go to content

Je suis une femme grande taille et j’ai porté des crop tops pendant une semaine

Porter un haut court quand on est corpulente va contre les diktats de la mode, j'ai donc voulu savoir ce qui se passerait si je décidais d'en avoir rien à faire de ces règles bidons.

posté le

Bonjour, je m'appelle Kristin. Comme beaucoup de gens, j'ai été très triste de voir que le magazine d'Oprah, la star de la télé américaine, annonçait que que porter un crop top si on n'avait pas le ventre plat, c'était un grand NON.

instagram.com

«Est-ce que je peux mettre un crop top?

Si (et seulement si!) vous avez le ventre plat, libre à vous d'en essayer un. Pour être plus couverte, vous pouvez mettre le crop top par dessus un haut plus long comme dans la photo ci-dessous.»

La bonne nouvelle, c'est que depuis, beaucoup de gens sur Instagram ont montré que vous pouviez #RockTheCrop peut importe le corps que vous avez.

instagram.com

Mais qu'est-ce que ça fait VRAIMENT de porter un haut court dans la vie de tous les jours, particulièrement si vous êtes une femme grande taille?

Est-ce vraiment aussi libérateur et fantastique que ça en a l'air sur Instagram?

Pour le découvrir, j'ai décidé de porter des hauts courts pendant UNE SEMAINE ENTIÈRE.

Charlotte Gomez for BuzzFeed

1. Pendant une semaine, toutes mes tenues DEVRONT comporter un haut court.

2. Ne pas me dégonfler.

JOUR 1: Où je vais à un festival de musique.

instagram.com

Écoutez, je ressemble à un chat. Normalement, je ne montre pas mon ventre aux gens, sauf si j'ai confiance en eux, ou si je suis encore groggy après mon rendez-vous chez le véto.

Et porter un haut court à un festival de musique, c'est vraiment choisir l'option la plus simple (j'ai vu de mes yeux quelqu'un se balader avec juste un justaucorps et un sac banane).

Mais j'ai compris assez vite que porter un haut court sur une photo Instagram, ce n'est PAS la même chose qu'en porter un en public, où vous pouvez vraiment voir la tête des gens qui vous jugent (peut-être, ou peut-être pas). Je suis heureuse en couple, mais je ne pouvais pas m'empêcher de me demander à quel point chaque mec que je croisais n'approuvait probablement pas la manière dont je dévoilais mon corps.

Ah oui, il y a aussi le moment où j'ai eu besoin de BEAUCOUP plus de crème solaire que je ne le pensais.

NOTE POUR PLUS TARD: SE DÉSABONNER DU SOLEIL.

Je me suis aussi rendue compte qu'au cours de la journée, j'avais de plus en plus tendance à tirer ma chemise vers le bas.

Kristin Chirico for BuzzFeed

Là, on est vers la fin de la journée. Ma mère n'était pas là à me harceler pour que je tire ma chemise vers le bas, mais je l'ai très bien fait toute seule.

JOUR 2: Porter un crop top au boulot.

Kristin Chirico for BuzzFeed

Avant d'y aller, j'ai décidé qu'il était très important de m'assurer auprès de la directrice du bureau de Los Angeles que porter un crop top était une tenue appropriée au travail. Mais comme on est chez BuzzFeed, c'était rétrospectivement une question idiote. Mais je me faisais du souci. Pour moi, porter un crop top, c'était comme si je voulais intentionnellement déranger en n'étant pas séduisante —une chose que tant de femmes sont entraînées à ne pas faire.

Quand je suis allée m'habiller ce matin, j'ai passé 20 minutes de panique totale à essayer de mettre au point une tenue.

instagram.com

C'était comme dans Top Chef mais côté vêtements, et les ingrédients bizarres qu'on m'avait donnés à cuisiner étaient des hauts courts et un soupçon de culpabilité. Porter un vêtement absolument pas tendance, c'est stressant, ça vous donne le sentiment que le reste de votre tenue doit vraiment respecter les règles, sans quoi vous pourriez avoir de gros ennuis.

J'essaie d'arriver au bureau le ventre bien rentré, mais je finis par me faufiler simplement jusqu'à ma table en essayant d'être invisible.

J'ai demandé anxieusement à ma collègue si elle pensait que porter un crop top était un manque de professionnalisme. Elle s'est alors levée, en me montrant qu'elle-même portait un crop top.

Oups, désolée collègue, mais d'accord, j'ai compris: la plupart des gens ont mieux à faire que de s'inquiéter de ce qui se passe au niveau de votre ventre.

Mais à chaque fois que quelqu'un me complimentait sur ma tenue, au lieu de dire simplement «merci», je laissais constamment échapper un truc du genre: DÉSOLÉE CETTE TENUE C'EST POUR UN ARTICLE DÉSOLÉE AUSSI. Comme si je me sentais obligée de faire vraiment des excuses aux gens qui devaient me regarder.

J'ai posé pour cet article et là, j'ai commencé à flipper en pensant à ce que les gens allaient peut-être dire dans les commentaires.

