back to top

18 choses que seuls les gens qui travaillent sur des bateaux de croisières connaissent

Les gens, ok vous êtes malades, mais, s'il vous plaît, arrêtez de faire caca dans les couloirs.

Publié le

1. Les cabines sont minuscules et exiguës, et en plus on les partage à plusieurs.

instagram.com

Les membres d'équipage de bas rang se partagent des cabines minuscules avec jusqu'à trois autres personnes, avec seulement un fin rideau pour leur offrir un peu d'intimité. Mais cela n'empêche pas les gens de se sauter dessus et de se tripoter les uns les autres pendant la nuit. Vous devez simplement faire semblant de ne rien entendre.

2. Les chambres individuelles sont elles aussi minuscules mais si vous parvenez à en obtenir une, vous êtes comme une star.

Elles sont à peine plus grandes qu'un matelas pour une personne, mais elles sont privées. Il y a une tendance à ce qu'on les attribue aux seuls officiers, ce qui leur confère un certain glamour. Pour la faire courte, si vous avez votre propre chambre, vous allez baiser comme un fou.
Glassdoor.co.uk

Elles sont à peine plus grandes qu'un matelas pour une personne, mais elles sont privées. Il y a une tendance à ce qu'on les attribue aux seuls officiers, ce qui leur confère un certain glamour. Pour la faire courte, si vous avez votre propre chambre, vous allez baiser comme un fou.

3. Et quoi qu'il arrive, nos horloges biologiques peuvent aller se faire foutre

Il est très rare qu'une cabine de l'équipage dispose d'un hublot. Vous passez tellement de temps enfermé-e (ou dans des salles à manger sans fenêtres ou dans des cuisines en activité à des heures étranges) que vous oubliez parfois ce qu'est la lumière du jour, et nous ne savons jamais, mais jamais, quel jour de la semaine nous sommes.
Twitter: @ship_probs

Il est très rare qu'une cabine de l'équipage dispose d'un hublot. Vous passez tellement de temps enfermé-e (ou dans des salles à manger sans fenêtres ou dans des cuisines en activité à des heures étranges) que vous oubliez parfois ce qu'est la lumière du jour, et nous ne savons jamais, mais jamais, quel jour de la semaine nous sommes.

4. Mais nous réussissons pourtant à organiser des fêtes d'enfer.

instagram.com

Nous sommes tout le temps bourrés, puisque le bar de l'équipage est vraiment pas cher. Nous pouvons obtenir de la bière pour 1 $ et une bouteille de vin pour 3 $. On n'a pas le droit aux alcools forts, mais cela n'empêche pas les gens de les introduire clandestinement dans des bouteilles de bain de bouche : tout ce que vous avez à faire, c'est d'ajouter du colorant alimentaire bleu à la vodka. Et on n'a jamais de gueules de bois, bien sûr, juste le mal de mer hein.

5. On nous donne une nourriture franchement bizarre à manger.

instagram.com

C'est un mythe qu'on mange les restes des clients payants, mais nos repas varient en fonction de ce qui est disponible. On mange beaucoup de riz blanc, de desserts roses étranges, et parfois on se contente de sardines et de pâtes flasques. C'est pas génial.

6. Nous tombons sans cesse des gens en train de s'envoyer en l'air dans les espaces publics.

Comedy Central

S'il vous plaît, les gars, si vous voulez faire l'amour, faites-le dans votre cabine et non dans les canots de sauvetage, sous les tables ou dans la piscine. Peut-être avez-vous l'impression qu'il n'y a personne alentour, mais il y a des caméras partout, et les personnes qui passent en revue la télévision en circuit fermé ne veulent vraiment pas voir un couple ivre en train de le faire en levrette à côté du bar à crèmes glacées.

7. Nous obtenons un meilleur hébergement et nous sommes payés sur des croisières ultra-luxueuses, mais ça a un prix.

AB Svensk Filmindustri

Le personnel des croisières de luxe doit connaître tous les noms de passagers, et il peut y avoir jusqu'à 800 personnes à bord. C'est vraiment difficile. Et si vous oubliez le nom de quelqu'un, ils sont souvent agacés car ces clients s'attendent à un service spécial et personnalisé.

8. Tous les jours il y a des passagers qui viennent nous draguer, mais il nous est strictement interdit de répondre ou de faire quoi que ce soit.

HBO

Bien sûr, parfois ça arrive quand même mais si vous êtes pris, c'est terminé : vous êtes immédiatement viré et déposé dans le prochain port ou île où le bateau aborde. Et il n'y a aucune garantie que la compagnie de croisière vous donnera l'argent pour rentrer chez vous. Et vous pourriez bien finir coincé sur une île des Bahamas pendant un mois à plaider votre cause auprès d'eux pour qu'ils vous concèdent votre dernier mois de salaire.

