back to top

Ces animaux qui prouvent que l'évolution a déconné

L'évolution, il faut qu'on cause.

Publié le

1. Le tarsier.

Chaque œil de ce petit primate est aussi gros que son cerveau. Il est très fort pour sauter et grimper, et une fois qu'il s'est agrippé à une branche, il est très dur de l'en décoller.
haveseen

Chaque œil de ce petit primate est aussi gros que son cerveau. Il est très fort pour sauter et grimper, et une fois qu'il s'est agrippé à une branche, il est très dur de l'en décoller.

2. Les oxudercinae.

Les oxudercinae sont des poissons qui se déplacent sur terre grâce à leurs nageoires. Ils vivent dans les vasières et, bien qu'ils soient des poissons, ils passent le plus clair de leur temps hors de l'eau.
PanuRuangjan

Les oxudercinae sont des poissons qui se déplacent sur terre grâce à leurs nageoires. Ils vivent dans les vasières et, bien qu'ils soient des poissons, ils passent le plus clair de leur temps hors de l'eau.

3. Les nasiques.

Les nasiques vivent à Bornéo et sont une des plus grandes espèces de singes d'Asie. Ils utilisent leur nez incroyable pour attirer des partenaires.
kjorgen

Les nasiques vivent à Bornéo et sont une des plus grandes espèces de singes d'Asie. Ils utilisent leur nez incroyable pour attirer des partenaires.

4. Le panope du Pacifique.

Le panope du Pacifique (en latin, panopea generosa) est une grande palourde comestible à l'allure un peu, euh, phallique. Il fait jusqu'à un mètre de long!
Flickr: mirvettium / Creative Commons

Le panope du Pacifique (en latin, panopea generosa) est une grande palourde comestible à l'allure un peu, euh, phallique. Il fait jusqu'à un mètre de long!

5. La pieuvre Dumbo.

BBC

Surnommée «Dumbo», les grandes oreilles de cette pieuvre lui permettent de flotter au-dessus du fond de l'océan à la recherche de nourriture.

6. Le Ouakari chauve.

Pour les Ouakaris chauves, un visage rouge écarlate est un signe de bonne santé. Il permet à ces singes de choisir un partenaire. Ces primates vivent généralement au bord de l'eau, au Brésil et au Pérou.
Flickr: giovannimari / Creative Commons

Pour les Ouakaris chauves, un visage rouge écarlate est un signe de bonne santé. Il permet à ces singes de choisir un partenaire. Ces primates vivent généralement au bord de l'eau, au Brésil et au Pérou.

7. Les narvals.

Ce sont les licornes des mers, sauf qu'ils existent vraiment. À savoir: les narvals ont des nerfs dans leur magnifique défense.
Glenn Williams / National Institute of Standards and Technology / nist.gov

Ce sont les licornes des mers, sauf qu'ils existent vraiment. À savoir: les narvals ont des nerfs dans leur magnifique défense.

8. La grenouille de pluie du désert.

En gros, c'est un caillou avec des pattes. Cette grenouille vit en Afrique du Sud, où elle se sent chez elle aussi bien sur les terres agricoles que dans les zones urbaines.
upload.wikimedia.org

En gros, c'est un caillou avec des pattes. Cette grenouille vit en Afrique du Sud, où elle se sent chez elle aussi bien sur les terres agricoles que dans les zones urbaines.

9. Les scarabées girafes.

Regardez-moi ce cou. Les scarabées girafes mâles ont un cou deux à trois fois plus long que celui des femelles. Ils s'en servent pour se battre entre eux.
Axel Strauß / en.wikipedia.org

Regardez-moi ce cou. Les scarabées girafes mâles ont un cou deux à trois fois plus long que celui des femelles. Ils s'en servent pour se battre entre eux.

10. L’axolotl.

Ce petit habitant des lacs a malheureusement presque disparu (les scientifiques n'en ont trouvé aucun lors de leurs dernières recherches dans ce qu'il reste de son habitat, mais ils n'ont pas abandonné l'idée d'en trouver).
Lumiphil

Ce petit habitant des lacs a malheureusement presque disparu (les scientifiques n'en ont trouvé aucun lors de leurs dernières recherches dans ce qu'il reste de son habitat, mais ils n'ont pas abandonné l'idée d'en trouver).

11. L'Euryalina.

L'Euryalina étend ses bras et ses crochets microscopiques pour capturer sa nourriture, avant de les replier pour mettre ses prises dans sa bouche. Cette créature a tendance à chasser la nuit, mais attend la journée pour consommer ses proies, ce qui la rend encore plus terrifiante.
Flickr: dkeats / Creative Commons

L'Euryalina étend ses bras et ses crochets microscopiques pour capturer sa nourriture, avant de les replier pour mettre ses prises dans sa bouche. Cette créature a tendance à chasser la nuit, mais attend la journée pour consommer ses proies, ce qui la rend encore plus terrifiante.

