back to top

Marion Séclin explique pourquoi elle est «championne de France de cyber-harcèlement»

«J'avais envie qu'on arrête de me dire qu'il suffisait que je ferme les onglets pour que les "sale pute, va mourir" disparaissent», témoigne Marion Seclin dans une vidéo publiée lors de la conférence TEDx.

Publié le

C'est un titre assez peu disputé. Marion Seclin, 27 ans, est «championne de France de cyber-harcèlement». C'est ainsi qu'elle se présente dans une conférence TEDx qui date du 3 novembre et dont la vidéo a été publiée cette semaine.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

«Tout le monde peut participer et en général, tout le monde participe sans trop le vouloir», raconte la vidéaste, qui dit avoir reçu plus de 40 000 messages haineux depuis qu'elle a publié sur madmoiZelle en mai 2016 une vidéo sur le harcèlement de rue. Son harcèlement a été renforcé par les propos misogynes d'une partie de la communauté du «Blabla 18-25» de jeuxvideo.com et des vidéos publiées par plusieurs youtubeurs réactionnaires.

Lors de cette conférence, elle a fait défiler derrière elle quelques commentaires, piochés dans la masse de messages déposés sous ses vidéos. rappelle Marion Seclin.

Puis la vidéaste ajoute : «Tout ce qui se passe en ligne, se passe dans la vraie vie.»

«Vous voulez connaître le trajet de ces messages ? De la pensée d'un vrai humain qui a tapé ces messages sur son vrai clavier par le monde virtuel pour arriver dans ma vraie vie où mes vrais yeux ont lu ces messages et où mon vrai cerveau les a compris. Il n'existe pas de monde virtuel, tout ce qui se passe en ligne se passe dans la vraie vie.»

Marion Seclin décrit ensuite la difficulté d'apporter une réponse judiciaire aux injures et aux menaces, qui constituent pourtant une infraction bien réelle.

«C'est pas moi contre 40 000 personnes, c'est moi contre une personne plus une personne plus une personne... J'ai pas le temps, ni l'énergie ni les moyens de porter plainte contre 40 000 pseudonymes.

Vous avez déjà porté plainte contre quelqu'un ? Vous connaissez les démarches administratives pour porter plainte contre quelqu'un en France ? C'est très long. Donc imaginez 40 000 personnes.»

Puis elle témoigne du sentiment de solitude qu'elle a connu, au plus fort des vagues de harcèlement qu'elle a subies.

Elle raconte qu'elle n'avait pas envie d'entendre «c'est pas la vraie vie» ou «t'as qu'à les ignorer» :

«J'avais envie qu'on me dise que ce que je vivais c'était pas normal. Que j'avais des raisons d'en souffrir. J'avais envie de me retrouver avec le visage plein de coups pour qu'en me regardant on se dise "ohlala ya un problème, qu'est-ce que c'est ? viens on s'en occupe." J'avais envie qu'on arrête de me dire qu'il suffisait que je ferme les onglets pour que les "sale pute, va mourir" disparaissent. Je me suis sentie complètement désemparée.»

Marion Seclin envoie ensuite un message en appelant à soutenir les personnes harcelées :

«Si on accepte qu'une poignée de gens haineux puissent avoir un tel impact sur la vie de quelqu'un, il faut prendre conscience qu'une poignée de gens bienveillants peuvent avoir un tel impact sur la vie de quelqu'un. On est maître de notre impact.»

«Communiquez votre satisfaction en ligne. Votre amour, pourquoi pas. Ou juste votre présence», conclut la vidéaste.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.