back to top

12 incroyables femmes photojournalistes à suivre sur Instagram

En nous offrant leurs images percutantes, ces femmes changent notre manière d’appréhender le monde.

Publié le

Pour les photojournalistes, les réseaux sociaux ont bouleversé les modes de communication et de partage d’images.

Voici 12 photographes présentes sur Instagram qui ont changé notre manière de voir et d'appréhender le monde en mettant à notre portée leurs images renversantes.

1. Lynsey Addario

Lynsey Addario est une photojournaliste américaine qui a couvert quasiment tous les grands conflits du XXIe siècle. Son livre It's What I Do: A Photographer's Life of Love and War donne un fascinant aperçu des motivations d'une photographe de guerre et de ses six terribles jours de détention en Lybie.

La Warner Bros a annoncé que Steven Spielberg venait de s'engager à réaliser un film inspiré de son livre, avec Jennifer Lawrence dans le rôle de Lynsey Addario.

instagram.com

«Gul Meena, 16 ans, a reçu quinze coups de hache des mains de son frère. Elle pose pour un portrait dans un refuge pour femmes afghanes de Kaboul.»

Publicité
instagram.com

«Jeune mariée syrienne réfugiée au camp de Zaatari, en Jordanie.»

2. Paula Bronstein

Paula Bronstein est une photographe primée dont les images montrent un vaste éventail de conflits et d'actualités dans toute l'Asie. En 2011, elle a figuré dans la liste des finalistes du Prix Pulitzer dans la catégorie Reportage d'actualité.

instagram.com

«L’Afghanistan depuis un hélicoptère de l’armée. Magnifique vu d’en haut mais dangereux sur le terrain.»

instagram.com

«L’homme en rouge: bien au chaud par une nuit d’hiver glaciale à New York.»

3. Anastasia Taylor-Lind

Anastasia Taylor-Lind est une photojournaliste anglaise réputée pour ses portraits puissants de femmes aux prises avec des conditions de vie difficiles. Ses photos ont reçu de nombreux prix, notamment l'Observer Hodge Award et le Guardian Weekend Photography Prize.

Publicité
instagram.com

«Sabitri, veuve, montre une photo de son époux tué par un tigre. Région des Sunderbans, Bengale, Inde.»

instagram.com

«Le 20 février marquait le premier anniversaire du Jeudi sanglant de Maidan. Nous nous souvenons aujourd’hui des combattants, des endeuillés de Maidan et de la Centurie céleste. Sur la photo, les corps d’hommes tués par des feux de snipers sont recouverts de drapeaux ukrainiens et exposés dans la rue.»

4. Erin Trieb

Les reportages d'Erin Trieb sur l'élection du gouverneur du Texas en 2006 et sur une unité médicale militaire américaine en Afghanistan en 2010 ont été unanimement salués tout autour de la planète. Elle réalise en ce moment un film documentaire sur des unités d'infanterie américaines en Afghanistan.

instagram.com

«Une femme arabe part à pied travailler aux champs avant l’aube à Rimelan, en Syrie, le 9 août 2014.»

instagram.com

«Un homme transporte un cadre contenant la photo de Jalal Talabani, éminent politicien kurde du parti UPK, sixième président d’Irak entre 2005 et 2014 (et adulé par de nombreux Kurdes qui accrochent son portrait chez eux) près de Bardarash, au Kurdistan, le 6 août 2014.»

Publicité

5. Andrea Bruce

Andrea Bruce est une photographe spécialisée en documentaires. Ses photos attirent l'attention sur ceux qui luttent pour vivre après la guerre. Elle a été nommée quatre fois Photographe de l'année par la White House News Photographers Association. En 2012, elle a reçu le Chris Hondros Fund Award pour «l'engagement, la bonne volonté et l'esprit de sacrifice démontrés par son travail.»

instagram.com

«Khost, Afghanistan. 30 août 2013. Née prématurée à 27 semaines, la petite fille de Bahmala, qui n’a pas encore reçu de prénom, a perdu son frère jumeau juste après la naissance. Cela fait aujourd’hui 37 jours que Bahmala vit dans le service de néonatalité de MSF, à s’occuper de sa fille.»

instagram.com

«Kaboul, Afghanistan. 8 septembre 2013. Au revoir, Afghanistan…jusqu’à la prochaine fois.»