Kirsten King for BuzzFeed

Mes collègues pensent que tout va bien se passer. Mais dans mon fort intérieur je me dis plutôt Ohlalalala. J'en ai vu de la merde sur Internet. Quand on veut démolir quelqu'un sur Internet, on trouve un moyen. On trouve toujours un moyen.

Jour 3: Quand j'ai été complètement consumée par la peur d'être trollée.

instagram.com

Ne reculant devant aucun défi, je porte aujourd'hui un haut un peu plus moulant, et c'est dur. Je n'arrête pas de le réajuster. J'ai froid. Je rentre mon ventre quand je marche. Ce n'est qu'un crop top, mais je me sens aussi à l'aise qu'un caniche auquel on a coupé et teint le poil avec des couleurs débiles.

Je parcours à contrecœur les commentaires sous l'article pour lequel j'ai posé la veille. Beaucoup de commentaires touchent mes autres collègues, mais rien de mal sur moi.

Rétrospectivement, ce n'est pas une grosse surprise. Sur BuzzFeed, les gens qui commentent sont généralement sympas, généreux et respectueux.

Mais j'ai aussi compris qu'on n'avait rien dit d'horrible sur moi parce que cet article avait dû échapper au radar d'un forum de discussions en particulier qui adore harceler et intimider les gens grande taille. Je pouvais déjà imaginer ce qu'ils diraient des photos de cet article. Ils me traiteraient de noms trop immondes pour qu'on les répète ici. Ils parleraient de moi en utilisant le pronom «ça», parce que, pour eux, je ne suis pas un être humain.

Cela fait partie de mon (formidable) travail, et je l'accepte. Mais c'est toujours dur de continuer à faire quelque chose —et en particulier porter un crop top— quand vous savez que les gens vous détestent à cause de ça.

JOUR 4: Le jour où je suis passée de «débutante» à «avancée».

instagram.com

(Je sais, je me répète un peu avec les crop tops. Désolée, je ne suis pas faite pour ça, vous savez!)

Je décide de passer à la vitesse supérieure, et de porter mon haut le plus court avec le vêtement que je déteste le plus: un pantalon.

Bien sûr, quand je pénètre dans le bureau, les acteurs du film Le Labyrinthe sont juste là, dans l'entrée. Voici une re-création dramatique de la façon dont j'ai géré ça:

Charlotte Gomez for BuzzFeed

Existe-t-il un mot allemand pour dire que vous êtes en même temps gênée et surexcitée? Parce que c'est le sentiment qui m'a poussée à tenir tout contre moi ma sacoche de travail et à m'esquiver à petits pas maladroits.

Quand j'étais assise, je me voûtais et j'essayais de me dissimuler le plus possible.

Kristin Chirico for BuzzFeed

C'était encore pire quand il fallait se pencher en avant. J'ai renversé un verre par terre et je me suis retrouvée à le regarder comme une débile pendant cinq bonnes secondes en me demandant s'il y avait un moyen de me baisser et de nettoyer tout ça sans avoir l'air d'un tube de peinture plié en deux (il n'y en a pas).

Je ne mange en général pas beaucoup au déjeuner, mais je me donnais beaucoup de mal pour manger des légumes à chaque fois que je déjeunais avec les autres, comme pour leur dire: «Eh, les gars, ne vous inquiétez pas, la situation est sous le contrôle des légumes!»

Jour 5: Où mes nerfs commencent à lâcher.

instagram.com

Comme vous voyez, je m'agrippe littéralement à mon verre comme si ma vie en dépendait parce que je culpabilise de forcer les gens à regarder mon ventre, et que ça devient épuisant. Par exemple, vous voyez les gens qui prennent 89 selfies avant de se décider à en mettre un sur Instagram? Vous prenez ça, et vous y ajoutez également le souci de savoir quelle allure a votre ventre.

Bien que j'aie travaillé constamment sur moi-même toute la semaine pour être positive et cool et me dire «ce n'est pas un souci tout ça» au bureau, je me sens un peu vulnérable et c'est difficile de faire comme si de rien n'étais.

JOUR 6: Où je ne «m'habille pas pour impressionner» qui que ce soit.

instagram.com

C'est le week-end, donc nous avons décidé, mes amis et moi, d'essayer le nouveau speakeasy façon années 80 de Los Angeles. Bon «speakeasy des années 80» on dirait un peu que quelqu'un a pioché au hasard deux concepts sympas, mais on avait très envie de boire des bières en hurlant devant des jeux d'arcade, donc ça a l'air d'être une bonne idée.

Mon ami leur envoie un e-mail pour réserver, et reçoit une réponse comme quoi il faudrait arriver tôt et «s'habiller pour impressionner».

Kristin Chirico for BuzzFeed

«S'habiller pour impressionner» est une expression anglo-saxonne très bizarre, parce qu'elle me donne un peu l'impression qu'il faut «s'habiller pour impressionner les gens qui vont dépenser de l'argent pour vous».

