back to top

21 trucs sexistes qu'on ne veut plus voir en 2018

Cette année encore, les sexistes ont oublié de tourner sept fois la langue dans leur bouche avant de parler.

Publié le

2. Quand ce député LR a expliqué au micro de Quotidien qu'il préférerait être assis aux côtés d'une «jolie fille» à l'Assemblée.

Premier jour de la nouvelle législature, première blague fine de Meyer Habib, député LR des Français de l'étranger.… https://t.co/NjlMLcmbTs

4. Quand, alors qu'il avait été un temps question que le poste de Premier ministre revienne à une femme, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a lancé cette ~boutade~ : «Ça m'arrive souvent dans ma vie privée d'avoir ce genre d'espérance face aux femmes et d'être déçu».

Déçu que la présidence de l'Assemblée ne revienne pas à une femme, Castaner se confie sur sa vie privée.… https://t.co/gw8dR8j4PC

Publicité

5. Quand Auchan a vendu ce sac.

La chaîne de supermarchés a finalement retiré ce sac de la vente.

7. Ou toutes les fois où ils ont appelé les femmes par leur prénom et les hommes par leur nom de famille.

"Macron et Brigitte" Joli cas de misandrie @RTLFrance...

8. Quand François Fillon a renvoyé Léa Salamé à son congé maternité lors de la dernière émission pendant laquelle s'exprimait les candidats avant le premier tour de l'élection présidentielle.

Facebook: video.php
Publicité

9. Quand l'humoriste Tex a fait une ~blague~ sur les violences sexistes.

Facebook: video.php

10. Quand Cristina Cordula s'est lancée dans un monologue contre les femmes qui ne s'épilent pas sous les bras.

Facebook: video.php
Publicité

13. Quand Laurent Baffie a remonté tranquillou la jupe de Nolwenn Leroy dans l'émission Salut les Terriens de Thierry Ardisson.

Culture du viol chez #SalutLesMascus sur #BolloTV Changez rien les gars 👌

14. Quand Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, a estimé que la tenue de Rihanna lors de sa rencontre avec Macron était «peut-être un poil trop ample».

Facebook: video.php

Il a fini par présenter ses excuses pour une «malheureuse et maladroite "réflexion de mec"».

15. Quand Raphaël Enthoven s'est permis de dire aux victimes d'agressions sexuelles qu'elles feraient mieux de porter plainte plutôt que de tweeter sur #BalanceTonPorc...

Le fin mot de l'actu ? Le désir d’égalité n’excuse pas le façonnage des consciences #E1Matin @Enthoven_R

16. ... ou encore quand il a fait la leçon aux féministes sur ce qu'elles devaient ou non revendiquer. ¯\_(ツ)_/¯

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Comme il était très en forme cette année, il a aussi sermonné Sara Forestier, s'est énervé contre le terme «manspreading» et contre l'écriture inclusive.

Publicité

17. Toutes les fois où des hommes n'ont pas jugé utile d'inviter des femmes pour qu'elles puissent s'exprimer sur des sujets qui les concernent directement.

La Délégation régionale aux droits des femmes et à l'égalité de #Corse organise une rencontre à l’occasion de la Jo… https://t.co/2iuMBLo0Cv

19. Quand, lors de la passation de pouvoir, Delphine Gény-Stéphann, la nouvelle secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, a été désignée uniquement par son prénom, alors que son prédécesseur a bien eu droit a son nom en entier.

Remaniement. Pouvez-vous donner le nom de la nouvelle secrétaire d’Etat à Bercy ? Non ? C’est normal, son ministre… https://t.co/ICfsKrQwGK

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a commenté la sequence en expliquant qu'il s'agissait de «sexisme ordinaire».

20. Quand le directeur de la Cinémathèque française a qualifié de «zinzins» les féministes qui protestaient contre les rétrospectives de Roman Polanski (accusé par plusieurs femmes de viol) et de Jean-Claude Brisseau (condamné en 2005 pour le harcèlement sexuel de deux actrices).

.@osezlefeminisme et @labarbelabarbe ont appelé au rassemblement contre la rétrospective #Polanski

Questionné par Mediapart sur la libération de la parole au sujet des agressions sexuelles, il a répondu: «Est-ce qu'elle ne s'accompagne pas, à un moment, d'un véritable choc totalitaire et d'un retour à l'ordre moral sous les ordres de véritables ligues de vertu ?»

Publicité

21. Quand le site Atlantico a publié un article sur Marlène Schiappa avec comme surtitre «La reine des salopes».

Ça va @atlantico_fr ? On se sent bien avec un tel surtitre ?

Le site a ensuite modifié le surtitre et présenté ses excuses.

Et voici un récap vidéo de l'année sexiste :

Facebook: video.php

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.