Aller directement au contenu
    Posted on 15 févr. 2018

    Départ de Mennel Ibtissem: «c'est bien elle qui a choisi de partir», affirme son avocat

    Info BuzzFeed - Pour la première fois depuis la polémique, l'avocat de la candidate de «The Voice» s'exprime. Elle «est déterminée à devenir artiste», même si c'est elle qui a choisi de quitter le télé-crochet, affirme-t-il.

    TF1

    Mennel Ibtissem ne souhaite pas prendre la parole pour revenir sur son départ de The Voice. Mais son avocat, Me Hosni Maati, a bien voulu livrer quelques explications jeudi à BuzzFeed News, et revenir sur cette polémique.

    Pendant près d'une semaine en effet, d'anciens messages controversés de cette étudiante de 22 ans, avaient suscité de vives tensions. Notamment parce que Mennel Ibtissem avait tenu des propos complotistes après l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016. Ou parce qu'elle s'en était prise au gouvernement qu'elle qualifiait de «vrais terroristes».

    C'est finalement par une vidéo postée sur son compte Facebook le 9 février, que l'ex-candidate du télé-crochet a choisi d'annoncer son départ: «Je vis très difficilement les tensions survenues les derniers jours (...) Je n'ai jamais songé à blesser qui que ce soit. J'ai donc pris aujourd'hui la décision de quitter cette aventure.»

    «Elle a besoin de prendre un peu de recul»

    Son avocat explique que Mennel Ibtissem souhaite «prendre du recul» mais qu'elle est «déterminée à devenir artiste» :

    «Elle se repose, elle veut revenir à une réalité plus ordinaire, mais elle est déterminée à devenir artiste et croit en sa bonne étoile. Elle a reçu beaucoup de messages d'encouragement, mais elle a besoin de prendre un peu de recul pour pouvoir prendre un nouvel élan artistique.»

    Pour Me Maati, la candidate a été prise dans «un tourbillon médiatique qui la dépasse» :

    «Elle regrette ses messages postés dans le passé, elle a d'ailleurs présenté des excuses. Aujourd'hui, elle est très triste de se dire qu'elle a pu blesser des personnes malgré elle. Beaucoup de commentateurs ne la connaissent pas et ont fait de nombreux raccourcis. Il est certain qu'ils ont projeté sur elle des débats de société qui la dépassent largement.»

    Pas de pression de TF1 selon son avocat

    Beaucoup ont aussi dénoncé les messages exhumés de la candidate, ses soutiens à Tariq Ramadan, à Dieudonné ou à l'association Baraka City. Mais d'autres ont été plus loin, à l'instar de Benjamin Castaldi qui l'a accusée d'apologie du terrorisme, rien de moins. Le boxeur Patrice Quarteron lui, s'en est aussi violemment pris à elle sur Facebook :

    «Chère Mennel, t’es un cancer. Un immonde cancer (...). Au travers de tes posts, on voit bien quels sont tes fondamentaux intellectuels. L’antisémitisme, le sionisme, l’homophobie et la victimisation des musulmans dans une société qui les rejetterait.»

    La candidate n'a pour l'heure déposé aucune plainte : «On y réfléchit, mais elle veut surtout retourner à un environnement serein, se reposer et ne plus être médiatisée pour cela», explique Me Maati.

    Après l'annonce de son départ de l'émission, une question est souvent revenue sur les réseaux sociaux : était-ce vraiment son choix, ou la production a-t-elle fait pression pour que Mennel Ibtissem abandonne ? «Il y a eu des pressions de toute part, mais à priori pas de la boîte de production ITV Studios (la boîte qui produit le programme pour TF1, ndlr)», affirme son avocat qui ajoute qu'«à sa connaissance, TF1 ne l'a pas non plus contactée» :

    «C'est bien elle qui a choisi de partir. Elle a préféré quitter le jeu aussi par dignité. Et le faire avant qu'on le lui demande.»

    Elle avait tourné deux autres émissions

    Problème : en plus de sa prestation du samedi 3 février, elle avait participé à deux autres prime déjà enregistrés selon nos informations. Mennel Ibtissem y interprétait «J'envoie valser» de Zazie, puis Là-bas, de Jean-Jacques Gold­man et Sirima, et s'était qualifiée pour la phase des émissions en direct. «On ne sait pas comment la production va s'arranger pour qu'elle n'apparaisse plus», poursuit Me Maati.

    Ce qui peut être un vrai casse-tête, puisque selon Ouest France, hormis les primes en direct, «tout le reste de l’émission, soit environ 70 %, a déjà été tourné». Les auditions à l’aveugle ont été enregistrées en novembre, les battles en décembre et l’épreuve ultime en janvier. Le quotidien régional ajoute :

    «Alors, comment la production va-t-elle s’y prendre ? En effaçant les images de Mennel un peu comme l’a fait "La France a un incroyable talent" avec Gilbert Rozon (juré accusé d’agressions verbales, physiques et même de viol) ? Cela semble peu probable et risquerait de fausser la teneur de l’émission. Rien que pour les duels, si Mennel Ibtissem était effacée au montage, cela pénaliserait le candidat qui lui a fait face et dont on ne comprendrait pas la sélection ou l’élimination.»

    Contactée par BuzzFeed News pour avoir davantage de précisions, la production ITV Studios n'a pas donné suite à nos sollicitations. «Mennel cherchait juste à participer à cette émission pour se tracer un avenir, pas pour blesser des gens. Ses sources d'inspiration artistiques, comme beaucoup de jeunes de son âge, ne sont autres que Sia, Vianney, Aretha Franklin, Indila ou encore Christina Aguilera», conclut son avocat.




    David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

    Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here