back to top

7 stars noires qui ont déjà été victimes de retouches indésirables en couverture de magazines

Une longue série de polémiques sur l'utilisation abusive de Photoshop.

Publié le

1. L'actrice oscarisée Lupita Nyong'o a reproché à l'édition anglaise de Grazia d'avoir photoshoppé ses cheveux afro en couverture d'un numéro de novembre 2017.

«Ils ont enlevé et lissé une partie de mes cheveux pour qu'ils correspondent à la vision européenne des beaux cheveux.», explique-t-elle sur les réseaux sociaux. Le tout avec le hashtag #dtmh, qui veut dire «Ne touchez pas à mes cheveux.»
Twitter: @Lupita_Nyongo

«Ils ont enlevé et lissé une partie de mes cheveux pour qu'ils correspondent à la vision européenne des beaux cheveux.», explique-t-elle sur les réseaux sociaux. Le tout avec le hashtag #dtmh, qui veut dire «Ne touchez pas à mes cheveux.»

2. Ce n'est pas la première fois. Le 20 octobre, c'était la chanteuse Solange qui en faisait les frais sur la couverture du magazine Evening Standard.

instagram.com

Alors qu'elle expliquait dans une interview donnée au magazine l'importance de ses cheveux et l'acte de se coiffer, ils ont enlevé toute une partie de sa coiffure en couverture. La star a simplement partagé la photo originale avec le hashtag #dtmh qui est aussi le titre de l'une de ses chansons où elle revient sur les micro-agressions que les femmes noires subissent par rapport à leurs cheveux.

3. Deux polémiques qui ne sont pas sans rappeler les nombreuses fois où des stars noires ont été blanchies en couverture de magazines.

En mars 2016, les chanteuses et actrices Zendaya et Willow Smith avaient été blanchies (voire grisées) en couverture du magazine W. Cette polémique avait donné lieu à de nombreuses réactions sur Twitter avec des femmes célébrant la beauté noire à travers le hashtag #BlackGirlMagic.
W Magazine

En mars 2016, les chanteuses et actrices Zendaya et Willow Smith avaient été blanchies (voire grisées) en couverture du magazine W. Cette polémique avait donné lieu à de nombreuses réactions sur Twitter avec des femmes célébrant la beauté noire à travers le hashtag #BlackGirlMagic.

4. En 2013, c'est la mannequin Naomi Campbell qui avait été blanchie en couverture de l'édition thaïlandaise de Vogue, avec en primes des yeux très clairs.

En août 2017, Naomi Campbell s'était plaint du manque de diversité au sein de la rédaction de la version britannique de Vogue, alors que le premier rédacteur en chef noir venait de prendre la tête du magazine.
Vogue THaïlande

En août 2017, Naomi Campbell s'était plaint du manque de diversité au sein de la rédaction de la version britannique de Vogue, alors que le premier rédacteur en chef noir venait de prendre la tête du magazine.

5. En 2010, la version américaine de Elle avait été accusée d'avoir blanchi l'actrice Gabourey Sidibe.

Mais aussi d'avoir choisi de la montrer en gros plan, contrairement à leurs couvertures habituelles, comme pour «cacher» le plus possible sa morphologie. Le magazine s'était défendu en disant qu'il n'y avait rien d'inhabituel dans leur processus et que «chaque femme est photographiée différemment pour différentes raisons».
Elle US

Mais aussi d'avoir choisi de la montrer en gros plan, contrairement à leurs couvertures habituelles, comme pour «cacher» le plus possible sa morphologie. Le magazine s'était défendu en disant qu'il n'y avait rien d'inhabituel dans leur processus et que «chaque femme est photographiée différemment pour différentes raisons».

6. En 2015, les fans de l'actrice Kerry Washington avaient reproché au magazine InStyle de l'avoir blanchie.

Instyle Magazine, InStyle

Le magazine avait démenti avoir retouché la couverture, mais avait ouvert le débat auprès des fans en disant avoir compris les reproches. La star elle-même était satisfaite de la couverture et avait remercié le magazine de s'être exprimé ainsi.

Un an après, sur la nouvelle couverture consacrée à Kerry Washington, la différence est frappante.