back to top

Attention aux fausses informations sur l'attaque de Londres

Plusieurs fausses informations et informations non confirmées circulent après l'attaque près du Parlement britannique, qui a fait au moins 4 morts et 20 blessés.

Publié le

Une attaque au Parlement de Londres, à Westminster, a fait au moins 4 morts et 20 blessés ce mercredi 22 mars. Une des personnes décédées est suspectée d'être l'assaillant, a indiqué le porte-parole de Scotland Yard. À 20 heures, l'identité de l'assaillant et les motifs de l'attaque ne sont pas encore connus.

Les autorités traitent l'attaque «comme une potentielle attaque terroriste». Trois lycéens de Concarneau font partie des victimes blessées.
Niklas Halle'n / AFP / Getty Images

Les autorités traitent l'attaque «comme une potentielle attaque terroriste». Trois lycéens de Concarneau font partie des victimes blessées.

Comme souvent dans ce genre de situations, plusieurs fausses informations ont circulé après l'attaque.

1. La chaîne britannique Channel 4 a affirmé dans la soirée de mercredi qu'un homme appelé Abu Izzadeen, ou Trevor Brooks, était l'assaillant. Plusieurs sources ont indiqué à BuzzFeed News que cet homme était encore en prison, depuis son incarcération en janvier 2016. Channel 4 s'est excusée pour son erreur.

2. Un screenshot du live Facebook d’Al Jazeera en Anglais fait croire que «le monde musulman» est «hilare» face à l’attaque de Londres.

🔴 #Westminster : Sur @AlJazeera, le monde musulman est hilare #westminsterattack #westminsterbridge #london… https://t.co/xAd1xTTn4p

Difficile de savoir si cette capture d'écran est vraie ou non. En revanche, si l'on regarde l'ensemble des réactions à la vidéo d'Al Jazeera, on trouve qu'une très faible minorité de personnes ont «ri» en réagissant à la vidéo.

Une même personne peut laisser plusieurs emojis en même temps pour couvrir l'écran du même emoji. En gros, 5 personnes peuvent avoir laissé les emojis qu'on trouve sur la capture d'écran.

Une même personne peut laisser plusieurs emojis en même temps pour couvrir l'écran du même emoji. En gros, 5 personnes peuvent avoir laissé les emojis qu'on trouve sur la capture d'écran.

3. Une interview de Sadiq Khan, le maire de Londres, où il dit que les attaques terroristes «font partie» de la vie des grandes villes, a été sortie de son contexte.

Mayor of London @SadiqKhan says these things are normal, so let's not worry about it #Westminster

Cette interview a été notamment tweetée par Donald Trump Jr., le fils du président Américain, et nombre de ses soutiens. Certains ont diffusé l'interview comme si elle avait été faite après l'attaque à Westminster, et en s'arrêtant au titre.

You have to be kidding me?!: Terror attacks are part of living in big city, says London Mayor Sadiq Khan https://t.co/uSm2pwRTjO

Dans l'interview qui date de septembre 2016, le maire indique que les villes doivent être prêtes pour les attaques et évoque la collaboration entre les grandes villes pour «échanger sur les meilleurs pratiques» à avoir pour la lutte contre le terrorisme à un niveau local.

4. La chaîne d'information d'État russe Rossiya 24 a diffusé une fausse photo du suspect.

Rossiya TV
Rossiya TV

Voici certains des commentaires faits par les présentateurs de la chaîne de télévision:

L’homme: «Regardons à nouveau la photo du suspect, le voici quelques secondes avant qu’il attaque un policier et quelques secondes avant qu’on lui tire dessus.»
La femme: «Nos collègues à Londres disent que cet homme est le suspect.»
L’homme: «Il a un couteau de cuisine lambda, comme ceux qu’on peut acheter n’importe où. On a déjà parlé de son couvre-chef, ce genre de couvre-chef est porté en Afghanistan et au Pakistan et dans un autre pays de la région. Beaucoup appellent ce couvre-chef ahmed shah massoud, du nom du commandant afghan qui a été tué en 2001 dans un attentat»

Seulement, cette photo date de 2013 et montre Talhat Rehman, un homme qui se comportait de façon agressive avec un couteau du côté de Westminster et a été interpellé sans faire de victimes.

5. Un canular récurrent, qui consiste à faire passer Sam Hyde, un humoriste proche de «l'alt-right» pour l'assaillant, a refait surface.

here's another. Every time there is an incident, you'll see tweets with comedian Sam Hyde's picture. This is a hoax… https://t.co/S7hv4AeyEb

6. Il y a également des «fausses victimes» dont les portraits sont partagés après chaque attaque majeure. C'est notamment une pratique assez courante chez certains internautes mexicains, comme ici avec la journaliste Tamara de Anda.

This is Tamara de Anda, a Mexican journalist, she is alive and well on FB live right now #westminster #parliament… https://t.co/HKpLEQ8bkT

Interrogée par France 24, la journaliste indique qu'elle est victime de «trolls mexicains machistes».

7. Ce panneau d'information très partagé jeudi du métro est un photomontage fait à l'aide du site tubesign.uk.

Mise à jour:

Ajout de l'erreur de Channel 4.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.