Aller directement au contenu
    Posted on 5 oct. 2016

    Un dessinateur a repris «Guernica» de Picasso pour illustrer la guerre en Syrie

    «La souffrance du peuple syrien n'est en aucun cas différente», dit Vasco Gargalo.

    Guernica de Pablo Picasso est l'une des plus célèbres peintures qui dénoncent les atrocités de la guerre.

    Pablo Picasso / en.wikipedia.org

    Peinte en 1937, cette fresque murale fut créée en réaction au bombardement de la ville espagnole de Guernica durant la guerre civile espagnole, qui se déroula entre 1936 et 1939.

    Le bombardement fut mené par des avions de guerre nazis et fascistes à la demande des nationalistes espagnols.

    La célèbre peinture vient d'être adaptée au conflit en Syrie.

    Vasco Gargalo

    Le gouvernement syrien et les forces rebelles s'affrontent pour le contrôle d'Alep, ancienne plaque tournante commerciale du pays, depuis le mois de juin.

    Baptisé Alepponica, le dessin a été réalisé par Vasco Gargalo, un artiste de 39 ans habitant Vila Franca de Xira, au Portugal.

    Vasco Gargalo

    Vasco Gargalo explique à BuzzFeed News qu'il a choisi de faire référence à Guernica car c'est «le moyen le plus direct de faire passer le message» sur ce qu'il se passe en Syrie.

    Vasco Gargalo

    «Lorsque je pense à la guerre civile, je pense toujours à Guernica, la plus célèbre peinture au monde abordant le thème de la guerre civile», raconte Vasco Gargalo.

    Il a dit qu'il avait redessiné Guernica pour représenter la réalité du conflit syrien, tout en respectant l'œuvre originale et en y ajoutant son style personnel, la caricature.

    Vasco Gargalo

    Le bœuf sur la gauche représente Vladimir Poutine, le président russe.

    Vasco Gargalo

    Une femme et son fils apparaissent sous Poutine, et l'on peut voir des avions de guerre russes dans le coin supérieur gauche.

    Il a également ajouté une colombe sous l'ampoule, et le cheval du milieu a été adapté pour représenter le président Barack Obama.

    Vasco Gargalo

    Le bras tenant un pistolet symbolise la résistance syrienne de la ville d'Alep, a expliqué Vasco Gargalo.

    Le crâne se trouvant sur le sol représente quant à lui la mort des civils innocents durant la guerre.

    L'homme sur la droite représente le président syrien Bashar el-Assad.

    Vasco Gargalo

    En dessous d'Assad, on peut voir la représentation d'une réfugiée, une femme tenant un bébé et une valise avec le drapeau de l'Union européenne.

    Vasco Gargalo a dit que la silhouette sombre avec une ceinture d'explosifs se trouvant à l'arrière symbolise Daech, et le baril d'essence représente «les intérêts d'une guerre qui existe sans raison et pour laquelle on ne semble pas trouver d'issue».

    Vasco Gargalo a dit qu'une réplique de Guernica était accrochée dans la salle à manger de la maison de son enfance.

    Vasco Gargalo

    Par conséquent, il a toujours été intrigué par la «représentation des silhouettes, des formes, de la souffrance, du conflit et de la guerre» dans la fresque, ajoute-t-il.

    Vasco Gargalo

    Il a fini par voir l'œuvre originale de Picasso en 2010 au musée Reina Sofia à Madrid, en Espagne.

    Vasco Gargalo

    Il raconte avoir contemplé le tableau pendant plus d'une heure.

    Vasco Gargalo

    «À cet instant, j'ai ressenti plusieurs émotions —de l'indignation envers le bombardement d'une petite ville d'Espagne, les silhouettes modernes et cubiques, les animaux en détresse», dit-il.

    Vasco Gargalo

    «La souffrance du peuple syrien n'est en aucun cas différente», conclut Vasco Gargalo.

    Vasco Gargalo

    Kassy Cho is a reporter for BuzzFeed News and is based in London.

    Contact Kassy Cho at kassy.cho@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here