go to content

Ces photos impressionnantes montrent les premiers moments de la maternité

Leilani Rogers, photographe et mère de quatre enfants, est une des rares artistes dont la spécialité est de saisir le moment magique de l'accouchement. Attention: certaines photos sont explicites.

posté le

Leilani Rogers est photographe d'accouchement. Elle a été happée par cette passion après avoir photographié un premier accouchement en 2011. Soixante naissances plus tard, elle continue de témoigner de ce moment miraculeux.

«J'espère sincèrement que ces photos normalisent l'accouchement – qu'elles montrent qu'il n'est pas "sale." Il y a des personnes qui ne veulent pas en entendre parler, encore moins le voir en photos. Certaines d'entre elles commenteront probablement cet article! Mais je ne vois pas comment on peut nier que ces images prises sur le vif montrent la magie de l'accouchement.»

«Peu importe que vous accouchiez à la maison, à la maternité, à l'hôpital, naturellement ou par césarienne. Un accouchement est un accouchement! Nous travaillons toutes dur pour mettre au monde nos bébés. Et nous les aimons du plus profond de notre cœur! Plus important encore, nous jouons ensuite le rôle divin de "mère".» – Leilani Rogers

Ci-dessous, Leilani Rogers raconte à BuzzFeed l'histoire de ses accouchements favoris.

«C'est un honneur de célébrer la famille sous toutes ses formes. L'accouchement de cette famille était très beau. C'était une chance que la partenaire de cette mère fût une doula expérimentée, parce que le travail a duré 35 heures.»

«La promotion de l'allaitement au sein me tient particulièrement à cœur. C'est pourquoi j'ai lancé le Projet de sensibilisation à l'allaitement public. Cependant, la réussite de l'allaitement commence ici, à la naissance. Les mamans ne reçoivent pas les informations dont elles ont besoin pour bien allaiter. De plus, j'adore la juxtaposition des mains de cette sage-femme expérimentée sur cette jeune mère et sur la peau de son bébé.»

«J'ai vu beaucoup d'accouchements dans l'eau. Mais les baignoires spéciales sont longues à gonfler et à remplir. Parfois, l'accouchement est tellement rapide qu'elles n'ont pas le temps de l'être! Ici, la maman savait qu'elle avait besoin d'eau, donc elle a accouché dans sa baignoire. Je l'ai photographiée depuis la cabine de douche, en regardant à travers la vitre.»

«Un autre beau moment à l'hôpital. Il a fallu que je rentre à la maison et que j'ouvre les images pour remarquer le signe de "paix" que faisait le bébé.

«Je fais beaucoup de photos d'accouchements à la maison, mais aussi à la maternité. Certains diront peut-être que ces dernières sont moins spontanées. Je ne suis pas d'accord. Ce moment, par exemple, est envoûtant. Le bébé passe de l'utérus à sa mère. J'aime la façon dont elle cherche l'enfant, attendant avec impatience qu'il soit placé dans ses bras.»

«Cette image signifie beaucoup pour moi. C'est ma nièce qui a quelques minutes. Sa naissance fut si tranquille. Ce fut vraiment un moment céleste. Elle est venue au monde calmement et paisiblement. Elle a pris tout son temps pour ouvrir ses grands et beaux yeux, afin de découvrir son nouvel environnement.»

«J'aime les images qui montrent que les femmes peuvent accoucher dans différentes positions. Elles ne devraient pas se limiter à être sur le dos. Cela défie la gravité, n'est-ce pas? Très souvent, changer de position facilite le travail.»

«Je suis souvent submergée par l'émotion quand je photographie des mères attrapant leur enfant et le ramenant contre leur poitrine. À chaque fois que je regarde ces images, je ne peux m'empêcher d'être émue. La joie, le soulagement et l'épuisement sont tellement palpables.»

«Photographier un nouveau-né encore enveloppé dans le sac amniotique (ou "coiffé") fut le plus grand moment que j'ai vécu en tant que photographe d'accouchements. Cela a renforcé mon amour pour ce métier qui me permet de vivre des moments aussi incroyables. Je ne peux pas imaginer, si c'était ma naissance, de ne pas avoir d'image pour m'en souvenir. Voilà, c'était ma parenthèse "engagez un photographe d'accouchements!" Parce qu'une photo de téléphone ne rend vraiment pas la même chose. Les conditions de cet accouchement n'étaient pas idéales; il faisait sombre, la pièce était toute petite et il y avait beaucoup de sages-femmes dont le travail était plus important que le mien. Mais j'ai réussi à capturer, en un seul clic, ce moment miraculeux. Je n'ai même pas eu le temps de le voir de mes propres yeux! C'est en regardant les images plus tard ce soir-là que j'ai vu pour la première fois ce que j'avais photographié. C'était si beau et si rare que j'ai fondu en larmes. Je me sentais si heureuse d'avoir assisté à ça, même si c'était à travers mon objectif.»

«Les bains aromatiques sont mon sujet favori. Peu de mères les connaissent. Les bains à base de plantes se prennent généralement de quelques heures à un ou deux jours après l'accouchement. Ils favorisent la cicatrisation du périnée.
Ils sentent aussi divinement bon (des herbes comme la camomille et la lavande sont utilisées) et favorisent le développement du lien entre la mère et le bébé. De plus, les bébés aiment revenir dans un environnement familier.»



«Quelle chance de voir des placentas et des cordons ombilicaux. Ils sont fascinants et servent un but élevé. J'ai photographié le placenta, car la plupart des mamans ne savent pas à quoi il ressemble. Cela me laisse sans voix! Nous devons vraiment nous y intéresser, car cet organe étonnant fournit des éléments nutritifs, élimine les déchets, lutte contre les infections internes et produit suffisamment d'hormones pour toute la grossesse.»

«Ce fut ma première césarienne. Beaucoup de mes clientes ont subi des césariennes, mais je n'ai pas été autorisée à les accompagner au bloc. Donc, j'ai beaucoup attendu pour ce moment! Je me disais "pincez-moi, je rêve", même si j'étais en train de photographier. On me demande souvent si l'aspect chirurgical de l'accouchement me dérange. En fait, pas vraiment. Je trouve ces moments de délivrance tout aussi beaux et fascinants que l'accouchement vaginal.»

«Ce fut un bel accouchement rempli de questions, d'amour et d'émerveillement. Les photos montrent tout cela et bien au-delà. On voit la fille de sept ans de ma cliente appuyer sur le bas du dos de sa mère. Elle est entrée doucement dans la pièce où sa maman était en train d'accoucher et a vraiment voulu aider. Plus tard, sa mère m'a racontée combien sa présence avait été rassurante et combien elle admirait la nature généreuse de sa fille.»

«La polydactylie – un bébé qui naît avec six doigts – est phénomène rare! C'était une vraie surprise pour la maman et l'équipe médicale, mais aussi un moment spécial. Le doigt n'avait pas d'os, mais il avait un ongle! C'était pour le moins surprenant.»

«Cette image est devenue virale sur Pinterest, je pense que ça vient du fait que les papas sont rarement photographiés dans ces moments-là. Ici, un mari prie pour sa femme pendant le travail.»