Aller directement au contenu

    Pourquoi vous avez souvent des problèmes de transit en buvant de l'alcool

    On s'est tous dit un lendemain de soirée que c'était «la faute de l'aaaaaaalcool».

    Vous avez peut-être remarqué que boire de l'alcool peut parfois rendre vos habitudes intestinales un peu... merdiques.

    FOX / Via giphy.com

    Si l'alcool n'a aucun effet sur votre transit, estimez-vous chanceux-se.

    Peut-être que ça arrive lorsque vous êtes en train de boire et vous vous retrouvez donc coincé-e dans les toilettes du bar en demandant grâce.

    NBC / Via giphy.com

    Vous savez que c'est mauvais signe lorsque vous devez vraiment vous asseoir sur ces toilettes dégoûtantes.

    Ou lorsque vous passez tout le lendemain matin aux toilettes.

    FOX / Via imgur.com

    Dans tous les cas, les passages aux toilettes lorsque vous êtes alcoolisé-e ne sont pas marrants. Afin de faire la lumière sur ce phénomène, BuzzFeed a contacté deux spécialistes: Lisa Ganjhu , gastro-entérologue au NYU Langone Medical Center à New York et Ali Keshavarzian, directeur des maladies digestives au Rush University Medical Center à Chicago et bénéficiaire d'une bourse du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA).

    Voici donc pourquoi l'alcool peut être parfois littéralement un gros merdier:

    Tout d'abord, voyons comment l'alcool est digéré dans l'appareil digestif.

    Skalapendra / Getty Images

    Lorsque l'alcool arrive dans l'estomac, une petite quantité est absorbée par la paroi stomacale. Le reste clapote dans votre estomac avant de se rendre dans l'intestin grêle. Dans l'intestin grêle, l'alcool est absorbé directement dans le système sanguin. Après cela, il ne reste que des déchets et de l'eau qui se dirigent vers le gros intestin (côlon) jusqu'à ce qu'ils arrivent au rectum et quittent le corps... sous forme d'excrément.

    Pendant ce voyage magique, l'alcool peut tout perturber, des enzymes stomacales à la vitesse de la digestion, le tout pouvant semer le chaos dans votre transit.

    L'alcool peut ~accélérer les choses~ dans votre tractus intestinal, c'est pourquoi vous risquez d'avoir la diarrhée après avoir bu.

    Nickelodeon / Via gifs-from-mars.tumblr.com

    Les muscles du côlon se contractent et se relâchent pour pousser les déchets hors du corps, explique Lisa Ganjhu, et l'alcool peut accélérer ces contractions.

    «L'augmentation du temps de transit signifie qu'il y a moins de temps pour l'absorption de l'eau dans le côlon, les selles sont donc aqueuses et sortent sous forme de diarrhée», explique Ali Keshavarzian.

    Les mouvements rapides du côlon vous donnent aussi l'impression qu'il faut que vous alliez immédiatement vous vider, ce qui explique pourquoi vous devez parfois courir aux toilettes du bar.

    Mais vous buvez aussi plus de liquide que d'habitude, ce qui peut ramollir et liquéfier vos selles.

    giphy.com

    Vous consommez beaucoup plus de liquide que d'habitude lors d'une soirée arrosée, surtout si vous alternez vos boissons avec de l'eau, ce que vous devriez faire. La plupart des liquides finissent dans votre vessie ou bien ils sont réabsorbés dans le côlon, mais parfois l'excès de liquide se retrouve dans vos selles à la place, explique Lisa Ganjhu. Et nous savons tous que les selles aqueuses et liquides sont aussi plus difficiles à contrôler, les choses peuvent donc rapidement devenir ~explosives~.

    Vos problèmes digestifs après une soirée peuvent aussi être liés à certains types d'alcool ou de boisson gazeuse.