Et au fait, qu'y a-t-il de mieux qu'un haut court quand on veut s'habiller pour impressionner, dans un bar à thème années 80?

Kristin Chirico for BuzzFeed

D'ailleurs, la photo de ma tenue du Jour 2 venait de devenir ma photo la plus liké sur Instagram. Faisant appel à toute notre estime de nous, mes amis et moi avons bougé nos fesses du bureau assez tôt, et attendu au début de la queue, jusqu'à l'ouverture du bar.

Quand il a ouvert, le videur a jeté un trèèèèèès long regard à notre joli petit groupe, et nous a dit que le bar était plein ce soir-là, et nous a virés.

Écoutez, ça va, je connnais Los Angeles. Je sais qu'on ne peut pas se pointer dans un bar dont la capacité est limitée et espérer rentrer sans avoir réservé de table ET sans avoir deux garçons dans le groupe. Beaucoup de facteurs économiques importants sont en jeu ici —et beaucoup n'ont rien à voir avec moi.

Ceci étant dit —putain qu'il était long le regard de ce videur!— ça a duré probablement cinq secondes, mais quand quelqu'un vous regarde en silence, ça donne l'impression qu'il vous fait subir un scanner.

Mais je n'ai réalisé que BIEN plus tard que, ce soir-là, je n'avais pas une seule fois été prise dans la spirale silencieuse de honte panique du crop top.

Ni quand je me préparais. Ni quand je faisais la queue. Ni pendant que le videur me toisait. Ni quand nous sommes reparti-e-s. Jamais.

J'ai fêté ça en prenant un selfie de moi, ivre, dans les toilettes d'un autre bar, parce que na.

instagram.com

Jour 7: Où je célèbre le fait d'en avoir plus rien à faire de rien en jouant au football américain virtuel avec mes potes.

Confession: je m'étais réveillée trop tard et je devais choisir entre trouver une nouvelle tenue pour la journée ou faire des recherches sur le football américain virtuel, et j'ai choisi faire des recherches sur ce sport mystérieux. Du coup, j'ai juste mis ce que j'avais sur le dos la veille. Pas terrible, je sais. Mais j'assume cette décision. Que celui qui n'a jamais fait ça en cas d'urgence me jette la première pierre vestimentaire.

Aujourd'hui, j'ai compris qu'un crop top, c'était super utile. J'étais dans une pièce avec dix personnes un jour de grande chaleur à Los Angeles, et ça faisait vraiment une différence non négligeable d'être un petit peu moins habillée.

Jour 7,5: Où je vais à la salle de sport.

Kristin Chirico for BuzzFeed

J'ai reculé ce moment parce que j'avais franchement trop peur de faire ça. Tellement peur que je ne l'ai pas fait avant le lendemain du dernier jour.

Et bah ça a vraiment été une expérience! Je ne pense pas avoir réalisé combien il y avait de mecs dans ma salle de sports avant d'avoir à marcher en regardant littéralement devant moi tellement ils étaient nombreux à me fixer beaucoup trop longtemps, et beauuuucoup plus que d'habitude. OK, j'ai compris: je porte quelque chose que vous n'aimez peut-être pas.

Mais est-ce que je suis en train de dire que je ne peux pas forcer les gens à regarder mon ventre (en portant un crop top) parce qu'ils ne trouvent pas ça attirant? Je me suis rendue compte à quel point c'est absurde. Nos corps ne sont pas là pour séduire les autres. Et puis, entre les grognements et la sueur, beaucoup d'autres personnes ne sont pas non plus très séduisantes à la salle de sport, mais c'est quelque chose qu'on accepte parce qu'on vit en société, merde.

Alors oui, je porterais bien de nouveau un crop top à la gym. Pour commencer, j'ai eu beaucoup moins chaud, et aussi parce qu'il y a quelque chose de très satisfaisant à braver un principe non écrit de la mode, dans un endroit hostile. Les larmes de ceux qui vous détestent ont un goût très doux.

Charlotte Gomez for BuzzFeed

1. Personne ne devrait vivre sa vie en pensant que le but d'un corps, c'est d'être séduisant et attirant sexuellement pour les autres. Nos corps sont là pour nous aider à vivre nos vies et pour abriter nos personnalités, et s'ils sont aussi séduisants sexuellement pour certaines personnes, c'est formidable, mais pas obligatoire.

2. Les crop tops, c'est très utile, et très amusant! Ça m'a bien plu en fait d'être plus désinvolte que d'habitude, à la fois par rapport à mon ventre, mais aussi par rapport aux gens qui pourraient faire des critiques.

3. Quand vos amies publient des photos d'elles en crop top, envoyez-leur plein d'amour et de mentions «J'aime», quelle que soit la pose qu'elles prennent, il y a de grandes chances qu'elles aient été très anxieuses en prenant la photo. Faisons du monde un endroit moins effrayant pour être fabuleuse.

Pour lire plus de choses de Kristin de BuzzFeed, likez sa page Facebook!

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss