back to top

La mère d'un enfant malade en a marre qu'on s'indigne pour les vitres de l'hôpital Necker

«Quand il faut s'indigner des coupes budgétaires, bizarrement, il n'y a plus personne.»

Publié le

Lors de la manifestation contre la loi Travail du 14 juin, des manifestants casseurs ont vandalisé des vitres de l'hôpital Necker des enfants malades. Ce qui a déclenché une vague d'indignation sur les réseaux sociaux et chez les politiques.

Hopital Necker caillassé hier : la ministre @MarisolTouraine indignée #E1matin https://t.co/Uu6mEEN1Xr

Au soir de la manifestation, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé que l'enfant des policiers tués à Magnanville était admis à l'hôpital. Le lendemain, le Premier ministre Manuel Valls et la ministre de la Santé Marisol Touraine sont allés constatés les dégâts causés par une poignée de manifestants.

Manuel Valls à Necker: "Les casseurs voulaient tuer des policiers" https://t.co/I31YajggUJ

Ce dessin d'Alex a également beaucoup tourné sur Facebook, où il a été partagé plus de 100.000 fois, et sur Twitter.

Publicité
Twitter: @Fliflaaa

Contacté par BuzzFeed News, le service presse de l'hôpital Necker précise que derrière les vitres vandalisées se trouvaient: au «rez-de-chaussée haut», des salles de consultation, et au «rez-de-chaussée bas» des blocs opératoires, sans préciser s'ils étaient occupés au moment des manifestations.

L'auteure des tweets, S. (qui ne souhaite pas que BuzzFeed News publie son prénom), a un enfant de 2 ans né avec des malformations congénitales. «Mon fils a passé les quatre premiers mois de sa vie à Necker, dans différents services, il a été opéré à deux reprises et a transité par trois services différents dans cette période», explique-t-elle à BuzzFeed News.

Publicité

S. rencontre beaucoup de difficultés dans sa vie de parent d'enfant malade, en raison du manque de lits, de la baisse des effectifs ou «du manque de suivi psychologique des parents». Elle a donc protesté contre «l'indignation sélective» qui a suivi la vandalisation de l'hôpital.

Publicité

Certaines personnes, notamment en isolant certains de ses tweets, ont pensé que S. justifiait ou excusait l'action des casseurs qui s'en sont pris aux vitres de l'hôpital. Ce qu'elle récuse complètement.

Twitter: @Fliflaaa

«Ce n'est nullement mon propos, je tiens à ce que ce soit clair», dit-elle à BuzzFeed News. «Je me suis permise de tweeter parce que je connais bien Necker.»

Publicité

Si vous voulez soutenir l'hôpital Necker ou les enfants malades, S. propose deux liens pour aider les parents et l'hôpital.

Je profite de votre intérêt soudain et désintéressé pour les enfants de Necker : https://t.co/MM6JGSvCBz Bonne nuit

Les indignés et les autres, si vous voulez vraiment aider devenez bénévoles pour les "blouses roses" par exemple. https://t.co/jSJR6eaybZ

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.