Aller directement au contenu
    Posted on 26 août 2016

    13 preuves que notre civilisation va disparaître

    S'il fallait expliquer tout ça à un extraterrestre débarquant sur notre planète, on aurait l'air un peu cons.

    1. Cet homme dont le métier est de jeter du pain à la décharge.

    youtube.com

    Interrogé dans le documentaire We feed the world, en 2007, un Autrichien raconte qu'il est payé depuis dix ans pour jeter chaque jour pas moins de 2 tonnes de pain encore comestible dans une décharge. Les surplus de pain jetés chaque jour à Vienne pourraient suffire à alimenter la deuxième ville d'Autriche, Graz.

    2. Ces dindons qui ne sont plus capables de se reproduire.

    AgriComm - Youtube / Via youtube.com

    Les dindons d'élevage ont la poitrine si large et si charnue qu'ils sont incapables de se reproduire. L'espèce principale, qui représente 99% des dindons élevés aux États-Unis, ne survit que grâce aux inséminations artificielles. Sans l'aide humaine, elle disparaîtrait en une seule génération. C'est le genre d'exemple flippant utilisé par l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour dénoncer l'uniformisation de notre nourriture.

    3. Les 7000 kilomètres parcourus par une crevette.

    Product / Arte / Via future.arte.tv

    Pêchée en mer du Nord, une crevette peut parcourir jusqu'à 7000 kilomètres avant d'être mangée. Elle passera par l'Allemagne, le Maroc, les Pays-Bas pour être triée, épluchée, emballée avant de retourner en Allemagne. C'est ce que montrait un documentaire de 4 minutes diffusé par Arte en novembre 2015. Et ça marche aussi avec un yaourt à la fraise ou une rose.

    4. Ces gens qui peignent leur pelouse en vert.

    youtube.com

    Chaque été, la Californie vit des sécheresses très graves. Pour trouver de l'eau, il faut maintenant forer jusque dans les nappes souterraines, au point de provoquer des affaissements des sols. En cause: l'agriculture mais aussi les nombreuses villes, golfs et piscines construits en plein désert. À Palm Springs, un habitant consomme en moyenne 836 litres d’eau par jour, contre 165 litres à Paris et 10 litres à Madagascar.

    Pendant ce temps, de plus en plus de Californiens achètent de la peinture pour gazon, afin d'avoir la pelouse la plus verte du quartier. Tant pis si les produits utilisés coûtent chers et si on ne connait pas bien leur composition.

    5. Cette vidéo qui montre la déforestation en Amazonie depuis 1975.

    youtube.com

    Au rythme actuel des choses, on peut craindre que 55% de la forêt amazonienne originelle soit coupée d'ici 2030. Des coupes énormes qui ont déjà un impact majeur sur le dérèglement climatique.

    6. Ce mec qui travaille à Londres et vit à Barcelone, parce que l'avion est moins cher que le logement.

    Done the sums. Would actually be cheaper for me to rent 2 bed flat in Barcelona+commute to London, than get 1 bed here. Genuinely. Blog it?

    Au départ, c'était un petit calcul de coin de table. En 2013, Sam Cookney s'est amusé à montrer sur son blog qu'il lui coûterait moins cher (387 euros de moins) de louer une chambre double à Barcelone et de faire chaque jour l'aller-retour jusqu'à Londres en avion plutôt que de louer une chambre simple dans la capitale britannique. En 2015, il a (presque) suivi ses propres conseils et a emménagé à Barcelone tout en se rendant à Londres plusieurs fois par mois en avion. Il estime économiser beaucoup d'argent et gagner en qualité de vie.

    Une aberration rendue possible par le marché de l'immobilier londonien et par le fait que l'avion, moyen de transport très polluant, est aussi très subventionné. Absence de taxation du kérosène, TVA réduite: au total, ramené au nombre de passagers, cela signifie que pour chaque voyage en avion en France, l’État vous offre en moyenne 40 euros sur votre billet.

