, a tweeté des extraits de l'article.

Les hommes vous êtes pire que des gosses à chouiner tout le temps sérieux

Contactée par BuzzFeed News, elle explique qu'elle travaille pour l'été à la caisse d'un supermarché et qu'elle a trouvé le magazine en salle de pause.

«Je ne lis que très rarement la presse féminine. Ce n'est pas dans mes habitudes de lire Biba, donc j'avoue que je ne connais pas leur ligne éditoriale, c'est peut être un simple écart. Mais je trouve ça vraiment dommage qu'en 2017 la presse féminine relaie ou crée ce genre de discours qui perpétue l'idée selon laquelle les règles sont sales, que les personnes réglées devraient en avoir honte. Ça ne fait que renforcer la haine de leur propre corps, juste parce qu'il fonctionne.»

«Je trouve que l'idée d'être répugné par le nom même des règles, ou de tous les termes qui y sont associés, ou par la présence de serviettes hygiéniques neuves dans des toilettes est symptomatique du fait que c'est un sujet encore tabou», détaille-t-elle.

@ManipuraWho La page en est remplie (à l'exception de quelques personnes normales) c'est affligeant

«Il faudrait que l'on occulte complètement cette chose qui nous arrive tous les mois pendant environ 40 ans sous prétexte que ça met les hommes mal à l'aise? C'est quelque chose qui me dérange vraiment.»

«Ne pas savoir à 27 ans que l'urètre et le vagin sont deux choses complètement différentes montre qu'il y a vraiment un problème d'éducation à ce sujet», regrette-elle.

@ManipuraWho Oui ça devient urgent là

Son tweet a déjà été partagé plus de 5000 fois sur Twitter, et cité à de nombreuses reprises. Et les gens sont nombreux à être vraiment soûlés par les témoignages.

"Les ragnagnas c'est trop dégueuuuuu🤢🤢" Victor, 7 ans https://t.co/7KTn4d7WqS

@inesfrndpl @_Nat_Ali Les gars se prennent pour des guerriers, et qd y'a 10mL de sang ça s'évanouit. C'est des lapi… https://t.co/jDjNb9KGEq

Mais genre VRAIMENT soûlés.

J'ai envie de leur balancer un tampon usagé que j'aurai gardé 6h dans mon vagin un 1er jour de règle. https://t.co/rptgSvqH10

¯\_(ツ)_/¯

Certains aimeraient croire que tout ça est «inventé».

@inesfrndpl Ca vient d'où ? J'aimerais croire que c'est des témoignages inventés, j'ai peur que des hommes soit aus… https://t.co/ho3CMrabLf

Les femmes sont nombreuses à tiquer sur le témoignage de Blaise, qui explique être «jaloux» de ne pas avoir ses règles parce qu'il aimerait «pouvoir dire: "pas ce soir je suis indisposé!"»

@inesfrndpl Mais qu'est-ce que c'est que ça ?? Et le "je suis jaloux"??? C'est pas des adultes ces gens, pas possible

@inesfrndpl @Mutine_ "Mais moi aussi je veux des crampes à me mettre en PLS, et devoir m'insérer des trucs toxiques… https://t.co/D2UyZx1Osm

«Calme-toi Blaise, hein, c'est pourri.»

Morte du "ça me rend jaloux" calme toi Blaise hein c pourri https://t.co/o4fYS9i0CU

Un témoignage inquiétant pour Inès:

«Le témoignage "Ça me rend jaloux" m’a mise très mal à l’aise, car il dépasse largement le contexte des règles; il sous-entend clairement qu’il y aurait besoin de bonnes excuses pour refuser de faire du sexe. Comme si l’idée de ne simplement pas en avoir envie n’était pas suffisante. C’est assez effrayant.»

D'autres reprochent au magazine d'avoir demandé leur avis à des personnes qui n'ont pas leurs règles.

Ah mais depuis quand l'avis des mecs sur les règles est censés être intéressant/pertinent ? https://t.co/wX9dXWTId5

@inesfrndpl @luciflemme Un sujet sur les règles ? Et si on allait interroger des hommes et leur demander comment ça les ennuie ? #logique

Contactée par BuzzFeed News, Delphine Apiou, la rédactrice en chef de Biba, défend ce choix de sujet. «On a voulu voir ce qu’en pensaient les hommes, c’est un choix éditorial», avance-t-elle.

«Ce que les femmes en pensent peut faire l’objet d’un autre article. Mais les hommes aussi sont concernés par les règles, ils vivent avec des femmes qui ont leurs règles.

Je ne suis pas forcément en accord avec ce qui est dit mais je n’ai pas à censurer les témoignages recueillis. Dans Biba, on ne triche pas, on va vraiment interviewer des hommes et des femmes et on relate leur propos. Le jeu du micro-trottoir c’est de retranscrire les témoignages, sans analyse.»

Elle explique par ailleurs ne pas être surprise par l’échos que l’article a eu sur Twitter. «Ce n’est pas étonnant que ça fasse le buzz parce que c’est un sujet tabou et encore un peu touchy.»

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.