go to content

22 choses que nous ont racontées des employés de pompes funèbres

Vous n'allez pas en croire vos yeux.

posté le

Nous avons demandé à des employés de pompes funèbres de nous raconter des anecdotes sur leur travail, et ce qu'ils nous ont dit est franchement surprenant...

1. «Parfois, on peut se tromper de corps.»

giphy.com

Comme si passer son temps dans les morgues et les couloirs d'hôpitaux ne suffisait pas, vous devez affronter des situations qui pourraient, vous aussi, vous faire mourir (de peur).

«Une fois, on est allés chercher le corps dans une maison de retraite. C'était une chambre double; le mort était étendu sur un lit, pendant que l'autre personne dormait dans un autre. Après avoir été appelés, nous sommes arrivés rapidement, et quand j'ai commencé à vouloir mettre le corps sur la civière, il a commencé à tousser», nous a raconté quelqu'un qui transporte les corps depuis leurs lits jusqu'à l'entreprise de pompes funèbres.

2. «Les employés de salon funéraire se font les blagues les plus cruelles qui soient.»

giphy.com

Travailler dans un salon funéraire est un baptême du feu, et donc il faut bien bizuter les nouveaux.

La plupart des personnes interrogées s'en tiennent au grand classique: quelqu'un se cache dans un cercueil, on demande alors au nouveau d'aller chercher un truc, puis la personne sort du cercueil en hurlant au bon moment...

3. «Certains gardent les affaires du défunt.»

giphy.com

Un employé nous a raconté qu'un jour, alors qu'il allait fermer un cercueil, il a trouvé deux tickets de métro dans la poche du défunt. Il les a gardés mais s'est senti tellement coupable qu'il a récité un Notre Père et deux Je vous salue Marie pour le défunt chaque fois qu'il les a utilisés.

«C'était un peu comme les pièces de monnaie que les Grecs laissaient pour Charon dans l'Antiquité», explique-t-il.

4. «On utilise de la glu pour sceller la bouche et les paupières des corps.»

giphy.com

«On utilise de la glu pour sceller les paupières et la bouche des corps, afin qu'elles ne s'ouvrent pas pendant les funérailles.»

Mais personne n'est à l'abri d'une erreur: «Une fois, on n'avait pas collé la bouche, et deux petites antennes en sont soudainement sorties. La famille s'en est rendue compte et nous a fait remarquer qu'il y avait un cafard dans le corps.»

5. «On a parfois peur de rester collé au corps quand on utilise de la glu.»

giphy.com

Parmi les peurs récurrentes des employés:

- que le corps bouge;

- que le corps «se casse»;

- se tromper de corps;

- rester collé au corps en utilisant de la glu;

- mal positionner le corps et qu'il tombe au beau milieu du service.

6. «Les gens disent tout et n'importe quoi pendant les funérailles.»

giphy.com

«Pendant des funérailles vraiment très tristes, j'ai entendu un membre de la famille dire "félicitations" à la toute nouvelle veuve.»

Admettons-le, on ne sait jamais quoi dire dans ces moments-là.

7. «Quand le corps est trop gros, il arrive qu'on doive lui briser des os.»

giphy.com

C'est vrai... parfois le corps n'entre pas dans le cercueil, alors les employés doivent casser des os (les omoplates, par exemple) pour que ça passe. Ou si les mains sont raides à cause de la rigidité cadavérique, il faut casser les doigts afin de pouvoir les croiser sur l'abdomen.

Si rien que le fait de lire ça vous donne la chair de poule, mieux vaut que vous n'entendiez pas quel bruit ça fait.

8. «On ne les maquille pas toujours.»

giphy.com

Tous les salons funéraires ne maquillent pas les corps avant les funérailles. Parfois, on se contente de nettoyer un peu le corps, de coller la bouche et les paupières et de l'habiller.

«Un jour, on a eu une vieille défunte de 90 ans. Sa famille voulait qu'elle soit enterrée dans la robe qu'elle portait à son mariage, quand elle avait la vingtaine. Dans ces cas-là, on découpe les vêtements et on les place au-dessus du corps. On essaie juste d'enfiler les manches pour que le corps semble être vraiment habillé.»

11. «Avec le temps, on s'habitue aux "soupirs" des corps.»

youtube.com

À cause de la décomposition et d'autres facteurs, des gaz naissent dans le corps après la mort et quand ils sortent, les corps font du bruit.

Vous n'imaginez pas la trouille qu'on a quand on entend pour la première fois un mort «respirer». Et ne parlons même pas de ce qui se passe quand le bruit sort par le bas, et non par le haut.

