back to top

La misogynie du forum 18-25 de jeuxvideo.com est connue depuis des années

Depuis au moins 2013, des militantes féministes, des victimes de harcèlement en ligne et des médias alertent sur la culture haineuse du 18-25. En vain.

Publié le

La journaliste Nadia Daam subit depuis mercredi une vague de harcèlement, après une chronique sur Europe 1. Dans ce billet d'humeur, elle y dénonçait le harcèlement mené par des personnes issues du forum 18-25 de jeuxvideo.com à l'encontre de Clara Gonzales et d'Elliot Lepers, les deux militants créateurs du numéro antirelous.

Alors qu'une pétition pour soutenir la journaliste a été publiée vendredi par Libération, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, a demandé à Webedia, le groupe qui possède jeuxvideo.com, de prendre ses responsabilités. Cédric Page, responsable entre autres du site, a «condamné sans réserve les menaces faites [à Nadia Daam]. Rien ne justifie de tels agissements», a-t-il ajouté. Il a également annoncé le doublement des effectifs salariés en charge de la modération. Cédric Page n'a cependant pas répondu à notre demande d'interview, ni aux 5 autres entre janvier et novembre 2017.

On pourrait réduire ces «forumeurs» à des trolls, qui veulent juste emmerder le monde. C'est ignorer que des joueuses et des militantes féministes alertent sur la culture profondément misogyne du forum depuis au moins 2013, et que des médias généralistes en parlent depuis 2014, de façon régulière, dénonçant les mêmes agissements. Voici une liste non exhaustive.


En mars 2013, la blogueuse féministe Mar_Lard publie un article dénonçant le sexisme dans «la communauté geek». Cet article fait suite à une autre publication de la blogueuse, au sujet du magazine Joystick, qui lui avait valu une vague de harcèlement, qu'elle raconte a posteriori. Une des sources de ce harcèlement venait des forums de jeuxvideo.com

Au cours de l'été 2013, la joueuse et vidéaste DamDam compile sur Facebook de nombreux messages transphobes à son encontre. Une bonne partie provient des forums de jeuxvideo.com, notamment parce qu'elle a participé à des vidéos publiées par la rédaction du site.

Lors de l'été 2014, le blog MHFreq publie un article intitulé «que reprochent les militant/e/s à JV.com?». L'auteure de l'article détaille de nombreux cas de harcèlement subis par des femmes transgenres ou des militantes féministes par le forum.

Elle cite par exemple le projet Vipères, une parodie du projet Crocodiles, un blog BD sur le harcèlement de rue. Alexis, qui tient désormais la chaîne YouTube «l'actu animée» est à l'initiative de ce «projet», initialement appelé «projet Chattes» car il voulait remplacer les femmes par une «tête de chatte». Il demande aux utilisateurs de décrire des situations dans lesquelles ils ont «souffert à cause d'une fille» ou bien lorsqu'ils se sont sentis «terriblement humiliés, blessés, meurtris».

Voici un extrait de la planche, qui fait figurer seulement deux anecdotes d'agression que des hommes ont dit subir de la part de femmes.

Alexis J’aime ça

Face aux protestations de militant-e-s féministes contre cette parodie, des membres de jeuxvideo.com ont mis en place une campagne de harcèlement sous le nom «silence féministe». Cette opération est racontée par MHFreq et par Madmoizelle. Les harceleurs de jeuxvideo.com avaient alors doxxé (révélé des informations personnelles sur) une militante, une pratique illégale qui fait partie de l'arsenal des harceleurs — il a été dernièrement utilisé contre Eliott Lepers, Clara Gonzales et Nadia Daam. Les articles de MHFreq et Madmoizelle décrivent déjà les problèmes engendrés par la modération bénévole sur le site. À la même époque, le compte Twitter jvdotcons diffuse «le meilleur du pire» de jeuxvideo.com. Le compte Twitter du site se justifiait ainsi:

Bonsoir, pour rappel les modérateurs sont bénévoles, d'où un temps de réactivité parfois lent. Ensuite nous sommes bien conscient des soucis

Propos antisémites, homophobes, haineux


La culture du forum commence à intéresser la presse généraliste en 2014 comme Les Inrocks, qui publient un article sur les forums «entre horreur et inventivité».

En 2015, L'Obs publie une enquête dans laquelle est interrogé Cédric Page. Le magazine cite de nombreux propos antisémites, homophobes et haineux publiés sur la plateforme. Cédric Page parle «d’autogestion», puis précise : «Un jeune qui tient des propos radicaux, il y a des chances pour qu’on arrive à le reconvertir par la liberté des débats.»



Un mois plus tard, Rue89 relate le vol de photos de nus sur une section privée d’un forum du site Madmoizelle. «Le forum est extrêmement antiféministe, en effet, mais surtout très misogyne. Pour eux, tout ce qui touche de près au féminisme est ce qui s’approche le plus du mal incarné. Les féministes sont misandres, elles veulent détruire la famille, elles veulent les émasculer», explique un membre du forum à Rue89.

En 2016, Le Monde dresse un portrait du forum et de ses «trublions du Web français» après la sortie homophobe du joueur du PSG Serge Aurier, enregistrée par un des membres des forums de jeuxvideo.com. Un des administrateurs salariés du forum, Gwendal Lerat, reconnaît qu’en quelques années, «on est passé du spam et du porno à plus de contenus haineux.»

Le Monde / Via lemonde.fr

En décembre 2016 et en janvier 2017, BuzzFeed News a publié trois articles autour du hashtag #HelloJVC, qui dénonçait la misogynie présente sur le forum18-25 (nommé ainsi parce qu'il accueille en principe les discussions entre jeunes entre 18 et 25 ans). Deux de ces articles se concentraient sur les problèmes du système de la modération bénévole, qui sont toujours les mêmes aujourd’hui. Le premier expliquait les défaillances de la modération bénévole et le second détaillait, à travers mon propre harcèlement, les problèmes de ce système.

Montage antisémite réalisé par un membre du 18-25 en janvier dernier.
BuzzFeed

Montage antisémite réalisé par un membre du 18-25 en janvier dernier.

À mesure que les forums attirent de plus en plus d'attention, les harceleurs au sein de la communauté du 18-25 utilisent de plus en plus d'autres plateformes pour contourner la modération. Ils s’organisent dans des messages de groupe sur Twitter, sur le service de discussion Discord ou, de façon plus anecdotique, 8chan, où des personnes qui se réclament du 18-25 ont créé une section sur lequel il n’y a quasiment aucune modération. Mais ils partagent tous des codes et des références précises qui sont utilisés par des youtubeurs comme Le Raptor Dissident ou Valek Noraj, qui appellent régulièrement à la violence contre les femmes et les minorités dans leurs vidéos. Des figures qui ont pu naître et se développer pendant plusieurs années au sein de la communauté de jeuxvideo.com, sans que les alertes lancées par les militantes féministes et les médias n'aient eu de conséquences.


Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.