Aller directement au contenu
    Posted on 31 août 2016

    13 histoires vraies qui filent la frousse

    Vous n'allez pas pouvoir dormir cette nuit, ni les suivantes.

    Nous avons demandé aux membres de la communauté BuzzFeed de nous confier les histoires les plus terrifiantes qui leur étaient arrivées. Si vous vous voulez pouvoir dormir ce soir, peut-être vaut-il mieux vous arrêter là...

    1. La dame qui embrasse

    Bonciutoma / Getty Images

    Quand j'étais petit, je racontais à mes parents que je voyais parfois une femme dans la salle de bains, que je surnommais «la dame qui embrasse». À l'époque, ma mère a pensé que c'était une histoire inventée par mon père, et vice versa. Un jour, ils ont fini par en parler ensemble, et se sont aperçus avec horreur que ni l'un ni l'autre n'avait inventé cette «dame qui embrasse». Je ne me souviens pas très bien d'elle, mais je me souviens qu'elle avait de longs cheveux noirs et qu'elle portait de longues robes. Cette salle de bains me donne toujours la chair de poule.

    Envoyé par Sebastián Gaspar.

    (Un utilisateur a demandé dans les commentaires: «Pourquoi l'avoir appelée "la dame qui embrasse?" Ce à quoi Sebastián a répondu: «Ma mère me l'avait demandé quand j'étais petit, et je lui avais répondu, comme si c'était une évidence: "Parce qu'elle m'envoie des bisous avec sa main..."»)

    2. Mon frère veut jouer

    Antonis Liokouras / Getty Images

    Enfant, j'adorais jouer aux briques Mega Bloks. J'aimais construire de grandes tours et, ce que j'aimais encore plus, c'était les détruire. Une fois, après avoir détruit une de mes tours, j'ai commencé à m'ennuyer, et j'ai demandé à ma mère la permission d'aller jouer dehors. Elle a bien voulu, à condition que je range les briques que j'avais laissées par terre. Je suis donc retournée dans ma chambre, mais, quand j'ai franchi la porte, j'ai vu que mon petit frère était en train de les ranger à ma place. Il avait allumé la lumière et paraissait très concentré sur ce qu'il faisait. Je suis allé dire à ma mère que mon frère s'en occupait. Elle m'a alors regardé, puis a jeter un œil dehors un moment, avant de me répondre: «Ton frère est en train de jouer dehors.» Je suis retourné dans ma chambre, et je n'y ai vu personne, la lumière était éteinte, et les briques traînaient toujours par terre.

    Envoyé par Brenda Alejandra Dueñas.

    3. Il est venu me rendre visite

    Thinkstock / Getty Images

    Je souffre de paralysie du sommeil depuis mes 14 ans. Si vous ne savez pas ce que c'est, il s'agit de l'impression de ne pas pouvoir bouger (en général dans son lit) tout en étant conscient. Lors d'un épisode de paralysie, j'ai entendu ce qui ressemblait au bruit de quelqu'un entrant dans ma chambre, et j'ai senti cette personne me prendre dans ses bras au point que j'en ai eu mal au dos. J'ai tenté de m'échapper, mais ce qui était là s'est énervé et m'a grogné dessus. Quand j'ai enfin pu bouger, j'avais la chair de poule sur tout le corps et très mal au dos. Je fais toujours de la paralysie du sommeil, mais je n'ai plus revécu une expérience pareille. Je ne comprendrai jamais ce qui m'a pris dans ses bras.

    Envoyé par Jesús Francisco León.

    4. Le chien joueur

    Chainatp / Getty Images

    Le week-end dernier, j'ai été réveillé au milieu de la nuit par mon chien, qui a sauté sur mon lit et m'a léché le visage en gémissant, un peu comme il le fait quand il veut de la nourriture ou quelque chose comme ça. Je lui ai demandé ce qu'il voulait. Mais quand j'ai allumé ma lampe de chevet, je ne l'ai pas vu. Je me suis levé et je l'ai vu qui dormait tranquillement dans son panier dans la cuisine.

    Envoyé par Adri Adri.

    5. Le garçon et le train

    Robertiez / Getty Images

    Il y a quelques semaines, nous nous baladions avec des amis et leurs enfants sur une route que nous connaissons bien, qui traversait une voie ferrée près de chez moi. Nous avons failli avoir un accident avec le train quand celui-ci est arrivé, et puis nous n'y avons plus trop pensé. Quelques semaines plus tard, je marchais dans la même zone en laissant un message sur le répondeur de l'un des amis avec qui l'incident s'était produit. J'ai réécouté le message pour m'assurer que j'étais audible malgré le bruit environnant, et j'ai clairement entendu la voix d'un enfant qui criait de faire attention peu de temps avant qu'on entende le train. Je suis absolument certaine qu'il n'y avait personne dans la rue ce jour-là à ce moment-là.

    Envoyé par Araña Rdz.

    6. Le bébé qui ne cessait de pleurer

    Scaliger / Getty Images

    Après la naissance de mon troisième enfant, tout se passait bien jusqu'à la troisième semaine, quand il a commencé à vomir dès que je l'allaitais. Nous sommes donc allés chez le médecin, qui lui a prescrit des médicaments pour régler le problème.