12. «Tous les salons funéraires choisissent eux-mêmes leur méthode de "purification" des lieux. (Oui, nous faisons référence à toute présence qui pourrait ne pas vouloir partir.)»

giphy.com

Il arrive que les entreprises de pompes funèbres soient remplies de sentiments, d'énergies, d'esprits (et tout ce en quoi vous croyez) qu'on a besoin de «purifier» de temps en temps.

Les rites de purification vont du grand classique (brûler de la sauge) à des choses plus obscures, comme laisser des verres d'eau pour absorber les énergies. Certains engagent même des spécialistes ou des membres d'ordres religieux pour les aider.

«On déconseille d'amener des animaux ou des jeunes enfants dans les salons funéraires car ils perçoivent plus de choses que nous», nous a expliqué une employée. D'après elle, les chiens se mettent parfois à aboyer sans raison. Ou du moins, sans raison à nos yeux.

13. «Grandir dans un salon funéraire a été l'expérience la plus normale qui soit... en tout cas pour moi. Beaucoup moins pour mes amis.»

giphy.com

Même si certaines personnes trouvent ce boulot un peu dingue, d'autres grandissent au sein de cet environnement, et l'affaire que leur famille gère depuis des années fait partie intégrante de leur vie.

«Un jour, on a reçu un appel de la maternelle des enfants de l'une des employées; l'instituteur voulait savoir pourquoi ses enfants faisaient semblant de parler au téléphone en disant "Où le corps était-il caché?" et "La police est au courant?" C'était juste la routine pour ces gamins.

14. «Parfois, les gens nous demandent si c'est bien le bon corps dans le cercueil, ou si c'est quelqu'un d'autre.»

«Quand le cercueil est fermé, vous commencez à vous demander qui, ou quoi, est vraiment à l'intérieur. Mais avant la fermeture du cercueil, un proche confirme l'identité du corps, alors il y a peu de chance de se tromper. Bien sûr, si la personne est incinérée...»

15. «Les funérailles joyeuses sont les meilleures.»

giphy.com

«Une femme a demandé que des mariachis jouent à ses funérailles. Quand on a honoré sa demande, les employés ont été surpris, mais pas autant que les amis et la famille du défunt de la pièce d'à côté.»

16. «Certains ont des crises de fou rire.»

giphy.com

Un employé a remarqué qu'une amie de la défunte n'arrivait pas à arrêter de rire.

«Tout le monde est allé la consoler, mais elle ne pleurait pas, elle riait. Elle a bien fini par pleurer, mais c'était à cause de son fou rire. Au bout d'un moment, elle a expliqué qu'en s'approchant du cercueil, elle avait remarqué que son amie avait un de ses yeux à moitié ouvert.»

«C'était comme si elle m'avait fait un clin d'œil, et je me suis dit qu'elle n'était pas morte, que c'était juste une blague», s'est-elle souvenue par la suite.

17. «Mourir, ça coûte cher.»

giphy.com

«Des funérailles, c'est triste, mais les gens pleurent vraiment quand ils découvrent le prix des fleurs, des gerbes, du cercueil, du transport, des diverses procédures, de la place au cimetière, de la crémation, de la nécrologie, etc.»

Je suppose que le bon côté des choses, c'est qu'on n'a pas vraiment à s'en faire pour le prix quand on est le principal intéressé.

18. «Habituellement, les gens s'inquiètent plus de la nourriture que nous servons que de savoir comment va la famille du défunt.»

giphy.com

Peu importe à quel point elles peuvent être tristes (ou heureuses), les funérailles servent à permettre aux proches de se recueillir. Mais certaines personnes ne peuvent pas s'empêcher de critiquer. Et si les sandwichs servis sont dégueu? Ou qui est venu? Ou qui n'est pas venu?

19. «La façon la plus stylée de quitter ce monde, c'est de le faire dans un cercueil personnalisé.»

internacional.estadao.com.br

Êtes-vous le genre de personne qui pourrait emmener le logo de votre équipe préférée jusque dans votre dernière demeure? Eh bien, certaines entreprises proposent des cercueils personnalisés.

Et le vôtre, il ressemblerait à quoi?

20. «On se retrouve parfois dans des situations extrêmes, comme quand une femme a décidé de veiller sa mère dans un magasin de pâtes.»

diariopopular.com.ar

En Argentine, une femme a décidé de faire ses adieux à sa mère dans un magasin spécialisé en pâtes, et pas ailleurs.

Autre situation inexplicable: un employé de salon funéraire qui a pris un selfie avec un corps avant d'être renvoyé (à juste titre) parce qu'il l'avait posté sur internet.

21. «TOUS LES EMPLOYÉS DE POMPES FUNÈBRES NE REGARDENT PAS SIX FEET UNDER

hbo.com

Chaque fois qu'un directeur de pompes funèbres parle de son métier, on lui demande s'il a déjà vu Six Feet Under. ARRÊTEZ DE POSER LA QUESTION.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss