Aller directement au contenu

    29 photos choquantes de la vie en Amérique pendant la ségrégation

    «Considérons Jim Crow comme le criminel qu'il est et ce qu'il a fait à une vie, et multiplions ça par des millions de gens aux Etats-Unis et dans le monde entier.» — Rosa Parks

    Jusqu'au «Civil Right Acts» de 1964 et au «Voting Rights Act» de 1965, ce que les Américains appellent les «Lois Jim Crow» ont maintenu une douloureuse et inhumaine ségrégation raciale entre les Américains noirs et les blancs, dont les répercussions se ressentent encore aujourd'hui.

    Après la guerre de Sécession américaine, beaucoup de lois locales et nationales ont été mises en oeuvre pour séparer les populations de citoyens américains noirs des citoyens blancs. En 1896, après le cas critique de Plessy v. Ferguson, la Cour Suprême des Etats-Unis a déclaré que, tant que les infrastructures séparées (toilettes pour blancs et toilettes pour noirs par exemple) demeuraient «séparées mais égales», la ségrégation raciale ne violait pas la Constitution des Etats-Unis. Voici quelques photos de ce qu'il était courant de voir pendant ce qu'on appelle aujourd'hui la période Jim Crow.

    Getty Images

    «On veut des locataires blancs dans notre communauté blanche» –Des locataires blancs voulant empêcher les Américains noirs de s'installer à Sojourner Truth Homes, un projet de logement du gouvernement fédéral du nom d'une célèbre abolitionniste noire, ont installé ce panneau à Détroit en 1942.

    AP Photo

    Le docteur Charles N. Atkins de Oklahoma City, Oklahoma, sa femme et leurs fils, Edmond, 10 ans et Charles, 3 ans, s'arrêtent pour jeter un oeil au panneau de ségrégation de la gare de Santa Fe, le 25 novembre 1955.

    Bettmann Archive / Getty Images

    Sur cette photo non datée, des hommes boivent de fontaines d'eau séparées.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Une enseignante donne cours dans une classe séparée pour étudiants noir dans une école mal financée d'une seule classe, dans la campagne de Géorgie, en 1941.

    Hank Walker / Getty Images

    Des citoyens noirs assis à l'arrière d'un bus selon la loi de ségrégation de la Caroline du Sud en avril 1956.

    Gene Herrick / AP

    Un officier de police prend les empreintes digitales de Rosa Parks le 22 février 1956 à Montgomery, Alabama, deux mois après qu'elle a refusé de céder son siège dans le bus pour un passager blanc, le 1er décembre 1955. Elle fût arrêtée avec plusieurs autres qui avaient enfreint les lois de ségrégation. Le refus de Rosa Parks de céder son siège a mené au boycott des bus en décembre 1955, une tactique organisée par le Révérend Martin Luther King Jr.

    Bettmann Archive / Getty Images

    «Sauvez nos enfants de l'invasion noire» – Une voiture arborant les drapeaux américain et confédéré est garée au parlement du Tennessee, à Nashville, où le gouverneur Frank Clement a rencontré une délégation de partisans de la ségrégation le 24 janvier 1956. Frank Clement a rejeté leur proposition de mener une lutte pour une plus grande ségrégation raciale, en disant qu'il ne voulait pas interférer avec les autorités locales et avec leurs décisions en la matière.

    Getty Images

    À gauche : Un Freedom rider, James Zwerg, saigne après une attaque par des partisans blancs pour la ségrégation à la gare routière de Montgomery, en Alabama, le 20 mai 1961. James Zwerg est resté dans la rue pendant plus d'une heure après avoir été battu, car les «ambulances blanches» refusaient de le soigner. À droite: Benny Oliver, un ancien officier de police de Jackson, au Mississippi, roue de coups Memphis Norman, un étudiant noir qui attendait d'être servi au comptoir lunch séparé. Les rumeurs de potentielles actions pour les droits civiques en ville ont provoqué les encouragements des spectateurs.

    AP Photo

    Un étudiant blanc non identifié donne des coups de poing à l'effigie d'un étudiant noir pendu à l'extérieur de la Central High School à Little Rock, Arkansas, le 3 octobre 1957, tandis que presque 75 étudiants de l'école manifestaient pour protester contre la déségrégation.

    Getty Images

    Un groupe de jeunes blancs harcèlent la famille Baker, la première famille noire à s'être installée dans le quartier entièrement blanc de Delmar Village à Folcroft, en Pennsylvanie, 1963. Un enfant de 7 ans portent le costume du Ku Klux Klan lors de sa participation au rally du KKK le 14 avril 1956.