9. Non, nous ne connaissons pas Jack et Rose.

Paramount Pictures

Tout d'abord, ce ne sont pas des personnes réelles. Deuxièmement, arrêtez s'il vous plaît de nous poser cette question, c'est vraiment pénible.

10. Et non, on se demande pas tous les jours si le bateau va couler.

Giphy

Les orages en mer peuvent être effrayants, et certains peuvent même faire voler des tables alentour, mais ces bateaux sont de la taille d'une petite île, et ils sont vraiment pratiquement insubmersibles. Alors, encore une fois, veuillez s'il vous plaît arrêter de nous citer le Titanic et installez-vous et profitez de votre cocktail.

11. Bien que parfois des gens tombent effectivement des navires.

Giphy

Il y a beaucoup de gens ivres sur un bateau de croisière. Des gens se défient les uns les autres de tenir sur les mains les jambes en l'air sur le bastingage, et bim, il se retrouvent à l'eau. Si quelqu'un passe par dessus bord, nous passons toujours des heures à le chercher, mais souvent nous n'arrivons pas à le trouver. C'est plutôt triste.

12. Les disques durs externes sont comme une monnaie pour nous.

BBC

Le Wi-fi coûte très cher et il n'y a pas de réduction pour le personnel,

ce qui signifie qu'il est facile d'y dilapider son salaire en parcourant Insta, Facebook, et (bien sûr) YouPorn. Le défaut de Wi-fi gratuit signifie que les disques durs préchargés avec beaucoup de films, de musique et de pornographie finissent par être considérés comme du véritable argent liquide, et ils changent fréquemment de mains.

13. La plupart des navires disposent d'une morgue et d'une prison à bord.

instagram.com

Les navires de croisière sont essentiellement d'énormes villes flottantes, donc ils doivent être prêts à affronter toutes les situations. En outre, la majorité des clients des croisières ont tendance à être bien au-dessus de l'âge de la retraite, de sorte que les chances ne jouent pas en leur faveur. Nous gérons au moins un décès par croisière, en moyenne.

14. On peut travailler jusqu'à 14 heures par jour, six ou sept jours par semaine.

Nous avons souvent un quart tardif, suivi d'un quart du matin, ce qui signifie 5 heures de sommeil, maximum. Travailler moins de 10 heures est considéré comme une journée «facile», et nous finissons par parler de ce que nous ferons de nos heures plutôt que de nos jours de congé.
Twitter: @MartinNeely

Nous avons souvent un quart tardif, suivi d'un quart du matin, ce qui signifie 5 heures de sommeil, maximum. Travailler moins de 10 heures est considéré comme une journée «facile», et nous finissons par parler de ce que nous ferons de nos heures plutôt que de nos jours de congé.

15. Les passagers se permettent de nous crier dessus et de nous menacer.

DreamWorks Pictures

Parfois, les choses ne se font pas selon l'ordre du jour, et des excursions doivent être annulées. Lorsque nous transmettons ce genre d'informations aux clients, on aimerait bien qu'ils ne piquent pas une colère comme une enfant à qui on a enlevé sa sucette. Certains vont jusqu'à nous lancer des fruits, nous cracher dessus ou même sauter par-dessus les sièges pour essayer de nous attaquer. C'est pas très chic.

16. Certaines personnes se plaignent à propos de choses vraiment stupides.

instagram.com

Par exemple : «l'océan fait trop de bruit», «ma cabine intérieure n'a pas de fenêtre, pourquoi donc ?», «je sais que le bateau quitte le port à 17 heures, mais nous voulons arriver à 21 heures et nous pensons que le capitaine devrait nous attendre», et «il y a trop de nourriture à bord et j'ai pris du poids pendant le voyage, je vais vous poursuivre en justice».

17. Les bactéries intestinales font du navire en un véritable enfer.

Universal Pictures

Les gastro-entérites peuvent se propager au vaisseau de croisière tout entier en une seule journée, et quand cela arrive, c'est un véritable enfer. C'est comme vivre dans un film de zombies. Et les passagers ne semblent tout simplement absolument incapables de le gérer. Vous êtes en train de marcher dans un couloir et les gens vont soudainement commencer à vomir ou à déféquer juste devant vous.

18. Mais nos amis nous font traverser les moments les plus difficiles.

instagram.com

Nous sommes loin de chez nous, mais nos collègues de travail sont notre famille, et ils sont sans cesse avec nous. On travaille ensemble pendant 13 heures d'affilée, on dîne ensemble, puis on se bourre la gueule, et on recommence le lendemain. Nos amis rendent presque tout supportable... Même si on préférerait ne pas les entendre s'envoyer en l'air.

Cet article a été rédigé avec l'aide d'un employé travaillant sur un bateau de croisière basé au Royaume-Uni et en Australie, ainsi que de ce fil de discussion Reddit.

Ce post a été traduit de l'anglais.