12. Les crevettes-mantes.

Video Courtesy Roy L Caldwell

Les crevettes-mantes ont 12 récepteurs de couleurs dans les yeux (nous n'en avons que trois), et elles peuvent frapper quelque chose à 128 km/h. Donc, ne nous moquons pas de la couleur de leur visage (ni de leurs yeux écarquillés).

13. Le ver-arbre de Noël.

Ces vers ressemblent un peu à des arbres de Noël, même s'ils vivent dans les récifs coralliens tropicaux. Chaque spécimen mesure quatre centimètres de long et possède deux protubérances en forme de sapin de Noël.
Nick Hobgood / Via en.wikipedia.org

Ces vers ressemblent un peu à des arbres de Noël, même s'ils vivent dans les récifs coralliens tropicaux. Chaque spécimen mesure quatre centimètres de long et possède deux protubérances en forme de sapin de Noël.

14. La méduse géante des profondeurs.

Voici une de ces étranges méduses géantes repérée en 2013 par le robot sous-marin du navire Okeanos Explorer.
Image courtesy of NOAA Okeanos Explorer Program, 2013 Northeast http://U.S. Canyons Expedition. / Via oceanexplorer.noaa.gov

Voici une de ces étranges méduses géantes repérée en 2013 par le robot sous-marin du navire Okeanos Explorer.

15. Le phoque à capuchon.

youtube.com

Les phoques à capuchon mâles ont une poche gonflable sur la tête. Ils gonflent une sorte de ballon rouge avec une de leurs narines, quand ils veulent vraiment impressionner les dames (ou écarter un concurrent). On aurait pu s'attendre à ce genre de truc d'une créature des abysses, mais d'un phoque, c'est encore plus impressionnant.

16. Le poisson chauve-souris.

1) Il ressemble à une chauve-souris. 2) C'est en fait un poisson. 3) Inexplicablement, il a des lèvres rouge vif. Cette espèce, dont le nom savant est Ogcocephalus Parvus, vit le long de la côte ouest de l'océan Atlantique, de la Caroline du Nord au Brésil.
National Oceanic & Atmospheric Administration / Via en.wikipedia.org

1) Il ressemble à une chauve-souris. 2) C'est en fait un poisson. 3) Inexplicablement, il a des lèvres rouge vif. Cette espèce, dont le nom savant est Ogcocephalus Parvus, vit le long de la côte ouest de l'océan Atlantique, de la Caroline du Nord au Brésil.

17. L'acharia stimulea.

L'acharia stimulea sécrète un venin irritant, donc restez en dehors de son chemin jusqu'à ce qu'elle se transforme en papillon.
Flickr: 38514062@N03 / Creative Commons

L'acharia stimulea sécrète un venin irritant, donc restez en dehors de son chemin jusqu'à ce qu'elle se transforme en papillon.

18. Le ver cul-de-cochon.

C'est un ver, mais il ressemble au derrière d'un cochon. Que dire de plus? Il vit à 900 m sous la surface de l'océan et est de la taille d'une bille. En prime: son nom latin, Chaetopterus pugaporcinus, peut se traduire par «cul-de-cochon». Bien joué, les scientifiques!
Karen Osborne et al / biolbull.org

C'est un ver, mais il ressemble au derrière d'un cochon. Que dire de plus? Il vit à 900 m sous la surface de l'océan et est de la taille d'une bille. En prime: son nom latin, Chaetopterus pugaporcinus, peut se traduire par «cul-de-cochon». Bien joué, les scientifiques!

19. Ce calmar avec de vraies dents.

Les créatures marines avec des dents humaines sont la chose la plus terrifiante qui soit. Celle-ci a également huit pattes et deux tentacules. Voici le Promachoteuthis sulcus, un calmar des profondeurs que nous ne connaissons que grâce à ce spécimen. Il a été découvert par un navire de recherche allemand dans le sud de l'océan Atlantique, à environ 1.800 m de profondeur.N'allez pas plonger par là-bas, sinon cette image va hanter vos cauchemars.
Richard E Young / tolweb.org / Creative Commons

Les créatures marines avec des dents humaines sont la chose la plus terrifiante qui soit. Celle-ci a également huit pattes et deux tentacules. Voici le Promachoteuthis sulcus, un calmar des profondeurs que nous ne connaissons que grâce à ce spécimen. Il a été découvert par un navire de recherche allemand dans le sud de l'océan Atlantique, à environ 1.800 m de profondeur.

N'allez pas plonger par là-bas, sinon cette image va hanter vos cauchemars.

Inspiré par cet article sur Quora et le Tumblr WTF, Evolution?!