    7. Ou ce jeune qui a préféré un détour en avion de 9 heures plutôt que le train, parce que c'est moins cher.

    MoneySavingExpert / Via moneysavingexpert.com

    Jordon Cox a 18 ans et partage sur son blog des astuces pour économiser de l'argent. Le plus souvent, il traque les bons de réduction et offres d'achats groupés. Fin janvier, il a réalisé que pour voyager de Sheffield à Essex, près de Londres, il lui coûtait moins cher de prendre une correspondance en avion par Berlin que de prendre un train direct. Il a donc préféré un voyage en avion de 12 heures à un trajet de trois heures en train, et en a profité pour goûter une currywurst. Après son post de blog, de nombreuses personnes ont expliqué faire ce genre de trajets régulièrement pour économiser de l'argent.

    8. La place ridicule laissée à ces orques par rapport à la taille du parking de SeaWorld.

    The red line is the size of @SeaWorld's parking lot. The green line is where Orcas spend their entire lives

    En 2013, le documentaire BlackFish montrait les dures conditions de vie des orques en captivité. Ce film a beaucoup choqué et a poussé le parc SeaWorld à annoncer quelques mesures fin 2015. Des annonces décevantes pour beaucoup, puisque les spectacles seront modifiés mais pas supprimés.

    En mars dernier, ce tweet rappelait aussi que ces animaux ont beaucoup beaucoup beaucoup moins de place pour vivre que les spectateurs ont d'espace pour se garer. Certes, le parc attire plusieurs milliers de spectateurs chaque jour et ne possède que dix orques. Mais de nombreux spécialistes estiment que la captivité des orques dans des bassins de cette taille est néfaste.

    9. Ces 35.000 morses coincés en Alaska.

    (Agence nationale océanique et atmosphérique américaine (NOAA), Corey Accardo) / Via afsc.noaa.gov

    Par nature, le morse aime se regrouper. Souvent, on peut les observer par groupes de quelques dizaines ou centaines d'individus qui dérivent sur des blocs de glace pour se déplacer. Quand la glace manque, comme c'est le cas depuis plusieurs années à cause de la fonte de la banquise, ils sont coincés sur la terre ferme. Quand la glace manque beaucoup, ils peuvent être plusieurs dizaines de milliers, comme on l'a vu sur cette photo prise en 2015 sur une plage en Alaska. Les morses sont alors exposés aux maladies, au manque de nourriture et aux écrasements liés aux mouvements de foule.

    10. Ce 4x4 avec vélo sur le siège passager.

    Becker Auto Design / Via beckerautodesign.com

    C'est prouvé, faire du vélo est un bon moyen de se déplacer tout en se maintenant en bonne santé. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et très cher? Nos amis de Becker Automotive Design proposent donc un 4x4 Cadillac équipé... d’un vélo d’appartement.

    11. Ces millions de tonnes de pétrole qui stagnent dans nos océans.

    Behold, the global #oil glut. 200mln #barrels either waiting to be loaded or delivered https://t.co/nKZdC1UWGW

    A l'entrée des principaux ports pétroliers de la planète, des supertankers remplis de pétrole patientent. Leurs propriétaires attendent que le prix du pétrole augmente avant de décharger leur cargaison, même si ces énormes navires coûtent plusieurs milliers d'euros par jour, même immobiles. Selon Reuters, au moins 200 millions de barils de pétrole, soit 7,5 milliards de dollars, patientent ainsi en mer. Si tous ces bateaux étaient réunis au même endroit, ils formeraient un embouteillage de 40 kilomètres.

    12. Ces invasions de méduses.

    Malene Thyssen - WIkimédia / Via upload.wikimedia.org

    Un peu partout sur la planète, des méduses pullulent, envahissent les eaux, ou atteignent des tailles énormes. Elles sont capables de bloquer une centrale nucléaire en Suède, d'exterminer des élevages entiers de saumons ou de devenir aussi grandes que des voitures. Chaque fois, ces pullulations ont lieu dans des environnements dégradés par l'homme: surpêche, pollution, réchauffement des eaux, disparition des prédateurs naturels des méduses dont les thons et les tortues.

    13. Et ce continent de plastique, grand comme six fois la France.

    youtube.com

    Dans le Pacifique Nord, des millions de tonnes d'immondices abandonnés par l'homme sont inlassablement réunis en un immense vortex par les courants marins. Ils forment une plaque qui peut atteindre dix mètres de hauteur et qu'on appelle le Septième continent. Selon Greenpeace, un million d'oiseaux et 100.000 mammifères marins meurent chaque année de l'ingestion de plastiques.

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form