Aller directement au contenu

    Une petite histoire du cinéma lesbien en GIFs

    Sur la question de la visibilité des lesbiennes au cinéma, tout n'est pas encore parfait, mais on revient de loin.

    Pendant longtemps, au cinéma, les personnages lesbiens ont été malheureux. Peu nombreuses, les héroïnes homos avaient systématiquement des histoires compliquées, voire des fins tragiques.

    Jeunes filles en uniforme, 1931

    Rebecca, 1940

    La Rumeur, 1961

    Les choses ont commencé à changer dans les années 80, en particulier avec Desert Heart, souvent présenté comme le premier film heureux.

    Desert Hearts (1985)

    Mais certains films continuent à être timides sur la question.

    La Couleur pourpre, 1985

    Beignets de tomates vertes, 1991

    Dans les années 90, des réalisatrices out se mettent à tourner des films qui mettent en scène des héroïnes homos. Résultat: des histoires authentiques, par et pour des lesbiennes.

    Go Fish (1994)

    The Watermelon Woman, 1996

    Voir cette vidéo sur YouTube

    youtube.com

    Dans The Watermelon Woman, la réalisatrice Cheryl Dunye aborde la question de l'orientation sexuelle mais aussi celle du racisme.

    Dans les années 90, des films avec des personnages lesbiens arrivent donc sur les grands écrans, mais ils restent peu nombreux.

    When Night Is Falling, 1995

    Gazon Maudit, 1995

    Bound, 1996

    Ces quinze dernières années, même si les lesbiennes restent sous-représentées, le nombre de longs-métrages avec des histoires d'amour entre femmes a considérablement augmenté.

    Mulholland Drive, 2001

    L'Auberge espagnole, 2002

    Imagine Me&You, 2006

    Homoparentalité, romance, coming out... Les films lesbiens étant plus nombreux, les sujets abordés sont plus diversifiés. Même s'il reste encore de nombreuses histoires à faire vivre sur grand écran.

    Tout va bien! The Kids Are All Right, 2010

    Pariah, 2011

    La Vie d'Adèle: Chapitres 1 et 2, 2013

    Carol (2016)

    Alors, on va au ciné?