back to top

On a testé les glaciers de Paris considérés comme les ~meilleurs~

Spoiler: il y avait dedans une glace toute noire délicieuse.

Publié le

C'est l'été, il fait beau, les oiseaux chantent... On n'a qu'une seule envie: manger des glaces. Tous les ans, on se bat pour trouver la meilleure, la plus parfumée, la plus crémeuse, la moins chère... Et ce n'est pas l'offre qui manque à Paris.

Nous avons donc décidé de tester quelques-uns des «meilleurs» glaciers de Paris et voir s'ils méritaient leur réputation. Au total, six adresses choisies parmi celles qui reviennent le plus souvent dans les classements. Le goût, la texture, le rapport qualité/prix mais aussi le cadre ont compté dans notre parcours. Voici les résultats.

Jennifer: Lorsqu'on arrive dans la boutique d'Il Gelato del Marchese, on ne peut que remarquer la beauté de l'endroit, avec une décoration chic et très rococo. Ça ressemble plus à un salon de thé qu'à un glacier, mais pourquoi pas sachant que l'endroit ne vend pas que des glaces, mais aussi des pâtisseries italiennes. Je nourrissais énormément d'espoirs sur ce premier lieu, puisque j'adore les glaces et particulièrement les glaces italiennes, pas celles qu'on vend en France, mais les vraies, artisanales et crémeuses. Heureusement, je n'ai pas été déçue car la glace à la noisette que j'ai prise a tenu ses promesses: fondante, crémeuse et avec un vrai goût de noisette qui donne l'impression d'en manger. Le plus? Un cône fait maison qui se marie superbement avec la glace, bref le paradis. Le seul bémol est le prix (une boule pour 5 euros environ avec un cône fait maison) qui est loin de ressembler aux prix italiens de 2-3 euros en moyenne pour 2 ou 3 boules de glaces. Ici, on paye l'emplacement (le 6e arrondissement), mais aussi le lieu, donc autant s'asseoir pour profiter de sa glace et de l'environnement.

Note: 🍦🍦🍦🍦🍦

Anaïs: J'ai décidé de goûter la glace du jour, riz au lait et écorce d'orange. Et honnêtement, c'était dé-li-cieux. La texture était intéressante, un peu granuleuse, sans doute à cause du riz, le goût était divin, et la quantité franchement très satisfaisante pour une seule boule. Le cadre est très chic et mignon –parfait pour un date.

NB: pour vous public, j'ai goûté la glace au foie gras et honnêtement c'est le pire truc qui se soit jamais retrouvé dans ma bouche. Fuyez pauvres fous.

Note: 🍦🍦🍦🍦🍦

Publicité

Jennifer: En matière de glace, je suis plutôt goûts classiques et crémeux, type vanille, noisette, dulce de leche... Bref que des goûts délicieux mais pas forcément rafraîchissants. Pour cette expérience chez Grom, je me suis dit que ça valait le coup de tenter autre chose, ce que j'ai fait en choisissant deux boules de sorbet fraise/citron. Le mélange des deux ne s'accordait pas forcément, contrairement à ce que je pensais, mais individuellement c'était très bon (quoiqu'un peu sucré pour celle au citron), on sentait bien le goût des fruits, pas du tout artificiel.

Note: 🍦🍦🍦

Anaïs: Dès la première léchouille, j'ai tout de suite su que j'allais être écœurée. J'ai pris une boule à la pistache, mon parfum de glace préféré... Et je pense qu'environ un milliard de pistaches ont été tuées pour réaliser ma boule de glace parce qu'une chose est sûre, c'était CONCENTRÉ. Je voulais manger une glace, pas un pistachier. Je sais que c'est ridicule de se plaindre d'une glace parce qu'elle est trop naturelle mais j'ai appris à mes dépens que oui, il peut y avoir trop de pistaches dans une glace à la pistache. Bref, le goût très fort et très amer s'est rapidement avéré trop pour moi, et je n'ai pas pu finir. Par ailleurs, la glace était très très crémeuse, ce qui me plaît d'habitude, mais a contribué dans ce cas précis à rendre le tout encore plus écœurant. Du coup, les bons points: la texture incroyable, et la crème fouettée maison, méga riche, vraiment la meilleure partie de cette glace. Bref, c'est vraiment un glacier pour les gros gourmands, surtout vu la quantité de glace qu'on vous met pour «1 boule» (4 euros), qui devrait plutôt s'appeler «très très grosse boule». Oui j'ai 4 ans.

Note: 🍦🍦

Jennifer: On n'a pas trop compris le concept, mais Pozzetto se trouve JUSTE à côté de Grom. C'est un glacier mais il vend aussi quelques produits italiens (jambons, huiles, vins, etc.), pas trop compris mais passons encore. Niveau choix, la carte n'est pas très fournie, ce qui est plutôt bon signe et veut dire qu'elle doit régulièrement changer (c'est une supposition). J'ai opté pour le goût «chocolat gianduja», ce qui me faisait un peu peur après avoir pris des sorbets... Mais cette glace était tout simplement délicieuse (4 euros la boule), j'avais l'impression de manger du vrai chocolat mais en glace, avec une texture vraiment fondante. Du coup, c'était un poil écœurant vers la fin, je n'ai pas pu tout terminer, mais ça restait un très bon choix.