6. Stephanie Sinclair

L'œuvre de Stephanie Sinclair attire l'attention sur les problèmes de genre et de droits humains dans le monde entier. Son émouvant documentaire de 2012 Too Young to Wed raconte l'histoire d'une fillette éthiopienne mariée à l'âge de 11 ans.

instagram.com

«Les Kumaris s’inscrivent dans la tradition népalaise consistant à adorer des jeunes filles pré-pubères incarnant l’énergie féminine divine, ou devî, dans la religion hindoue. Des milliers d’hindous et de bouddhistes du pays sortent dans les rues pendant cette semaine pour Kumāri Jātrā, où la Kumari royale est promenée dans la ville dans le cadre d’un défilé de chars.»

Publicité
instagram.com

«Un prêtre pratique des rituels dans un temple abritant la représentation de Swet Bhairav, deuxième incarnation du dieu hindou Shiva, sur la place Durbar de Katmandou.»

7. Malin Fezehai

Malin Fezehai est une photographe suédoise et érythréenne, dont l'œuvre rend de façon puissante la situation de populations déplacées. Cette année, son reportage sur un mariage érythréen lui a valu un prix World Press Photo dans la catégorie Daily Life.

instagram.com

«Joyeux Noël mes compatriotes éthiopiens et érythréens! La tradition orthodoxe suit le calendrier julien et célèbre Noël le 7 janvier. J’ai pris ces photos pendant les cérémonies à Lalibela, en Éthiopie, il y a deux ans. Chaque année, environ 70.000 personnes font le pèlerinage à Lalibela.»

instagram.com

«Jabari me raconte les conditions de travail en mer, et comment certains oiseaux accompagnent le bateau pendant des heures. Jabari Jones a 31 ans, il a quitté la Marine américaine en mai dernier. Il a participé à deux expéditions en Irak avec le grade de caporal, c’était un spécialiste du débarquement. "Quand j’ai quitté les Marines je souffrais de SSPT (syndrome de stress post-traumatique) et ma famille m’a conseillé de me faire aider. Le problème avec le service d’aide aux vétérans c’est qu’ils vous font attendre longtemps. Je ne voulais pas prendre de médicaments et il m’a fallu du temps avant d’obtenir une aide psychologique. Quand enfin j’ai pu voir quelqu’un, j’ai commencé à aller mieux." Aujourd’hui, Jabari essaie de méditer régulièrement et il est plus conscient de ce qui déclenche son SSPT. Les journées de grande chaleur lui rappellent l’Irak, et ces jours-là il dit à ses collègues qu’il se sent "mal à l’aise" et il explique qu’ils respectent ça.»

8. Glenna Gordon

En février dernier, Glenna Gordon a remporté un prix World Press Photo pour son reportage sur les écolières enlevées au Nigeria. Ses images fortes ont aussi mis en lumière Boko Haram, l'État Islamique et la récente épidémie d'Ébola.

Publicité
instagram.com

«Un travailleur de santé de MSF se fait asperger de chlore avant d’enlever sa combinaison protectrice. Les travailleurs de santé portent plusieurs épaisseurs de protections et se déshabiller est une procédure compliquée qui implique plusieurs lavages et pulvérisations. Ils sont tous trempés de sueur lorsqu’ils ont terminé leur travail dans le service des patients atteints d’Ébola.»

instagram.com

«Photo d’archive: des policiers de la Hisbah, la police islamique du nord du Nigeria, posent pour une photo avec des caisses de bière confisquées et destinées à être détruites dans le cadre de l’imposition d’une version plus stricte de la charia à Kano, au Nigeria. Février 2014.»

9. Matilde Gattoni

Matilde Gattoni est une photographe italienne dont le travail met en avant les droits humains et les problèmes liés à l'eau dans le monde entier. Son livre, Uzbekistan, publié en 2002, offre un aperçu frappant du passé, du présent et de l'avenir de cet ancien pays communiste.

instagram.com

«Yémen - Al Tawilah - Miriam, 12 ans, attend la livraison d’eau hebdomadaire. Miriam vit avec 10 autres personnes, qui ne disposent pour elles toutes que de 20 litres d’eau par semaine.»

instagram.com

«Un jeune homme fabrique une bouée de fortune à l’aide d’un bidon en plastique pour que son petit frère puisse aller nager dans un réservoir d’eau de pluie. Le Yémen traverse une sécheresse qui figure parmi les pires que le monde ait connues.»

