back to top

Une femme malvoyante et son chien guide expulsés d'un Quick

«On va profiter de cet exemple pour mieux sensibiliser nos équipes à la question», a indiqué une porte-parole de Quick à BuzzFeed News.

Publié le

Une femme malvoyante a été expulsée avec son chien guide du restaurant Quick de Saint-Lazare à Paris, samedi 25 juin.

Elle raconte la scène sur Facebook et sa publication a été partagée près de 10.000 fois sur le réseau social.

Facebook: carine.agnellibourguignon

Carine Agnelli Bourguignon et sa fille ont souhaité manger à l'intérieur en compagnie du chien guide, mais n'ont pas été servies, car les chiens sont, en général, interdits dans les restaurants.

«Elles ont dit à ma fille de lire à l'entrée de la porte où c'est noté que les chiens ne sont pas autorisés, et qu'il fallait que ma fille apprenne à lire», relate la femme sur Facebook.

D'après la propriétaire du chien, la situation s'est envenimée lorsque sa fille a contacté la police.

«Nous avons fini par passer à l'étape suivante en leur annonçant que nous appelons la police, elles nous ont traitées de folles. Ma fille a eu pour la première fois la police au téléphone où la personne ne connaissait pas bien les lois. Entre temps, une autre personne de la police nous a rappelées au téléphone, la personne qui connaissait bien les lois, et nous a demandé de passer le manager pour leur expliquer.»

Contacté par BuzzFeed News, Quick a indiqué être au courant de l'incident, et «être en train de répondre» à la cliente. Une porte-parole de l'entreprise a transmis ce communiqué:

«Nous sommes réellement désolés qu’une cliente malvoyante et sa fille aient vécu une mauvaise expérience dans l'un de nos restaurants ce week-end: notre équipe a cru correctement appliquer le code de santé publique qui interdit la présence d'animaux dans les restaurants sans être au courant de la spécificité des chiens guides des personnes malvoyantes. Ce malheureux événement sert d'exemple pour mieux sensibiliser nos équipes.»

Il est en effet illégal d'interdire l'entrée d'un lieu public à un chien guide d'aveugle, d'après l'article 88 de la loi n°87-588 du 30 juillet 1987.

«L'accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu'à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d'aveugle ou d'assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité prévue à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles ou de la carte de priorité pour personne handicapée prévue à l'article L. 241-3-1 du même code ou la personne chargée de leur éducation pendant toute leur période de formation», indique le texte de loi.

Ce n'est pas la première fois qu'une affaire de ce type est médiatisée.

En décembre 2015, un adolescent aveugle avait été exclu d'un restaurant à Quimper (Finistère).

En mars 2013, un homme avait été refusé d'un Flunch

Également contactée, Carine Agnelli Bourguignon n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

UPDATE

Carine Agnelli Bourguignon a posté sur Facebook vendredi 1er juillet une lettre de Quick. La chaîne de restauration rapide y présente ses excuses et indique qu'un enquête interne a été demandée. Elle ajoute qu'elle a fait un don de 1000 euros à l'École de chiens guides pour aveugles et malvoyants de Paris.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.