go to content

18 photos qui montrent la guerre sanglante contre le trafic de drogue aux Philippines

«Faites-le vous-mêmes. Si vous avez des armes, vous avez mon soutien», déclare le président Rodrigo Duterte.

posté le

En 2016, selon la police nationale des Philippines, environ 3600 individus ont été tués dans le cadre d'une offensive au niveau national contre les trafics de stupéfiants illégaux. Près de la moitié d'entre eux pourraient avoir été tués par des groupes d'autodéfense influencés par les mots du président Rodrigo Duterte: «Faites-le vous-mêmes. Si vous avez des armes, vous avez mon soutien.» Le directeur général de la police nationale, Ronald dela Rosa, a annoncé une réduction de 90% du commerce de drogues, mais le nombre écrasant de morts et d'incarcérations, ainsi que les traitements inhumains de ces prisonniers, ont provoqué de vives critiques de la part des défenseurs des droits de l'homme à l'échelle mondiale.

Ici, le photographe Shaun Swingler nous donne un regard direct sur la réalité brutale de la guerre contre la drogue aux Philippines:

Shaun Swingler /

Les lieux où un consommateur de drogue non identifié a été tué par la police lors d'une opération d'«achat et arrestation» à Caloocan le 22 septembre 2016.

L'un des trois suspects présumés tués par la police durant une opération d'Oplan Tokhang («frapper aux portes et supplier») à Sitio San Roque, Quezon City, le 14 septembre 2016. Les hommes auraient tiré sur la police, et ont été tués quand la police a répliqué. Des armes de calibre .45 et .22 ont été trouvées sur les lieux, ainsi que deux grenades et des sachets de shabu (méthamphétamine).


Des hommes portent le corps d'un trafiquant présumé, Amirudin Sani, 27 ans, qui a été tué par trois hommes non identifiés à Pasig City, métropole de Manille, le 13 septembre.

Une proche d'un homme non identifié tué par la police dans une opération d'«achat et arrestation» essuie son sang après que le corps a été retiré des lieux le 22 septembre.

Le cercueil d'Adonis Dela Rosa est transporté au cimetière nord de Manille le 13 septembre. Les policiers présument que Dela Rosa, qu'ils ont tué dans une opération d'«achat et arrestation», était un tueur à gages, ce que sa femme réfute fermement.

Shaun Swingler

Les policiers s'occupent des lieux où trois suspects dans des affaires de drogues ont été tués par la police lors d'une opération d'«achat et arrestation» à Maypajo, Caloocan City, le 30 septembre.

Les consommateurs de drogue présumés sont interrogés au commissariat de Quezon City le 16 septembre. Deux opérations policières à Culiat, à Quezon City, ce soir-là, ont conduit à l'arrestation de 145 suspects dans des affaires de drogues, le plus grand nombre pour l'instant dans la guerre contre la drogue.

Des hommes arrêtés lors de descentes de police à Culiat, Quezon CIty, sont placés en détention en attendant le résultat de leur test de dépistage de drogue qu'ils ont passé deux jours plus tôt.


BuzzFeed's resident photo geek.

Contact Gabriel H. Sanchez at gabriel.sanchez@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.