Note: 🍦🍦🍦

Anaïs: J'ai pris deux boules de mes parfums préférés, pistache et stracciatella. Juste après Grom, j'étais *extrêmement* calée, et j'avais peur de ne plus jamais apprécier la pistache de ma vie... Mais je me trompais. Le goût était parfait (en gros, je n'ai pas eu l'impression d'avaler un pistachier entier), la texture était assez légère (presque trop), et la quantité parfaite... En fait, j'ai tout fini alors que c'était ma troisième glace en moins d'une heure QUOI KESKYA. Bref j'ai bien kiffé.

Note: 🍦🍦🍦🍦

Publicité

Jennifer: J'ai pris noisettes caramélisées et vanille du Mexique et je peux vous dire que c'était l'une des meilleures décisions de ma vie. Bon, j'exagère un peu mais à peine parce que c'était vraiment VRAIMENT très bon. J'ai regretté de l'avoir mangé vers la fin, car je n'avais plus trop de place et donc je ne pouvais pas apprécier de la même manière. On sentait parfaitement le goût des deux parfums qui en plus se mariaient à merveille. Un peu ignorante sur la «vanille du Mexique», je me disais «oui, c'est de la vanille quoi, que ce soit du Mexique ou de Madagascar», mais en fait on sent la différence avec celle du Mexique qui a un arrière goût plus fin et plus agréable en bouche. Sinon, à part le fait qu'on a dû payer le double parce que si on veut consommer sur place, on ne peut prendre qu'une seule boule (WTFFF?!), Une glace à Paris est une bonne adresse à retenir mais seulement si on veut prendre sa glace à emporter!

Note: 🍦🍦🍦🍦

Anaïs: Bon. Je vais commencer par dire que la glace était très bonne. Voilà ça c'est fait. Le problème, c'est plutôt ce concept absurde: pour manger sur place, on est obligé de ne prendre qu'une seule boule à 4,20 euros. Si on en prend deux, on n'a pas le droit de s'asseoir. Parce qu'il faut les éliminer en marchant? On ne le saura jamais, mais vu qu'il pleuvait au moment où on a commandé, et qu'on avait pris deux boules chacune, on a dû négocier pour pouvoir rester à l'intérieur... Au prix de 4,20 euros la boule, on a fini par payer un peu plus de 16 euros au total. Ce que je ne comprends pas, c'est que le cadre n'a rien d'exceptionnel, on a dû se faufiler entre des cartons pour aller s'asseoir en salle, sur des chaises Ikea en métal, seules. Bref c'était le cafard, et mes délicieuses boules café et pamplemousse n'ont pas suffi à me faire avaler la règle de la boule unique.

Note: 🍦🍦🍦

Jennifer: Je n'ai sans doute pas été maligne en choisissant la saveur «chocolat blanc», mais je n'ai pas du tout aimé cette glace, que ce soit au niveau du goût ou de la texture. Je suis déçue car les autres goûts avaient l'air intéressants, donc j'ai envie de mettre ça sur le compte de la mauvaise fortune. Le point positif chez Sacaramouche est le prix de la boule assez grosse à seulement 3 euros.

Note:🍦

Anaïs: Franchement, petite déception. J'ai pris une boule à la fraise qui était sympa, mais pas plus qu'un bac de glace que j'aurais acheté à Carrefour. Honnêtement, peut-être que la pluie et que le fait que j'en étais à ma cinquième glace de l'après-midi m'ont rendue ronchon. Dommage, la vendeuse était très sympa.

Note:🍦🍦

Anaïs Bordages / BuzzFeed France

Jennifer: Glazed est connu pour ses propositions originales, j'y allais un peu à reculons sachant que j'ai une préférence pour les goûts classiques comme je disais plus haut. Quand on arrive sur place, on découvre donc que les goûts ne sont pas ~habituels~ avec des noms chelous tels que: Cocoaine (Sorbet coco – Hyuganatsu), Pussy Griotte (Sorbet griotte – Poivre de cassis) ou encore Tunnel of Love (Sorbet fraise mara des bois – Baie de Sansho). Il y avait parmi les nombreux choix colorés une glace qui me faisait particulièrement de l'œil, une glace noire qui sortait du lot, une glace au charbon. Un peu flippant au premier abord, mais étonnamment bon. Très peu sucrée, elle avait une texture à la fois crémeuse, pâteuse et caillouteuse comme si on mangeait vraiment du charbon mais glacé, aussi simple que ça. Une belle découverte, donc, qui permet de surprendre le palais tout en se rafraîchissant pour seulement 3,50 euros la boule.

Note:🍦🍦🍦🍦

Anaïs: Alors, je n'ai aucune patience pour les attrape-hipsters qui donnent des noms à leur glace du genre «Cococaïne» ou «Walk On The Vegan Side» (achevez-moi svp) et qui font de la glace au chanvre ou au sapin vert avec des épines dedans. Sérieusement, ça va beaucoup trop loin. MAIS BON, j'ai pris une boule de glace au chocolat (la plus classique, m'a reproché la vendeuse) qui s'appelait ~Dark Side~ (UUUUUUUUUGHHHHH)... Et qui s'est avérée très bonne. J'ai aussi goûté celle au charbon qui était, franchement, fabuleuse. La vendeuse était super sympa, Oasis passait en fond sonore, et au final, c'était un des meilleurs endroits de notre périple. Voilà, ça m'apprendra à juger. Seuls bémols, donc: le cadre bof (la boutique est toute petite, pas vraiment faite pour s'attabler), et le fait que vous devrez sérieusement prononcer à voix haute la phrase «bonjour, une boule de "Walk on the vegan side"» s'il vous plaît».

Note:🍦🍦🍦🍦