10. Arati Kumar-Rao

Les photographies d'Arati Kumar-Rao se concentrent sur l'écologie et l'exploitation de la terre par les populations indigènes. Son projet River Diaries: Brahmaputra illustre la vie dans le bassin du fleuve Brahmapoutre, un de ceux qui jouent un rôle vital en Asie.

instagram.com

«"Ce n’est pas du poisson que nous achetons, ce sont des vies humaines."
~ Walter Scott (L’Antiquaire)
Faire comme si les vies comptaient.
Nous avons oublié comment nous y prendre.»

instagram.com

«Elle est venue vers moi en courant et m’a agrippé les bras. Je me souviens du contact de ses mains: je me souviens que je voulais en être consciente. Elles étaient froides. Douces, froides, et sa poigne de vieille dame était ferme. Elle m’a suppliée de l’écouter. Elle n’en avait pas besoin. J’étais là pour ça. Son histoire n’était pas différente des autres, mais elle, elle l’était. Elle me parlait en me regardant dans le fond des yeux. Elle voulait que je vienne chez elle. J’y suis allée. Elle s’est excusée de n’avoir rien à m’offrir. Pas de thé, rien à la maison, m’a-t-elle dit. Ses mots venaient d’un endroit très profond. Pas de colère. Seulement le profond désespoir d’une gigantesque perte. Quelque chose chez elle m’était familier. Peut-être qu’elle ressentait la même chose envers moi. C’est peut-être pour ça que sa main est restée si longtemps dans la mienne.»

11. Maggie Steber

Maggie Steber a réalisé un vaste éventail de reportages marquants dans plus de 64 pays du monde entier. Ses photographies, conservées à la Library of Congress, ont reçu plusieurs récompenses prestigieuses, notamment le prix World Press Photo dans la catégorie Spot News et la Leica Medal of Excellence.

instagram.com

«Quatre sœurs font une sieste dominicale dans le lit qu’elles partagent la nuit, chez elles, dans un quartier populaire de Miami, en Floride.»

instagram.com

«Cette photo de ma mère, Madje, a été présentée au vernissage de l’exposition Women of Vision du National Geographic organisée au Palm Beach Photographic Center le mardi 20 janvier à 19h, et qui coïncidait avec le FotoFusion Festival of Photography qui se tenait sous le soleil de Palm Beach, en Floride. Madje souffrait de perte de mémoire. Tout au long de ce voyage mélancolique, enfant unique d’une mère célibataire, je l’ai prise en photo pour fabriquer de nouveaux souvenirs et pour m’épargner l’immense chagrin d’être oubliée et de la regarder disparaître avant moi. À cette même époque, le National Geographic Magazine m’a chargée de réaliser un article sur la science de la mémoire. Madje avait été scientifique et elle aurait apprécié l’ironie de la situation. À la fin de l’article, le magazine a utilisé cette photo accompagnée d’une ode à ma mère que j’ai écrite. Elle a même figuré sur la couverture d’un collage composé de nos vieilles photos de famille.»

12. Nina Berman

Les photographies frappantes de Nina Berman abordent des problèmes importants autour du climat social et politique des États-Unis. Elle a reçu deux prix de la World Press Photo Foundation et son œuvre a été exposée à la Whitney Biennial 2010.

instagram.com

«Muslim Day au Capitole du Texas à Austin, le 29 janvier 2015. Des centaines de personnes se sont réunies pour rencontrer leurs élus. Des manifestants ont fait irruption en les accusant de financer le terrorisme et de comploter pour imposer la charia aux États-Unis. Quand je leur ai demandé leur avis sur ces manifestants, les femmes à qui j’ai parlé m’ont confié qu’elles en avaient l’habitude et qu’elles n’y faisaient plus attention, mais depuis la fusillade en Caroline du Nord comment peut-on savoir si des discours haineux et virulents ne sont que cela ou également une incitation à la violence?»

http://instagram.com/p/q7_Y15RVD6/
instagram.com

«Distribution de ballons pendant le tournoi de basket Hoops for Justice organisé en mémoire de Kimani Grey, 16 ans, et Shantel Davis, 23 ans, abattus par la police de New York (NYPD) en 2013 et 2012. Tous deux vivaient à East Flatbush, Brooklyn. Je m’attendais à voir des visages tristes et de la colère après les dernières tueries de la police, mais ce n’était pas le cas du tout. La foule dégageait force et optimisme, et après les matchs de basket, les ballons ont été lâchés pour flotter au-dessus de la ville.»

Traduit par Bérengère Viennot.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss