back to top

La série «Girls» a radicalement changé la représentation du corps à la télé

Des vrais corps, du vrai sexe et des vraies personnes.

Publié le

Après cinq ans sur nos petits écrans, la série Girls revient avec une saison 6 le 12 février prochain. Cette saison sera la dernière et signe la fin d'une ère à la télévision.

Si Girls a beaucoup été décriée pour son manque évident de diversité et à cause de controverses médiatiques causées par Lena Dunham, (la créatrice de la série), elle a eu le mérite de marquer un tournant sur le petit écran: une représentation différente des corps, du sexe et des physiques.

1. Une femme potelée et avec de la cellulite, souvent nue ou très peu habillée.

Qu'on aime ou qu'on n'aime pas le personnage d'Hannah Horvath, on ne peut nier le fait que c'était l'une des premières (et rares) fois dans l'histoire de la télévision qu'on a vu une femme ne correspondant pas aux standards de beauté s'afficher aussi souvent nue ou très peu habillée.

Lena Dunham en a souvent abusé dans la série, mais toujours dans cette optique de dire que ça devrait être normal et non vécu comme un micro-événement. Et puis, à chacune de ses apparitions, on a l'impression qu'Hannah se trouve méga bonne, méga belle et n'a pas une basse estime d'elle-même. Sur des questions existentielles oui, mais sur son corps jamais et ça fait du bien.

2. Des femmes qui se masturbent.

HBO

Oui, les femmes se masturbent et pas seulement avec un gode. Ce n'est ni sale, ni dérangeant, ni synonyme de désespoir et le fait de voir Marnie, le personnage lisse de la série, se masturber dans une arrière salle, tout simplement parce qu'elle est excitée, change totalement la donne.

Publicité

3. Une femme ronde loin d'être sédentaire.

HBO

Dans la série, on a pu souvent voir Hannah danser, bouger, faire du vélo, courir, sans jamais le faire pour des raisons esthétiques, mais le plus souvent pour se dépasser ou tout simplement pour le plaisir.

4. Une femme «normale» qui se tape un méga beau gosse.

Dans beaucoup de séries, on a souvent à faire au profil d'un mec un peu geek, pas sûr de lui et pas très charmant, sortir avec la fille la plus belle du lycée, de la ville, de son travail, avec comme fond sonore l'idée qu'un homme, quel que soit son physique, peut avoir qui il veut. On a pu le voir récemment dans la série Love notamment, où un certain Gus, l'incarnation même du mec tout sauf séduisant, fréquente une fille cool et magnifique, le contraire de lui, mais en plus réussit à la tromper avec une autre fille tout aussi magnifique.

Dans Girls, Lena Dunham a inversé ce schéma en sortant avec des hommes très séduisants et intelligents qui s'intéressent à elle comme si c'était la plus belle personne sur Terre. Et notamment lors d'un épisode un peu hors du commun où Hannah couche avec un homme plus âgé (incarné par Patrick Wilson), riche et objectivement beau. L'épisode tout entier est consacré à leur relation éphémère où la sensualité se mêle à une passion torride et sacrément sexy.

5. Une femme stylée dans n'importe quelle taille.

Hannah Horvath, qui a le corps le moins proche de ceux qu'on peut voir dans les magazines, n'est jamais mal habillée et chacune de ses apparitions prouve qu'une femme peut s'habiller comme elle le désire quelle que soit sa corpulence, mais surtout selon ses envies.

6. Un mec au physique «atypique», sexy à souhait.

Adam est au premier abord un mec un peu chelou, que ce soit par rapport à son caractère qu'à son physique. Il est grand et musclé, mais a une manière de se de tenir un peu gauche et se comporte bizarrement. En gros, ce n'est tout simplement pas la personne qu'on sublime d'habitude pour son sex appeal.

Mais dans Girls, au fil des saisons, non seulement il évolue en un homme beaucoup plus ouvert et plus sociable, mais il devient aussi clairement LE beau gosse de la série. Et Adam Driver, l'acteur qui joue le rôle, a explosé grâce à la série et illustre une toute autre représentation de la beauté moderne, loin des Brad Pitt et autres Bradley Cooper.

7. Des couples réalistes.

On a l'habitude d'avoir une représentation du couple idéal à la télé où la fille est toujours maquillée (même pour aller dormir) et tirée à quatre épingles, devant son mec toujours propre sur lui, fort et protecteur. Dans Girls, on a pu découvrir des personnages «nature» au sens propre du terme, où le temps passé avec son partenaire n'est pas toujours embué d'une romance exagérée.

Publicité

8. Le vrai sexe dans ses moments les plus torrides...

Ce genre de scène paraît inédit à la télévision et pourtant elle est représentative de ce que beaucoup de personnes vivent dans leurs relations sexuelles. Une continuité logique de ce que la série Sex and the City a initié au début des années 2000, mais dans un contexte très actuel.

9. ... comme les plus gênants.

Eh oui, le sexe peut être gênant et pas toujours plaisant selon le partenaire qu'il y a devant. Girls a toujours été honnête sur ça et montré que ça pouvait arriver à tout le monde, comme c'est le cas en réalité.

10. Des corps variés.

Dans beaucoup de séries, on ne sait plus trop si les personnages féminins sont des actrices ou des mannequins et on a parfois l'impression que la majorité des actrices sont très minces. Jessa est la représentation de celle-qui-pourrait-être-notre-meilleure-pote, belle, accessible avec un corps sain.

Dans leur groupe, aucune des filles n'a la même morphologie et elles représentent toutes un corps différent: menue, longiligne, ronde, ferme comme n'importe qui.

11. Des physiques réalistes.

Dans la série, tout le monde est beau à sa manière, mais beaucoup des personnages ont des physiques accessibles, dans le sens où ce sont des personnes qu'on pourrait croiser dans la vie de tous les jours. Et comme dans Sex and The City, l'autre série qui a révolutionné le genre, elles étaient toutes belles et riches sans pour autant avoir des physiques de mannequins, ce qui facilitait l'identification.

12. Une description réaliste de l'amitié.

Comme prendre un bain avec son amie, danser, se disputer, sans avoir de pudeur, ni de gêne, parce que c'est ça l'amitié.

Dans la série, le groupe que composent Hannah, Shoshannah, Marnie et Jessa n'est jamais linéaire, il y a des hauts et beaucoup de bas. Il y a des rancœurs, des non-dits qui font qu'elles se retrouvent parfois dans une relation malsaine. Sauf que cette image de l'amitié est certes malheureuse mais réaliste, car dans la vraie vie, l'amitié n'est pas parfaite et jamais sans nuages. Elle peut parfois être difficile et changeante.

Au fil des saisons, elles gagnent chacune en maturité et apprennent de leurs erreurs pour laisser place à des relations moins toxiques et plus sincères.

13. Un couple gay qui fait vraiment l'amour.

HBO

Une autre image d'un couple gay, où le sexe est vraiment montré tel quel, sans l'idéaliser et sans le caractériser avec des clichés qu'il peut y avoir autour du sexe entre deux hommes.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss