back to top

18 créatures maritimes qui vous prouveront que l'océan est absolument terrifiant

On va peut-être aller à la piscine, finalement, c'est plus sûr...

Publié le

1. Les revenants sont des poissons dont la tête est transparente et remplie de liquide :

Ces deux petits trucs verts qui ressemblent à un cerveau sont en fait des yeux qui peuvent tourner dans plusieurs directions, permettant aux poissons de voir devant eux, mais aussi au-dessus d'eux.
Monterey Bay Aquarium Research Institute / Via youtube.com

Ces deux petits trucs verts qui ressemblent à un cerveau sont en fait des yeux qui peuvent tourner dans plusieurs directions, permettant aux poissons de voir devant eux, mais aussi au-dessus d'eux.

2. Les poissons-grenouilles striés se servent de leur première épine dorsale, dite illicium, comme d'une «canne à pêche», afin d'attirer leurs proies :

Ils peuvent ouvrir leur mâchoire et dilater leur bouche jusqu'à douze fois sa taille normale. Ça leur permet de capturer des proies qui sont deux fois plus grosses qu'eux. Ils peuvent également régénérer leur «canne à pêche», si elle venait à se détacher.
Velvetfish / Getty Images

Ils peuvent ouvrir leur mâchoire et dilater leur bouche jusqu'à douze fois sa taille normale. Ça leur permet de capturer des proies qui sont deux fois plus grosses qu'eux. Ils peuvent également régénérer leur «canne à pêche», si elle venait à se détacher.

3. Les poissons-pêcheurs mâles s'accrochent aux femelles pour se nourrir, tels des parasites. Ils finissent par fusionner avec les femelles et perdent tous leurs organes internes et externes, à l'exception de leurs gonades, histoire d'assurer la reproduction :

Il existe plus de 200 types de poissons-pêcheurs. Certains peuvent atteindre une taille allant de 20cm à 1m et peser jusqu'à 50kg. Leur bouche est tellement large et flexible qu'ils peuvent facilement avaler des proies faisant le double de leur taille.
Nat Get WILD / Via youtube.com

Il existe plus de 200 types de poissons-pêcheurs. Certains peuvent atteindre une taille allant de 20cm à 1m et peser jusqu'à 50kg. Leur bouche est tellement large et flexible qu'ils peuvent facilement avaler des proies faisant le double de leur taille.

4. Les poissons chauves-souris aux lèvres rouges ont, comme leur nom l'indique, des lèvres rouge vif, ce qui donne l'impression qu'ils viennent tout juste de dévorer leur proie :

Et bien qu'ils soient parfaitement capables de nager au fond de l'océan, ils utilisent leurs nageoires comme des «jambes» pour flâner sinistrement d'un endroit à l'autre.
PBS / Via youtube.com

Et bien qu'ils soient parfaitement capables de nager au fond de l'océan, ils utilisent leurs nageoires comme des «jambes» pour flâner sinistrement d'un endroit à l'autre.

5. Les congres verts tiennent leur couleur de la muqueuse jaunâtre qui recouvre l'extérieur de leur corps, de couleur brûne :

Ils font partie des plus grosses espèces de murènes, atteignant jusqu'à 2,5m de long.
SeaNymphJess / Getty Images

Ils font partie des plus grosses espèces de murènes, atteignant jusqu'à 2,5m de long.

6. La bouche des pycnogonides est plus large que leur corps. Ils l'utilisent pour «sucer les jus» de leur proie :

Il existe plus de 600 espèces vivantes de pycnogonides, comme si nous n'avions pas déjà assez peur des araignées terrestres.
Jupiterimages / Getty Images

Il existe plus de 600 espèces vivantes de pycnogonides, comme si nous n'avions pas déjà assez peur des araignées terrestres.

7. Les napoléons peuvent atteindre la taille de 2,30m et peser jusqu'à 180kg :

Ils se nourrissent d'invertébrés et peuvent consommer des animaux toxiques, comme certains lièvres de mer, poissons-coffres et étoiles de mer.
Sinainina / Getty Images

Ils se nourrissent d'invertébrés et peuvent consommer des animaux toxiques, comme certains lièvres de mer, poissons-coffres et étoiles de mer.

8. Les oursons d'eau, des micro-organismes à huit pattes, peuvent survivre jusqu'à trente ans sans eau ni nourriture :

Ils peuvent survivre à des conditions extrêmes, comme l'exposition à des radiations ou des températures entre −272 à +150°C. C'est donc sans surprise qu'ils peuvent supporter l'immense pression présente au fond de la fosse des Mariannes, l'endroit le plus profond du monde.
Dottedhippo / Getty Images

Ils peuvent survivre à des conditions extrêmes, comme l'exposition à des radiations ou des températures entre −272 à +150°C. C'est donc sans surprise qu'ils peuvent supporter l'immense pression présente au fond de la fosse des Mariannes, l'endroit le plus profond du monde.

9. Les requins-lézards ont six branchies sanglantes de chaque côté de la tête :

Quand ils trouvent leur proie, ils se jettent dessus comme un serpent et la piègent avec leur bouche remplie de 200 dents pointues comme des aiguilles. Ils peuvent avaler leurs proies entières !
Discovery Channel / Via youtube.com

Quand ils trouvent leur proie, ils se jettent dessus comme un serpent et la piègent avec leur bouche remplie de 200 dents pointues comme des aiguilles. Ils peuvent avaler leurs proies entières !

10. Les requins-lutins ont une mâchoire extrêmement flexible qui s'allonge lorsqu'ils veulent attraper des proies :

On pense qu'ils passent la plus grande partie de leur vie à rôder à 1,3km de profondeur.
Discovery Channel Southeast Asia / Via youtube.com

On pense qu'ils passent la plus grande partie de leur vie à rôder à 1,3km de profondeur.

11. Les chimères trolls, ou requins fantômes, nagent à une profondeur avoisinant les 2,5km :

Ils broient leur nourriture avec leurs dents, qui ressemblent apparemment à celles des lapins.
Monterey Bay Aquarium Research Institute / Via youtube.com

12. Les poissons-mains tachetés ont l'air mi-amphibiens, mi-poissons avec quatre «mains» à l'avant et une nageoire à l'arrière :

Ils sont connus pour être les poissons les plus rares au monde et sont d'ailleurs considérés comme une espèce en voie d'extinction.
Nat Geo WILD / Via youtube.com

Ils sont connus pour être les poissons les plus rares au monde et sont d'ailleurs considérés comme une espèce en voie d'extinction.

13. Les Uranoscopidae, du grec signifiant «qui regarde le ciel», ont un organe derrière les yeux qui produit un choc électrique de 50 volts pour étourdir leurs proies :

Ces poissons utilisent leurs nageoires comme des pelles pour s'enterrer au fond de l'océan, ne laissant que leurs yeux et leur bouche en dehors pour attraper des proies.
United News International / Via youtube.com

Ces poissons utilisent leurs nageoires comme des pelles pour s'enterrer au fond de l'océan, ne laissant que leurs yeux et leur bouche en dehors pour attraper des proies.

14. Les cténophores, du grec signifiant «peigne», sont des animaux carnivores. Ils se mangent entre eux, et ce n'est pas toujours le plus gros qui s'attaque au plus petit :

Ces organismes gracieux sont composés à 95% d'eau et n'ont ni os ni coquille pour couvrir leur corps mou.
Ribeirodossantos / Getty Images

Ces organismes gracieux sont composés à 95% d'eau et n'ont ni os ni coquille pour couvrir leur corps mou.

15. Les Eunice aphroditois ont une mâchoire tranchante comme un rasoir :

Ces vers marins, qui peuvent mesurer jusqu'à 3m de long, s'enterrent au fond de l'océan et attendent que leur proie nage à proximité. Ils sont connus pour chasser de gros poissons et les traîner sous terre une fois capturés.
Smithsonian Channel / Via youtube.com

Ces vers marins, qui peuvent mesurer jusqu'à 3m de long, s'enterrent au fond de l'océan et attendent que leur proie nage à proximité. Ils sont connus pour chasser de gros poissons et les traîner sous terre une fois capturés.

16. Les murènes rubans gardent toujours la bouche ouverte, donnant l'impression qu'elles sont toujours prêtes à attaquer :

Toutes les murènes rubans naissent mâles, mais certaines finissent par développer des organes reproducteurs féminins quand elles vieillissent.
atese / Getty Images

Toutes les murènes rubans naissent mâles, mais certaines finissent par développer des organes reproducteurs féminins quand elles vieillissent.

17. Les poissons-grenouilles verruqueux sont des petits poissons qui mesurent moins de 15cm :

Ces poissons ont la capacité de se camoufler. Ils prennent la couleur des coraux et des algues pour devenir invisibles. Il s'agit également de créatures redoutables et extrêmement rapides puisqu'il leur faut à peine six millisecondes pour capturer leur proie.
Monterey Bay Aquarium / Via youtube.com

Ces poissons ont la capacité de se camoufler. Ils prennent la couleur des coraux et des algues pour devenir invisibles. Il s'agit également de créatures redoutables et extrêmement rapides puisqu'il leur faut à peine six millisecondes pour capturer leur proie.

18. Et, enfin, la couleur des poissons-vipères est connue comme étant proche du «noir le plus noir», les rendant presque invisibles dans les profondeurs de l'océan :

Leur mâchoire est large et leurs crocs acérés ressortent de leur bouche.
Monterey Bay Aquarium Research Institute / Via youtube.com

Leur mâchoire est large et leurs crocs acérés ressortent de leur bouche.

Ce post a été traduit de l'anglais.