Aller directement au contenu
  • Halloween badge
Posted on 30 oct. 2015

6 histoires terrifiantes qui vont vous empêcher de dormir

Ce soir, pensez à regarder sous votre lit. Juste au cas où...

1. La baby-sitter et l'appel mystérieux.

Gaumont Columbia TriStar Films / Via smartbitchestrashybooks.com

La légende:

Alors qu'elle arrive chez les personnes qui l'ont engagée pour garder leurs enfants le temps d'une soirée, une jeune fille a la bonne surprise d'apprendre que ces derniers sont déjà couchés. La promesse d'une nuit tranquille à réviser pour les partiels qui approchent à grands pas. Seule dans la grande maison, installée au salon, la baby-sitter sent son portable vibrer alors qu'elle entame studieusement un nouveau chapitre dans ses révisions. A l'autre bout du fil, une respiration roque assez inquiétante. Pensant à un canular, la jeune fille raccroche et se remet à bûcher.

Quelques minutes plus tard, le téléphone sonne à nouveau. Toujours cette même respiration appuyée. Commençant à être effrayée, la baby-sitter se raisonne et essaye de penser à autre chose. Au troisième appel, elle commence sérieusement à flipper et décide d'appeler sa meilleure amie, qui s'empresse de lui rappeler que le monde est plein de pervers qui aiment appeler au hasard des numéros en espérant tomber sur des personnes facilement impressionnables. «C'est comme ça qu'ils prennent leur pied» lui assure sa copine. Néanmoins, le pervers potentiel réédite son appel une quatrième, une cinquième, puis une sixième fois. Maintenant vraiment terrifiée, la baby-sitter décide d'appeler la police, qui, voyant l'état de panique de la jeune femme, lui demande de donner son numéro de téléphone de manière à pouvoir tracer tous les appels qu'elle recevra dès lors.

Quand le mystérieux interlocuteur appelle quelques minutes plus tard, faisant entendre des râles malsains, la baby-sitter raccroche violemment et attend que la police la joigne. Ce qu'elle ne tarde pas à faire. «Sortez immédiatement, lui dit l'inspecteur à l'autre bout du fil, l'appel provient de l'intérieur de la maison.»

L'origine:

Il s'agit d'une histoire très ancrée dans le folklore américain contemporain, que beaucoup se sont approprié au fil des années. En 1979, Fred Walton la porte à l'écran dans Terreur sur la Ligne. En 2006 sort le remake du même nom. Elle trouve cependant sa véritable origine dans les années 50, avec la sauvage agression de la jeune baby-sitter Janett Christman par un homme qui ne fut jamais identifié.

2. Une histoire de langue.

Metropolitan FilmExport / Via screencrush.com

La légende:

Seule dans sa grande maison, située en marge de la ville, Margaret vit avec son chien, un labrador noir appelé Church, en référence à Winston Churchill. Une nuit, alors qu'elle vient de s'éveiller, la jeune femme entend un bruit d'eau qui goutte. Elle se lève et va resserrer le robinet de la salle de bain. En se recouchant, sachant que Church aime dormir sous son lit, Margaret laisse pendre la main et reçoit un coup de langue de son fidèle compagnon. Rassurée, elle se rendort. Plus tard, cette même nuit, Margaret est à nouveau tirée du lit par le même bruit. Elle décide de retourner dans la salle de bain et de vérifier à nouveau le robinet. En se recouchant, son chien lui lèche la main et rassurée, elle succombe au sommeil. Néanmoins, quand, pour une troisième fois, elle doit se relever, la jeune femme s'inquiète. Surtout quand, attentive, elle s'aperçoit que le bruit ne vient pas de la salle de bain, mais bel et bien de son armoire. En l'ouvrant, elle découvre horrifié, le pauvre Church, pendu, en train de se vider de son sang, un mot agrafé sur son flanc: «les humains aussi peuvent lécher.»

L'origine:

Cette légende, maintes fois déclinée, ne trouve pas véritablement son origine dans un fait divers. Il s'agit d'une pure invention, très présente dans le folklore américain. Cependant, beaucoup de films et de séries y on fait référence, comme Urban Legend 2, John Dies At The End, Supernatural ou The Enfield Haunting.

3. Les appels de phare.

TFM Distribution / Via cultmoviesblog.blogspot.fr

L'histoire:

C'est au beau milieu des années 80, qu'a débuté aux États-Unis un phénomène qui a radicalement changé les habitudes des conducteurs. Une bande de criminels, dont l'identité n'a jamais pu être connue, avait pour habitude d'imposer un rituel initiatique à ses nouveaux membres. Ces derniers devaient conduire, de nuit, tous phares éteints et attendre qu'un pauvre quidam fasse des appels. Dès que cela se produisait, le conducteur se mettait en chasse et poursuivait sa pauvre victime, avant de provoquer un accident. Après de nombreux cas signalés aux forces de l'ordre, le phénomène s'est arrêté comme il avait commencé. Cela dit, des cas ont semble-t-il été signalés du côté de la région parisienne ces derniers mois...