    Cette nuit-là, j'étais trop inquiète pour dormir. À environ 2h du matin, j'ai décidé de mettre mon insomnie à profit pour faire la lessive. Soudain, j'ai entendu des pleurs d'enfant, alors que le bébé était dans son berceau dans la chambre, et mes autres enfants dormaient profondément dans leur chambre, Je suis restée dans le couloir pendant un moment, puis j'ai entendu un tout autre type de pleurs. Cela ressemblait à une vieille femme triste et désespérée. La peur me paralysait, mais quelque chose en moi m'a dit d'emmener mon nouveau-né à l'hôpital. Donc, à 4h du matin, je l'ai emmené pour une série d'examens et nous avons appris qu'il devait d'urgence subir une opération de l'estomac. Le docteur m'a expliqué que si j'avais attendu plus longtemps, notre bébé serait probablement mort.

    Je ne suis toujours pas certaine de ce qui s'est passé, mais ma mère est certaine qu'il s'agissait de mon ange gardien.

    Envoyé par Vanessa Chiquita Gutiérrez.

    7. Le moine

    Enolabrain / Getty Images

    Quand je vivais en Chine, je me suis violemment disputée avec la personne avec qui je sortais à l'époque. Je suis partie de l'appartement dans lequel nous habitions, et je me suis retrouvée dans un temple au sommet d'une colline avoisinante. La vue depuis le temple était magnifique, et j'y étais déjà allée plusieurs fois pour me vider la tête. Je me suis recroquevillée sur un vieux banc en bois et j'ai pleuré jusqu'à m'endormir. Mon sommeil a été interrompu par le son de quelqu'un s'approchant, puis s'asseyant sur le banc sur lequel j'étais en train de dormir. J'ai bondi et me suis excusée de m'être endormie, mais il n'y avait personne. J'en ai parlé à des amis chinois, qui m'ont expliqué que personne ne visite ce temple justement pour cette raison.

    Envoyé par Carm Sky Walker.

    8. Il était 2h46

    Shelladave / Getty Images

    Récemment, je me suis réveillée au milieu de la nuit. La maison était calme, les chiens dormaient, et je me suis demandée ce qui avait bien pu me réveiller si soudainement. En regardant dans la pièce, j'ai vu quelque chose qui ressemblait à une silhouette humaine debout près de mon lit. Mais, au lieu d'être entièrement noire, elle semblait composée de milliers de petits points noirs qui se déplaçaient très vite. J'ai cligné des yeux, confuse, n'en croyant pas mes yeux, mais la forme a continué à se déplacer dans la chambre. Quelques instants plus tard, j'ai saisi mon téléphone, mais la silhouette a disparu le temps que j'allume la lampe. Je n'ai toujours pas la moindre idée de ce qui est venu me voir ce jour-là, mais je me rappelle de l'heure sur mon téléphone, il était 2h46...

    Envoyé par Macial Porraz.

    9. La femme qui pleure

    Zoonar Rf / Getty Images

    La maison de mes grands-parents n'est pas très grande... mais les patios, oui. Celui à l'arrière de la maison comportait même une petite serre dans laquelle ils faisaient pousser leurs fruits et légumes. Derrière la maison se trouvait une plantation d'agaves entretenue par mon grand-père, et au fond de ce terrain, des toilettes de jardin qui finissaient simplement dans la rivière située à l'arrière. Une fois, tandis que mes frères et sœurs, mes cousins et moi jouions dans la plantation d'agaves, j'ai décidé d'aller dans aux toilettes au fond du jardin. La porte ne fermait pas complètement, j'ai donc demandé à deux de mes cousins de tenir la porte le temps que j'aille aux toilettes. Quelques instants plus tard, j'ai entendu un cri à glacer le sang, et le bruit de mes cousins qui s'enfuyaient des toilettes. J'ai tenté de pousser la porte pour m'enfuir à mon tour, mais elle était bloquée, bien qu'il n'y ait eu ni serrure ni crochet pour la retenir. Le cri a continué de déchirer l'air et j'avais des frissons dans tout le corps. J'ai poussé et frappé la porte, sans résultat. J'ai cru que j'allais mourir dans ces toilettes.

    Quand la porte s'est finalement ouverte, je me suis enfuie à toute vitesse vers la plantation d'agaves. Tout le monde m'attendait, pâle et en larmes. Le cri s'était atténué, mais, lorsque nous avons regardé vers les toilettes, nous avons vu une forme blanche ressemblant à une silhouette féminine flotter au-dessus de la rivière derrière les toilettes, en suivant lentement le fil de l'eau.

    Notre grand-père nous a expliqué par la suite qu'il s'agissait de la femme qui pleure, et qu'il l'avait déjà vue et entendue auparavant. Il nous a avertis de ne plus jamais la laisser nous voir, car si nous la voyions de trop près, nous risquions de mourir de peur. Nous n'avons plus jamais joué dans la plantation d'agaves.

    Envoyé par Momo Gamo.

