Aller directement au contenu

    20 photos des moments les plus marquants des Jeux olympiques

    Plus d'un siècle d'exploits sportifs et d'évènements historiques.

    En 1928, Betty Robinson gagne l'or au 100 mètres. C'est la première année où des femmes participent aux Jeux olympiques.

    Central Press / Getty Images

    L’athlète américaine Betty Robinson (deuxième en partant de la gauche) remporte la finale du 100 m femmes, le 31 juillet 1928, aux Jeux olympiques d'Amsterdam.

    L'athlète américain Jesse Owens remporte 4 médailles d'or aux Jeux olympiques de 1936, organisés par l'Allemagne nazie.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Les médaillés du saut en longueur saluent depuis le podium aux Jeux olympiques d'été de Berlin, le 8 août 1936. De gauche à droite : le japonais Naoto Tajima (bronze) ; l’américain Jesse Owens (or) qui a établi un record olympique lors de l’événement et salué à la manière américaine avec la main sur le front ; et l’allemand Luz Long (argent) faisant le salut nazi.

    L'équipe olympique de Formose (Taïwan) proteste en 1960 contre le changement de nom que lui impose le Comité international olympique (CIO).

    Douglas Miller / Getty Images

    Taïwan est contrainte d'abandonner le nom de République de Chine pour concourir aux Jeux olympiques de Rome, en 1960. La Chine communiste, quant à elle, est sortie du CIO et ne participera pas aux Jeux.

    À 18 ans, Cassius Clay remporte l’or olympique en boxe dans la catégorie poids mi-lourds en 1960. Cinq ans plus tard, il deviendra Mohamed Ali.

    Central Press / Getty Images

    Les médaillés olympiques en 1960 dans la catégorie poids mi-lourds sur le podium à Rome : Cassius Clay (au centre), or ; le polonais Zbigniew Pietrzykowski (à droite), argent ; Giulio Saraudi (Italie) et Anthony Madigan (Australie), médaille de bronze ex-æquo.

    L'éthiopien Abebe Bikila court la finale du marathon messieurs pieds nus en 1960, et gagne, devenant le premier Africain médaillé d'or olympique.

    Keystone-france / Getty Images

    En 1964, aux Jeux de Tokyo, l'athlète remportera de nouveau le marathon, établissant un nouveau record mondial.

    Professeure d’EPS, la britannique Ann Packer est accueillie en tant que championne olympique par ses élèves.

    J. Wilds / Getty Images

    L’athlète britannique Ann Packer est acclamée par ses élèves de l’école pour filles Coombe County après avoir remporté le 800 m aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964.

    Les américains Tommie Smith (centre) et John Carlos lèvent un poing ganté de noir aux Jeux olympiques de 1968.

    Bettmann / Bettmann Archive

    Les sprinteurs américains Tommie Smith et John Carlos ont levé le poing au ciel et salué à la manière du Black Power aux Jeux olympiques de Mexico en 1968. Le geste était une protestation symbolique contre le racisme aux États-Unis. Smith, le médaillé d’or, et Carlos, qui a remporté le bronze, ont été suspendus de leur équipe suite à cette action.

    Prise d’otages au village olympique en 1972.

    Bettmann / Bettmann Archive

    L’organisation terroriste Septembre noir a pris en otage et tué 11 membres de l'équipe olympique d'Israël durant les Jeux olympiques de Munich, en 1972.

    Le polonais Wladyslaw Kozakiewicz fait un bras d’honneur à l’Union soviétique en 1980.

    Anonymous / AP

    Lors des Jeux olympiques de Moscou, l'athlète est constamment sifflé par le public du stade, ce qui ne l'empêche pas d'emporter une médaille d'or en saut à la perche.

    Une entrée à haut risque aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.

    Simon Bruty / Getty Images

    Un cascadeur entre en parachute dans le stade olympique durant la cérémonie d'ouverture.

    Le père du britannique Derek Redmond l’aide à franchir la ligne d’arrivée en 1992.

    Denis Paquin / AP

    Le britannique Derek Redmond grimace de douleur tandis que son père l'aide à franchir la ligne d'arrivée du stade olympique de Barcelone, le 3 août 1992. Foudroyé par un claquage lors de son 400 m, l'athlète a tenu à terminer la course, sous les applaudissements du public.

    La «dream team» américaine remporte l'or en basket aux Jeux de 1992.

    Richard Mackson / Getty Images

    De gauche à droite : Larry Bird, Scottie Pippen, Michael Jordan, Clyde Drexler et Karl Malone se tiennent victorieux devant le drapeau américain après avoir remporté la finale à Barcelone le 8 août 1992.

    Malgré sa blessure, Kerri Strug remporte l’or pour les États-Unis aux Jeux d'Atlanta, en 1996.

    Mike Blake / Reuters

    Son coach, Béla Karolyi, a porté l'athlète jusqu'au podium.

    La Corée du Sud et la Corée du Nord marchent sous un seul drapeau, en 2000.

    Clive Brunskill / Getty Images

    Les porteurs de drapeau Eun-Soon Chung et Jang-Choo Pak mènent l’équipe olympique coréenne, issue du Nord et du Sud, dans un geste de réconciliation, durant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sydney en 2000.

    En 2000, l’équatoguinéen Éric Moussambani participe seul pour la première fois dans une piscine de taille olympique.

    Billy Stickland / Getty Images

    Après que tous les autres compétiteurs de sa série ont été disqualifiés en raison de faux départs, Moussambani a effectué le 100 m nage libre messieurs aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Il a terminé en 1 m 52 s 72, plus d’une minute de plus que le record mondial. C'était la première fois qu'il nageait dans une piscine à la taille réglementaire.

    En pleine course, le brésilien Vanderlei de Lima est entraîné dans la foule par un ancien prêtre irlandais, en 2004.

    AFP / Getty Images

    Le brésilien a été attaqué par un spectateur dans les derniers kilomètres du marathon, le 29 août 2004. De Lima, annoncé favori pour l’or, perd vingt secondes mais termine tout de même à la troisième place.

    Le cubain Ángel Valodia Matos frappe l'arbitre aux Jeux de Pékin de 2008.

    Jung Yeon-je / AFP / Getty Images

    Ángel Valodia Matos met un coup de pied à l’arbitre Chakir Chelbat après avoir perdu le match pour la médaille de bronze en taekwondo dans la catégorie hommes de plus de 80 kg durant les Jeux olympiques de Pékin, le 23 août 2008.

    L’haltérophile hongrois Janos Baranyai se fait une blessure terrifiante en 2008.

    Phil Walter / Getty Images

    Le hongrois Janos Baranyai hurle de douleur après s’être blessé durant la compétition d’haltérophilie messieurs de 77 kg, le 5e jour des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

    En 2008, l'américain Michael Phelps rentre chez lui avec 8 médailles d'or.

    Martin Bureau / AFP / Getty Images

    Michael Phelps régit après avoir remporté la finale du 100 m papillon messieurs durant les Jeux olympiques de Pékin en 2008.

    Le jamaïcain Usain Bolt renforce sa position d’homme le plus rapide du monde en 2016.

    Cameron Spencer / Getty Images

    Le jamaïcain Usain Bolt participe à la demi-finale du 100 m messieurs, le 9e jour des Jeux olympiques de Rio, le 14 août 2016. Bolt est rentré chez lui avec sa troisième médaille d’or consécutive.




    Ce post a été traduit de l'anglais.

    Contact Gabriel H. Sanchez at gabriel.sanchez@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here