L'origine:

Là encore, il s'agit d'une invention, qui remonte au début des années 90. Cependant, cette histoire semble être née de la peur suscitée par les Hells Angels et des autres gangs de motards populaires pour leurs actes violents aux États-Unis. Le film Urban Legend a utilisé ce récit. On peut également présumer que Quentin Tarantino s'en est inspiré pour son Boulevard de la Mort.

4. Bloody Mary.

Wild Bunch Distribution / Via progaming1an.tumblr.com

La légende:

Toute contente d'inviter pour la première fois ses amies chez elle, à l'occasion d'une soirée qui s'annonce mémorable, Lisa est bien décidée à s'amuser. Elle décide de mettre ses copines au défi en invoquant pour rigoler, Bloody Mary. Le but du jeu? Se placer devant un miroir et dire à voix haute, et à trois reprises, le nom de Bloody Mary. Cette légende urbaine affirme qu'une ancienne sorcière brûlée vive aurait juré de se venger en répondant à ce genre d'invitation. Andrea, la meilleure amie de Lisa, affirme quant à elle, que Bloody Mary était en réalité une jeune fille atrocement défigurée qui ne supportait pas de voir son reflet et qui avait juré de tuer tous ceux qui l'invoquaient. Peu importe, car les copines le savaient bien: on prête tout un tas d'origines à ce célèbre fantôme, mais la façon de l'inviter à la fête est la même.

Fermement décidées à ne pas passer pour des poules mouillées, Lisa et Andrea se rendent donc dans la salle de bain, suivies de leurs amies, et prononcent à voix haute le nom de Bloody Mary. Le tout dans le noir total. Quand elles rallument la lumière, les deux gamines découvrent une scène d'horreur. Toutes leurs amies baignent dans une mare de sang. Toutes sauf une, qui n'était d'ailleurs pas là au début et qui porte sur le visage d'atroces cicatrices purulentes...

Le lendemain, Lisa et Andrea prirent un abonnement illimité chez le psy.

L'origine:

Plusieurs fois déclinée, la légende de Bloody Mary est l'une des plus anciennes du folklore. Si certains affirment qu'il s'agit d'une extrapolation réalisée à partir de l'histoire de la Comtesse Bathory, son caractère fantastique et ses origines pour le moins floues, lui ont permis de se décliner au fil de multiples versions. Au cinéma, on peut la retrouver dans Bloody Mary, Urban Legend : Bloody Mary, Stay Alive, ou Paranormal Activity 3. Candyman s'en inspire également, tout comme l'épisode d'American Horror Story «Piggy Piggy».

5. L'assassin au crochet.

Columbia TriStar Films / Via bufeministreadingofculture.blogspot.fr

La légende:

Le capitaine de l'équipe de foot et la chef des pom-pom girls se rendent comme tous les samedis soirs sur la colline aux amoureux. Alors qu'ils sont en train de s'embrasser langoureusement, une annonce spéciale à la radio les informe qu'un tueur psychopathe surnommé l'assassin au crochet vient juste de s'évader de l’hôpital psychiatrique de la ville. Effrayée, la jeune fille n'a plus trop la tête aux câlins et supplie son copain de la ramener chez elle. Ce dernier s’exécute. Quelques minutes plus tard, alors que l'adolescente sort de la voiture, le jeune homme l'entend hurler atrocement. Affolé, il descend en trombe du véhicule pour voir ce qui a pu déclencher de tels cris. C'est alors qu'il voit accroché à la portière passager un crochet sanguinolent...

L'origine:

On retrouve les premières traces de cette histoire à partir du milieu des années 50, aux États-Unis. Encore une fois, aucun fait divers en particulier n'en est à la base. Il s'agit de la métaphore typique américaine visant à encourager un comportement responsable et chaste chez les jeunes (le tueur intervenant au moment même de l'acte sexuel). Une morale qui se retrouve dans Vendredi 13 et dans de nombreux slashers. Les films de la saga Souviens-toi l'été dernier s'en inspirent largement.

6. Des alligators dans les égouts.

SyFY / Via yahoo.com

La légende:

Depuis de nombreuses décennies, d'étranges histoires ne cessent de circuler, affirmant que des colonies de sauriens albinos (par rapport au manque de lumière) squatteraient allègrement les égouts new-yorkais et parisiens. La cause? Des propriétaires malveillants qui, lassés de leurs animaux à sang froid, les auraient balancés dans la cuvette des toilettes.

Beaucoup plus fréquentes, en France tout du moins, les tortues de Floride prolifèrent dans les fleuves et rivières. Abandonnées par leurs propriétaires, celles qui survivent élisent domicile là où elles trouvent de la nourriture, attendant peut-être bien l'heure de leur vengeance, qui à n'en pas douter, sera sanglante... Certaines néanmoins, restent dans les égouts et se nourrissent de pizzas en apprenant les arts-martiaux.

L'origine:

La première histoire ayant lancé cette légende remonte au 10 février 1935 à New York, lorsqu'un groupe d'amis a eu la surprise de voir sortir un alligator d'une bouche d'égouts. Plusieurs faits divers sont donc à l'origine de cette peur irraisonnée de voir surgir une horde de crocodiles des bouches d'égouts. Dans les faits, un crocodile du Nil a aussi bien été retrouvé par les égoutiers à Paris.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

BuzzFeed Daily

Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

Newsletter signup form