    10. Une grande main brutale

    Vranilo / Getty Images

    Quand j'avais 16 ans, nous étions en train de finir de dîner avec ma famille. J'ai décidé d'aller regarder la télévision tout seul. Tandis que je montais les escaliers, j'ai senti une grande main tirer brutalement sur ma cheville, ce qui m'a fait trébucher et tomber dans les escaliers. Mon père, entendant mes cris, a accouru, et a cherché partout dans la maison sans trouver qui aurait pu tirer sur ma cheville. J'étais sous le choc et je suis allé dans ma chambre. J'ai regardé par la fenêtre en direction de la rue. Au coin de la rue se tenait une jeune femme en robe blanche. Elle avait de longs cheveux bouclés et semblait ne pas avoir de pieds, elle flottait au-dessus du trottoir. J'ai crié de peur et ma sœur a couru dans ma chambre, en expliquant qu'elle aussi avait vu la femme flotter. Nous sommes tous les deux aller nous coucher en pleurant. Douze ans plus tard, je monte toujours les escaliers chez moi aussi vite que possible.

    Envoyé par JoviiZz Payan de Segoviano.

    11. Une dernière étreinte

    Johnnorth / Getty Images

    J'ai beaucoup déménagé avant de m'installer de manière plus permanente. L'une des nombreuses maisons où j'ai vécu avait deux étages, et j'avais tout le rez-de-chaussée pour moi. Une nuit, mon chien a commencé à aboyer et a couru vers ma chambre. Il a continué d'aboyer vers la porte, mais a refusé de s'en approcher. Je me suis levée, j'ai regardé la porte, mais, ne voyant rien d'étrange, je me suis recouchée après avoir calmé mon chien. Un peu plus tard, je me suis réveillée mal à l'aise et apeurée sans raison apparente. Je me suis recroquevillée sur un côté et j'ai tenté de me rendormir, mais le sentiment de quelqu'un m'étreignant par derrière m'a réveillée. J'étais incapable de bouger ou de crier, et je me suis donc contentée de fermer les yeux aussi fort que possible en répétant dans ma tête toutes les prières donc je me souvenais jusqu'à me rendormir. Je ne saurai jamais qui, ou quoi, m'a étreinte cette nuit-là.

    Envoyé par Kenya MIllán.

    12. Le mari fantôme

    Moeeyan / Getty Images

    Quelques jours après l'accouchement de ma cousine, son mari devait partir en voyage d'affaires, ma sœur et moi avons donc décidé d'aller chez elle pour l'aider et lui tenir compagnie. Un soir, aux alentours de 21h, pendant que nous regardions la télévision dans une chambre à l'étage, nous avons entendu des bruits de pas au rez-de-chaussée. Quelqu'un avait ouvert la porte de la cuisine, était entré dans la salle de bains et avait claqué la porte. Nous avons pensé que le mari de ma cousine était rentré plus tôt que prévu, et nous sommes donc descendus pour le saluer, mais personne n'était présent dans la maison. Nous sommes remontés, mais avons à nouveau entendu quelqu'un en bas. Nous avons attendu, dans un silence terrifiant, jusqu'à ce que ses parents finissent par arriver. Nous n'avons jamais su qui était dans la maison ce soir-là.

    Envoyé par Miguel Ángel Pérez.

    13. Un sifflement terrifiant

    Vranilo / Getty Images

    Je révisais mes cours dans la cuisine tôt un matin, quand j'ai entendu crier un homme dans la rue. Je n'ai pas bien saisi ce qu'il disait, mais j'ai supposé qu'il s'agissait d'un ivrogne ou d'un fou, et l'ai ignoré. Un peu plus tard, j'ai entendu quelqu'un siffloter une mélodie. Je n'ai pas reconnu l'air, mais encore une fois, j'ai pensé que cela venait de la rue ou d'une maison voisine, et je l'ai donc ignoré. Sans vraiment y faire attention, je me suis à peine rendue compte que le sifflement se rapprochait de ma maison. Par contre, j'ai remarqué quand le sifflement s'est arrêté et que j'ai entendu la porte de devant s'ouvrir brusquement. J'ai entendu un bruit de bottes lourdes montant l'escalier de notre bâtiment, puis plus rien.

    Tout était redevenu silencieux. Puis, sans que je ne m'y attende, l'air a repris, et le sifflement semblait venir de juste à côté de mon oreille. Trop terrifiée pour faire le moindre mouvement, j'ai senti une lourde main se poser fermement sur mon bras, tandis que le sifflement continuait. Quand j'ai enfin repris mes esprits, j'ai appelé mon père en criant. Celui-ci a accouru. Nous avons trouvé la porte de devant ouverte, ce qui était inhabituel, car nous ne la laissions jamais ouverte, et, dans les escaliers, les traces d'un animal.

    Je n'ai jamais plus entendu ce sifflement terrifiant, mais je ressens toujours cette main sur mon bras. Dès que je bouge le bras, j'ai l'impression qu'une main va l'agripper, même si je sais que ce qui m'est arrivé ne peut pas être vrai.

    Envoyé par K Jacqueline Baez.

    Les contributions ont été modifiées pour plus de clarté et/ou de concision.

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form