back to top

Ce qu'on a vu et entendu à la «Marche de la Dignité»

Des milliers de manifestants étaient présents le 31 octobre à Paris, pour dire «non au racisme, à l'islamophobie et aux violences policières».

Publié le

C'est le collectif des femmes pour la dignité (MAFED) qui est à l'origine de cette grande marche «contre l’humiliation quotidienne, contre le mépris, contre l’islamophobie, la négrophobie, la romophobie, la tsiganophobie, contre les crimes policiers».

Lionel Bonaventure / AFP / Getty Images

L'appel a été lancé par Amel Bentounsi, la fondatrice du collectif «Urgence notre police assassine», qui se bat contre les violences policières depuis la mort de son frère en 2012.

Publicité

Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires.

Le collectif afro-féministe MWASI.

.@MwasiCollectif a pris place dans le cortège de la #MarcheDeLaDignite avec des pancartes aux messages forts.

Publicité

La marche s'est déroulée sans incident dans l'ensemble. Certains manifestants se sont agacés de cette pancarte tenue par Voltuan, homme de toutes les manifestations.

La présence de cette pancarte "All Lives Matter" (au lieu de Black) agace certains manifestants #MarcheDeLaDignite

Voltuan nous a dit que certains manifestants lui ont reproché de minimiser la situation des noirs dans le monde et particulièrement aux États-Unis, où ils sont souvent victimes de violences policières. Le hashtag #Blacklivesmatter (les vies noires comptent) est apparu une première fois en 2013 pour dénoncer la mort de Trayvon Martin, ce qui a donné naissance ensuite au mouvement du même nom. L'expression «All lives matter» est décriée depuis qu'elle est principalement utilisée par les néoconservateurs aux Etats-Unis.

Certains slogans ou banderoles ont aussi été vivement critiqués sur les réseaux sociaux:

La #MarcheDeLaDignite est celle de l'indignité. Celle qui appelle au boycott d'Israël et crache sur la République.

Un des slogans de la marche #MarcheDeLaDignite #17oct

Publicité

Je suis Ilan #Halimi à la #MarcheDeLaDignite

Frédéric combat le contrôle au faciès, a-t-il raconté à BuzzFeed France.

BuzzFeed France

«Une fois en 2011, je me suis fait contrôler sept fois dans la même journée par différents policiers. Maintenant à chaque fois que je me balade en voiture ou à pied, j'ai peur de me faire contrôler alors que je ne fais rien du tout. Tout ça parce que je suis noir.»

Les proches de personnes qui auraient été tuées par la police, ont profité de la marche pour partager leur expériences personnelles.

#Marchedeladignité Emouvante prise de parole de la fille d'Ali Ziri, tué par la police à Argenteuil

L'événement s'est terminé par un concert organisé place de la Bastille.

Prise de la Bastille - 31/10/2015 #MarcheDeLaDignite

Jennifer Padjemi est journaliste chez BuzzFeed France et travaile depuis Paris.

Contact Jennifer Padjemi at jennifer.padjemi@buzzfeed.com.

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Pierre d'Almeida est rédacteur chez BuzzFeed France et travaille depuis Paris.

Contact Pierre d'Almeida at pierre.dalmeida@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.