back to top

Alicia Keys en a marre de se maquiller et elle explique très bien pourquoi

«À chaque fois que je quittais la maison, j'étais inquiète si je n'avais pas de maquillage: et si quelqu'un voulait prendre une photo?»

Publié le

Il y a une dizaine de jours, Alicia Keys a dévoilé le clip de son nouveau single, In common. Dans celui-ci, on peut voir la chanteuse avec un look très naturel.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com
Publicité

Dans ce texte, l'interprète de Girl on Fire se souvient du moment où elle a commencé à être connue: «Mon dieu! Tout le monde avait quelque chose à redire». Elle détaille:

«C'était le dur monde du divertissement, toujours prêt à critiquer, et ce fut mon test le plus difficile. J'ai commencé, plus que jamais, à devenir un caméléon. Je n'étais jamais complètement moi-même, mais je changeais constamment pour qu'"ils" m'acceptent.»

Elle explique avoir écrit une chanson qui s'appelle When a Girl Can't Be Herself («quand une fille ne peut être soi-même») où elle chante:

«Le matin, à partir du moment où je me réveille/Et si je n'avais pas envie de mettre tout ce maquillage?/ Qui a dit que je devais dissimuler de quoi je suis faite?/ Peut-être que tout ce maquillage recouvre mon estime de moi.»

Alicia Keys raconte qu'elle commençait vraiment à avoir l’impression de n'être pas assez bien «pour que le monde [la] voie».

«À chaque fois que je quittais la maison, j'étais inquiète si je n'avais pas de maquillage: et si quelqu'un voulait prendre une photo? Et s'ils la POSTAIENT? Voici les pensées superficielles, mais honnêtes, qui me passaient par la tête. Et elles étaient toutes basées, d'une façon ou d'une autre, sur ce que les gens pouvaient penser de moi.»

La chanteuse déclare qu’elle a essayé de faire en sorte de mieux connaître son vrai soi à travers la méditation et qu’elle s’est promis de voir les choses d’une manière différente.

Twitter: @aliciakeys

«@aliciakeys Au fait, j'adore ton look minimal voire no make up.»

«Moi aussi, mama!! Prenons le contrôle de notre propre beauté!!»

Et puis il y a eu ce photoshoot...

facebook.com

La trentenaire raconte que, quand elle est arrivée sur le shooting pour son nouvel album, sans maquillage, avec juste un foulard sous sa casquette, la photographe lui a dit: «Je dois te photographier comme ça! Ta musique est brute et réelle et les photos doivent l’être aussi!»

«Il y avait juste un arrière-plan blanc, moi et la photographe et la connexion entre nous, moi et cette casquette et ce foulard, et un peu de magie invisible qui circulait. Et je vous jure que je ne me suis jamais sentie aussi forte, aussi puissante, aussi libre et aussi belle d'une manière honnête.

Je me suis sentie puissante parce que mes désirs se réalisaient. Mon désir de m'écouter, de détruire ces murs que j'avais construits pendant toutes ces années, d'avoir un vrai but, et d'être moi-même. L'univers écoutait ce que je m'étais promis, ou peut être que c'est juste moi qui écoutais l'univers, mais quoiqu'il en soit, c'est comme ça que cette histoire de #nomakeup a commencé.»

«J’espère que c’est une révolution», conclut-elle. «Car je ne veux plus me dissimuler. Ni mon visage, ni mon esprit, ni mes pensées, ni mes rêves, ni mes épreuves, ni mes émotions. Plus rien.»

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé