Aller directement au contenu

    Une animatrice mexicaine s'est faite virer après des attouchements sexuels en direct

    Tania Reza n'a pas apprécié que son collègue touche sa poitrine en direct à la télévision.

    L'animatrice mexicaine Tania Reza a perdu son boulot après avoir publiquement critiqué son co-présenteur qui avait touché sa poitrine en direct à la télévision, comme le rapporte AJ+.

    Lorsqu'elle s'éloigne d'Enrique Tovar, celui-ci répond en direct: «Si je t'avais touchée j'aurais fait ça», en touchant encore une fois la poitrine de Tania Reza.

    L'animatrice quitte alors le plateau pendant qu'Enrique Tovar explique qu'il s'agit de ses hormones. Voici la vidéo en entier:

    Voir cette vidéo sur YouTube

    youtube.com

    La chaîne Televisa a réagi dans un communiqué de presse en expliquant que la vidéo était censée faire le buzz. On lit cependant que la chaîne refuse de fermer les yeux sur le harcèlement sexuel et confirme que les deux animateurs ont été virés.

    La lettre dit notamment:

    «Dimanche dernier, lors de la diffusion en direct de l'émission «A Toda Máquina», un programme de Ciudad Juarez Chihuahua Televisa, l'animateur Enrique Tovar a harcelé sa collègue Tania Reza et a eu un comportement inapproprié dans une émission de télévision.

    Suite à cet incident, les ressources humaines de Grupo Televisa ont mené une enquête dans laquelle les deux personnes ont dit que la scène avait été montée dans le but de créer un contenu viral, et que les animateurs n'ont pas signalé à la production qu'il allaient accomplir cet acte offensant. (...)

    Televisa condamne fermement toute forme de harcèlement. Comme notre Code de déontologie le stipule. (...)

    Conformément à cela, nous avons signalé que les deux animateurs ne travaillent plus avec la compagnie.»

    Au même moment, une vidéo des deux présentateurs affirmant qu'ils sont amis et qu'il n'y avait aucun harcèlement a été publiée en ligne.

    Voir cette vidéo sur YouTube

    youtube.com

    Mais Tania Reza a posté sur sa page Facebook qu'elle avait été forcée de dire qu'il n'y avait eu aucun harcèlement.

    Facebook: TaniaRezaOficial

    Sur internet les réactions ont été variées. Certains ont apporté leur soutien à l'animatrice avec le hashtag #TaniaRezaCalientaHombres (Celui qui allume sexuellement Tania Reza)

    Según la lógica de muchos si uso escote o enseño las piernas no puedo quejarme de que me manoseen. Lamentable el #TaniaRezaCalientaHombres

    «Selon une logique répandue, si je montre mes jambes ou mon décolleté je ne peux pas me plaindre si quelqu'un me touche. Pitoyable.»

    al mismo tiempo no se planta frente a su compañero y le pone un alto contundente e inmediato. #TaniaRezaCalientaHombres

    «En même temps, elle ne s'est pas battue pour défendre sa dignité et n'a pas demandé sévèrement à son collègue d'arrêter tout de suite.»

    Selon The Latino Post, les deux animateurs auraient finalement eu une seconde chance et récupéré leur emploi.

    Rachael Krishna is a reporter for BuzzFeed News and is based in London.

    Contact Rachael Krishna at rachael.krishna@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here