back to top

Grâce aux cartes de ce linguiste, on sait qui prononce «rose» correctement

Spoiler: LES SUDISTES.

Publié le

Est-ce que vous prononcez le «t» de «vingt»? Le «t» de «cenT euros»? Est-ce que vous faites la différence entre «brun» et «brin»? Alors Mathieu Avanzi, linguiste qui travaille à Bruxelles (prononcez «Brusselles») sait probablement où vous habitez.

Dans les régions en bleu, le nombre «vingt» se prononce comme du «vin». Dans les régions en marron, on prononce le «t» à la fin du mot!
Mathieu Avanzi / Via francaisdenosregions.com

Dans les régions en bleu, le nombre «vingt» se prononce comme du «vin». Dans les régions en marron, on prononce le «t» à la fin du mot!

Si vous êtes un peu impliqué-e dans le combat pain au chocolat/chocolatine, ou rose/rôôse, dites-vous que Mathieu Avanzi en a fait SON MÉTIER. Jeudi 6 juillet, il a fait un billet de blog pour vulgariser les résultats d'une enquête réalisée sur la prononciation en France.

Cette enquête est toujours en cours et vous pouvez y participer sur ce lien.
Mathieu Avanzi

Cette enquête est toujours en cours et vous pouvez y participer sur ce lien.

«On s'inscrit sur le site, on dit d'où l'on vient, puis on répond à des questions sur "comment on appelle ça" ou "comment on prononce ça"», explique Mathieu Avanzi à BuzzFeed News. Il a plus de 300 questions à poser sur le vocabulaire et les prononciations régionales.

Les cartes les plus populaires sont fondées sur les réponses de plus de 14.000 participants.
Mathieu Avanzi

Les cartes les plus populaires sont fondées sur les réponses de plus de 14.000 participants.

Il s'est inspiré de précédentes enquêtes, comme celle d'André Martinet qui, prisonnier de guerre dans un camp nazi, a réalisé une étude sur ses co-détenus pour réaliser cette carte, déjà sur la différence entre «brun» et «brin».

En bleu, les régions où le moins de personnes faisaient la différence entre «brun» et «brin» dans les années 40. En brun, les régions où le plus de personnes faisaient la différence.
Mathieu Avanzi

En bleu, les régions où le moins de personnes faisaient la différence entre «brun» et «brin» dans les années 40. En brun, les régions où le plus de personnes faisaient la différence.

Publicité

Mathieu Avanzi a réalisé une enquête sur la même question, près de 80 ans plus tard. On constate que cette différence s'est affaiblie au Nord et s'est maintenue au Sud.

Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi a aussi une révélation à faire à tous les gens du Sud qui se font reprendre lorsqu'ils prononcent le «o» de «rose» comme dans le mot «dormir»: ils respectent davantage les lois de prononciation du français.

Mathieu Avanzi

Au Nord, les gens qui prononcent «rose» comme «beau», c'est-à-dire mal (c'est moi qui le dis, pas Mathieu Avanzi). Au Sud, les gens qui prononcent correctement «rose», «jaune», «drôle» et «saute» avec un «o» ouvert comme dans «bonne». J'ai refait la carte pour qu'on comprenne bien.

«Les Sudistes ont une prononciation qui respecte mieux les fonctions cognitives du langage», résume Mathieu Avanzi, qui est excusé car il est Savoyard. En fait, la prononciation de «rose» dans le Sud est conforme à la «loi de position» (aussi appelée loi de la distribution complémentaire).En gros, quand une syllabe est fermée, c'est-à-dire qu'elle se termine par la prononciation d'une consonne, la voyelle est supposée être ouverte, comme dans «sel», «seul» ou «sol». Alors que quand la syllabe est ouverte, donc quand elle se finit par une voyelle prononcée, cette voyelle est censée être fermée. Comme dans «ces», «ceux» ou «sot». Et «rose» est une syllabe fermée, donc la prononciation du Sud est plus naturelle.
Mathieu Avanzi

«Les Sudistes ont une prononciation qui respecte mieux les fonctions cognitives du langage», résume Mathieu Avanzi, qui est excusé car il est Savoyard. En fait, la prononciation de «rose» dans le Sud est conforme à la «loi de position» (aussi appelée loi de la distribution complémentaire).

En gros, quand une syllabe est fermée, c'est-à-dire qu'elle se termine par la prononciation d'une consonne, la voyelle est supposée être ouverte, comme dans «sel», «seul» ou «sol». Alors que quand la syllabe est ouverte, donc quand elle se finit par une voyelle prononcée, cette voyelle est censée être fermée. Comme dans «ces», «ceux» ou «sot». Et «rose» est une syllabe fermée, donc la prononciation du Sud est plus naturelle.

Merci à Mathieu Avanzi, dont les travaux permettent enfin d'affirmer que les gens du Sud prononcent mieux le français que les Parisiens.

Giphy / Via giphy.com

Vous pouvez retrouver d'autres cartes et études sur son blog.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.