    Nikolay Tsuguliev / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

    Certaines personnes ont des intolérances ou des allergies aux composantes non alcoolisées dans l'alcool, telles que le gluten dans le blé de la bière ou le raisin dans le vin. «Beaucoup de personnes font une réaction aux tanins des peaux de raisin dans le vin rouge, ce qui peut donner la nausée ou la diarrhée», explique Ali Keshavarzian.

    Tous ces sodas et ces jus sucrés mélangés aux cocktails peuvent aussi avoir des conséquences néfastes sur votre estomac. Les boissons ayant une forte teneur en sucre peuvent causer une vidange gastrique rapide, explique Ali Keshavarzian, où le contenu de votre estomac se déplacera trop rapidement dans l'intestin grêle (provoquant ainsi la diarrhée).

    Et n'oublions pas la malbouffe...

    Et si vous souffrez déjà de maladies ou de problèmes intestinaux tels que le syndrome de l'intestin irritable, l'alcool peut faire encore plus de dégâts à vos boyaux.

    FOX / Via mashable.com

    Les médecins conseillent habituellement d'arrêter l'alcool si vous avez l'estomac très sensible ou une maladie intestinale comme le syndrome de l'intestin irritable ou la rectocolite hémorragique, explique Lisa Ganjhu. Non seulement l'alcool aggrave les symptômes tels que la diarrhée, mais il peut aussi provoquer une irritation ou une inflammation.

    «Les personnes avec ces maladies supportent moins bien que les autres l'alcool dans l'appareil digestif », explique Ali Keshavarzian.

    D'un autre côté, une maladie intestinale pourrait être en fait le problème sous-jacent. Si vous avez tendance à avoir de nombreux problèmes d'estomac ou de transit causés par votre consommation d'alcool, vous devriez aller chez le médecin pour vous assurer que vous n'avez pas de maladie intestinale non diagnostiquée.

    Mais il n'y a pas que les «transits alcoolisés» qui sont inquiétants. Parfois, l'alcool peut avoir l'effet inverse.

    Andreypopov / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

    L'alcool peut avoir un effet déshydratant, car il empêche votre corps de réabsorber l'eau et conjointement, vous perdez plus de fluides à cause des mictions fréquentes.

    Donc, si vous ne buvez pas plein d'eau quand vous buvez de l'alcool, vous pouvez vous déshydrater. Par conséquent, vos selles seront plus dures et se déplaceront plus lentement, explique Lisa Ganjhu. Traduction: vous êtes ballonné-e et constipé-e.

    Cela dépend aussi de la quantité d'alcool que vous consommez.

    Sarapulsar38 / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

    Il est intéressant de noter que la consommation d'alcool en grande quantité ne se traduit pas toujours par une diarrhée plus explosive. Des études ont démontré que de faibles quantités d'alcool peuvent accélérer la vidange de l'estomac dans les intestins. Mais les grandes quantités d'alcool peuvent ralentir la motilité de l'estomac, ce qui aura plus tendance à causer des ballonnements ou un sentiment de constipation, explique Lisa Ganjhu.

    Avoir des aliments dans votre estomac peut aider à réduire l'effet de l'alcool sur les intestins.

    FX / foxadhd.com / fxnetworks.com / Via giphy.com

    Les aliments aident à diminuer l'absorption de l'alcool en ralentissant le processus de vidange gastrique, explique Lisa Ganjhu, lorsque le contenu de l'estomac est déversé dans l'intestin grêle. Vous risquez de vous sentir un peu ballonné-e, mais en général, les aliments auront un effet protecteur. De plus, vous serez bourré-e moins rapidement.

    Par contre, boire l'estomac vide signifie que plus d'alcool va dans l'intestin grêle et est absorbé dans le sang. Cela peut donc affecter d'autres organes tels que le côlon, occasionnant ainsi des selles liquides et la diarrhée.

    Cela étant dit, ce que vous mangez est bien sûr important, dit Lisa Ganjhu. Voici ce que les experts suggèrent de manger avant et après la consommation d'alcool.

    Et parfois, l'alcool ne cause pas de problèmes de transit. En fait, ça dépend vraiment des personnes.