    AP Photo

    «Nous, les étudiants de cette école, ne voulons pas de nègres dans notre école!» «Nous n'irons pas l'école avec des nègres», «En grève contre l'intégration» – De gauche à droite: Buddy Trammell, Max Stiles et Tommy Sanders, étudiants à la Clinton High School à Clinton, Tennessee, manifestent devant leur école quand celle-ci devient la première école publique à assurer l'intégration, le 27 août 1956.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Un groupe d'étudiants connu sous le nom de Little Rock Nine crée un groupe d'étude après qu'on les a empêchés d'entrer dans le lycée nouvellement intégré de Little Rock, le 13 septembre 1957.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Johnny Gray, 15 ans, donne un coup de poing à un étudiant blanc lors d'une bagarre à Little Rock, Arkansas, le 16 juin 1958. Johnny et sa soeur Mary (derrière lui) étaient en route pour leur école séparée quand les deux garçons blancs de la photos leur ont ordonné de descendre du trottoir.

    Getty Images

    À gauche: Les officiers de police O.M. Strickland et J.V. Johnson emploient la force pour arrêter Martin Luther King Jr. pour avoir flâné près d'une salle d'audience où un de ses lieutenants d'intégration était jugé le 4 septembre 1958. Martin Luther King a affirmé avoir été battu et étranglé par les officiers qui l'ont arrêté, ce que la police à nié. À droite: Des manifestants contre les comptoirs au resto séparés le 1er novembre 1960.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Pour protester contre les manifestations pour les droits civiques, Edward R. Fields et James Murray, membres du parti National States Rights, accrochent une effigie de Martin Luther King Jr. à l'entrée du quartier général du parti à Birmingham, Alabama, le 6 mai 1963.

    AP Photo

    La police examine les décombres de l'école Hattie Cotton nouvellement non séparée, qui fût dynamitée à Nashville, Tennessee, le 10 septembre 1957. Tout un mur et quatre classes ont été démolies. L'attaque a eu lieu après qu'un seul enfant noir, de 6 ans, a été admis à l'école en CP.

    Bettmann Archive / Getty Images

    Une foule incontrôlable qui manifestait contre l'intégration à la Clinton High School attaque une voiture avec un conducteur et des passagers noirs qui passait par là le 31 août 1956.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Des manifestants devant la West End High School de Birmingham, Alabama, chantent des chansons et applaudissent pendant la manifestation contre la déségrégation le 10 septembre 1963.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Roy Lee Howlett, 14 ans, se tient près d'une voiture peinte avec des slogans racistes contre la déségrégation du lycée Mansfield à Dallas le 31 août 1956.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Des femmes et des adolescents à la William Franz Elementary School hurlent contre des officiers de police lors d'une manifestation contre la déségrégation de l'école, alors que trois jeunes noirs assistent à une deuxième journée de cours le 15 novembre 1960. Sur le panneau tout à droite, on peut lire: «Tout ce que je veux pour Noël est une belle école propre et blanche.»

    Bettmann Archive / Getty Images

    David Isom, 19 ans, franchit la ligne de couleur dans une des piscines publiques séparées de la ville le 8 juin 1958, ce qui a conduit à la fermeture de l'établissement par les autorités.

    Wally Mcnamee / Getty Images

    Des membres du parti nazi américain manifestent contre le fait que des militants ont décidé de s'installer au milieu des blancs au comptoir d'un drugstore à Arlington, Virginie, en 1960.

    Bob Daugherty / AP

    Un homme agite un drapeau confédéré près d'un groupe de militants devant un hôtel à Indianapolis où le gouverneur d'Alabama de l'époque, George Wallace, séjournait le 14 avril 1964.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Des membres du Klan forment un cercle autour d'une croix en feu lors d'un rassemblement à Albany, en Géorgie, où l'on estime que 3.000 personnes participèrent en 1962.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Le révérend Ralph Abernathy (à gauche) et le révérend Wyatt Tee Walker inspectent les décombres de l'église baptiste Negro Shady Grove à Leesburg, en Géorgie. Le bâtiment a été démoli par un incendie qui semble avoir été déclenché par une explosion, le 15 août 1962.

    Bettmann Archive / Getty Images

    «Je suis un homme» – Des activistes pour les droits civils essayant d'organiser une manifestation sont bloqués par des gardes nationaux armés de baïonnette sur Beale Street à Memphis, Tennessee, en 1968.

    Ce post a été traduit de l'anglais.

    Contact Gabriel H. Sanchez at gabriel.sanchez@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here

    News moves fast. Keep up with the BuzzFeed News daily email!

    Newsletter signup form