back to top

Un mec a joué à Pokémon Go sur le front contre Daech

Louis Park est un combattant volontaire en Irak depuis plus d'un an et a accueilli avec enthousiasme la sortie du jeu, comme nous tous.

Publié le

Voilà à peine quelques jours que Pokémon Go est sorti et que le monde est devenu fou. Le jeu est arrivé partout, y compris sur le front contre Daech, à Mossoul en Irak.

American volunteer fighting ISIS with the Kurdish militias caught his first pokeman on the Mosul front line. #poke

Il apparaît que la photo a vraiment été prise en Irak par Louis Park, un vétéran des Marines âgé de 26 ans.

Instagram: @louis_tex

Louis Park est l'un des Américains qui se sont portés volontaires auprès de Dwehk Nawsha, un groupe local d'Assyriens chrétiens qui combattent Daech en Irak.

Après son déploiement en tant que Marine en Afghanistan et au Japon, Louis Park a été un temps consultant en sécurité, puis il a finalement décidé en janvier 2015 de se rendre en Irak pour combattre Daech.

instagram.com

«Depuis mon séjour en Afghanistan, l'action et tout le reste me manquaient», expliquait l'année dernière Louis Park au journal Time, en ajoutant qu'il avait utilisé ses 3500 dollars d'économies pour acheter un billet, des munitions et une Kalachnikov d'occasion.

Il souhaitait d'abord rejoindre l'YPG, une ramification d'un groupe d'indépendantistes pro-Kurdes, le PKK, que les États-Unis et la Turquie considèrent comme une organisation terroriste. Mais un retard en Allemagne a conduit finalement à son enrôlement auprès de Dwekh Nasha, et il combat à leurs côtés depuis.

Louis Park a dit à BuzzFeed News dans une interview sur Facebook Messenger qu'il est un fan de longue date de la franchise Pokémon.

facebook.com

«Le dessin animé, le jeu de cartes, tous les jeux qui sont sortis. J'ai encore une émulation sur mon téléphone de l'ancien jeu», raconte-t-il.

Donc, quand il a eu l'occasion de télécharger Pokémon Go sur son téléphone Android, il a tenté le coup et a été ravi de constater que ça marchait aussi en Irak.

(Pour ceux qui s'inquiètent que Louis Park puisse utiliser le jeu en plein milieu d'une zone de combat, il semble que la situation n'était pas aussi dangereuse qu'on le supposait.)

Niantic

La plupart du temps, a dit Louis Park, c'était plutôt calme, puisque le combat était enlisé, mais des échanges de mortier restaient fréquents. «Récemment, le 2 juillet dernier, nous avons eu à en découdre, dit-il. Mais ça n'arrive pas constamment. La plupart de nos journées se passent juste à camper sur nos positions.»

Louis Park explique qu'il a posté cette photo sur sa page Facebook pour montrer à ses proches restés aux États-Unis que malgré tout ce qu'il a enduré, il est resté humain.

Instagram: @louis_tex

«Ils voient les changements négatifs qui m'affectent, les expériences négatives, dit Louis Park. Un tir de mortier m'a explosé à la face et j'ai survécu je ne sais pas comment. Je veux juste leur montrer qu'il me reste une dose d'humanité.»

La photo le montrant en train d'attraper un Carapuce s'est répandue de façon virale, mais en fait, il s'est retrouvé avec un Bulbizarre pour son premier Pokémon, explique-t-il à BuzzFeed News.

Il dit aussi qu'il n'a pas encore beaucoup d'expérience dans le jeu, malgré le fait qu'il ait été en permission la semaine dernière.

«Il n'y a pas beaucoup de joueurs autour de moi, mais il y a des Pokéstops et des arènes, explique-t-il. J'ai attrapé un Zubat au marché aujourd'hui.»

Et non seulement Louis Park a parlé du jeu aux autres membres de son unité, mais il a également vu d'autres personnes en ville y jouer, prouvant encore une fois que Pokémon est vraiment un phénomène planétaire.

Hayes Brown is a world news editor and reporter for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Hayes Brown at hayes.brown@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.