    Zerzaaman / Via thinkstockphotos.com

    Tout le monde n'a pas le même processus gastro-intestinal et la même vitesse de digestion, dit Lisa Ganjhu. L'alcool seul ne cause pas nécessairement la diarrhée, mais ça peut être le cas pour certains, cela dépend de ce qu'ils boivent et de l'effet que cela a sur leur estomac.

    «La façon dont l'alcool affecte le tractus gastro-intestinal est un peu énigmatique et nous continuons à faire des recherches pour en comprendre le fonctionnement», dit Ali Keshavarzian. Par exemple, de nouvelles recherches démontrent que les dommages intestinaux causés par l'alcool peuvent empirer si votre rythme circadien est interrompu, comme pour les personnes en décalage horaire, qui travaillent la nuit ou qui passent des nuits blanches.

    Si vous pouvez boire toute la nuit sans aucune perturbation de transit, vous avez peut-être un avantage intestinal que les scientifiques n'ont pas encore compris. Ou alors vous avez juste beaucoup de chance.

    Il est important de noter qu'une diarrhée sévère qui dure plus d'une journée après la consommation d'alcool n'est pas normale, vous devriez donc penser à aller consulter un médecin.

    giphy.com

    Des selles plus liquides que d'habitude ou un ballonnement après avoir bu de l'alcool n'est généralement pas inquiétant, mais les experts s'accordent à dire que les problèmes de transit récurrents ou très douloureux ne sont pas normaux. «Si vous avez une diarrhée abondante, c'est-à-dire 10 à 15 accès en une journée et que ça ne s'améliore pas au bout d'un jour ou deux, vous devriez aller consulter votre médecin», conseille Lisa Ganjhu.

    Et bien sûr, il existe des problèmes intestinaux encore plus graves pouvant résulter d'une consommation d'alcool chronique ou de l'abus d'alcool.

    Comstock / Getty Images / Via thinkstockphotos.com|No%20People|99907|NumberOfPeople/f=CPHVX/p=2/s=DynamicRank

    Notamment une inflammation du pancréas, des lésions au foie ou une insuffisance hépatique (cirrhose), une barrière intestinale qui fuit (hyperperméabilité intestinale) et des ulcères, dit Ali Keshavarzian. La consommation d'alcool chronique peut aussi provoquer une intolérance au lactose, dit Lisa Ganjhu, parce que l'alcool finit par dissoudre les enzymes qui décomposent le lactose.

    Au final, cela dépend de la personne et de la durée de leur consommation d'alcool, mais l'abus d'alcool sur le long terme a généralement un effet négatif sur le système digestif. «L'alcool est un produit chimique très puissant avec un potentiel addictif et doit être considéré comme tel», explique Ali Keshavarzian.

    Il est donc toujours important de boire de façon responsable et de prendre soin de vous.

    Cartoon Network / Via giphy.com

    Selon le département de la santé des États-Unis, la consommation d'alcool modérée correspond à un maximum de deux verres par jour pour les hommes et d'un verre par jour pour les femmes. La consommation excessive d'alcool à faible risque correspond à un maximum de quatre verres par jour pour les hommes et de trois verres pour les femmes. Et un verre est défini par le NIAAA comme 35,5cl de bière, 14,8cl de vin ou 4,4cl de spiritueux distillés.

    Tel que mentionné ci-dessus, il faut consulter votre médecin si vous remarquez un changement intestinal ou un problème d'estomac majeur. Et si vous remarquez un merdier (au sens propre) à chaque fois que vous buvez, peut-être que vous devriez arrêter l'alcool pendant un certain temps pour voir si vos symptômes s'améliorent.

    Et assurez-vous de n'être jamais trop loin des toilettes.

    Columbia Pictures / Via gifs-andthings.tumblr.com

    Want to be the first to see product recommendations, style hacks, and beauty trends? Sign up for our As/Is newsletter!

    Newsletter signup form