Aller directement au contenu
    Posted on 20 avr. 2017

    11 choses simples que les hommes peuvent faire pour le féminisme

    Écoutez bien.

    1. Ne pas être un activiste dans la rue mais un sexiste au lit.

    Jane_kelly / Getty Images

    Alors comme ça vous avez lu King Kong Théorie de Virginie Despentes et tout un tas de statuts Facebook sur le féminisme et maintenant, vous êtes convaincu que le féminisme, c'est votre truc. Stop! La première chose à faire est de vous auto-examiner et trouver quels types de comportement macho vous avez, malgré vos meilleures intentions, avec les femmes de votre entourage: êtes-vous l'un de ces mecs qui disent qu'ils «aident» à la maison? Parlez avec votre partenaire et commencez à faire 50% des tâches ménagères. Faites-vous toujours faire votre lessive par votre maman parce que «c'est ce qu'elle a toujours fait»? Sérieusement? Êtes-vous papa? Félicitations! Assumez-vous 50% des responsabilités liées à vos enfants? Heuuu... il vaudrait mieux vérifier ça aussi. Quand une femme se met en colère, partez-vous du principe que c'est soit parce qu'elle a ses règles, soit parce qu'elle est «mal baisée»? Retournez à la case départ! Et, au fait, pensez-vous soutenir émotionnellement votre petite amie/épouse autant qu'elle vous soutient?

    On ne commence pas à construire une maison par le toit. Il faut toujours des fondations sur lesquelles on bâtit, et c'est hypocrite d'être activiste dans la rue mais macho chez soi.

    2. Écoutez.

    Cottidie / Getty Images

    L'un des problèmes du machisme est que culturellement, nous avons réduit les femmes au silence et donné aux hommes le contrôle total du micro depuis beaucoup trop longtemps. La première étape pour soutenir le féminisme est d'écouter ce que les femmes ont à dire sur leur propre oppression. Alors installez-vous et écoutez.

    3. Taisez-vous.

    Valovalo / Getty Images

    Vous n'avez pas besoin de donner votre opinion en permanence sur un sujet que des femmes connaissent mieux que vous. Donneriez-vous votre avis sur le cancer à un oncologue? Vous n'êtes pas non plus obligé de décider héroïquement de jouer «l'avocat du diable» pour un sujet qui ne vous concerne (quelle coïncidence!) absolument pas. Et par pitié, ne nous interrompez pas toutes les cinq secondes pour essayer de vous distinguer des «autres hommes». Oui, nous savons déjà que les hommes ne sont pas tous comme ça, mais si c'est plus important pour vous de prouver que vous n'êtes pas comme ces autres hommes que d'écouter sincèrement et de comprendre nos pensées et nos opinions sur le sujet... eh bien, c'est que vous n'êtes pas si différent des autres.

    4. Tenez tête à vos potes.

    Dmitrymo / Getty Images

    Bon, vous avez écouté beaucoup de femmes, vous avez commencé à comprendre le problème, vous avez réalisé qu'on est dans la merde, et maintenant, vous avez des suggestions à faire concernant ce que les femmes devraient faire ou dire dans certaines situations. NOPE.

    Maintenant, il est temps de passer au sale boulot: faire face à vos potes. Vous savez, ce mec qui partage tout le temps des photos de femmes nues dans votre groupe de tchat, celui qui appelle «grosse» toute femme qui ne rentre pas dans un 36, celui qui ennuie une femme au bar alors qu'elle s'amuse avec ses ami-e-s, celui qui dit que sa chef a «juste besoin d'une bonne bite», ou ceux qui font des petites (haha), inoffensives (héhé) blagues (HA HA HA) sur les viols. NON!

    5. Utilisez votre privilège pour la bonne cause.

    Lvnl / Getty Images

    Malheureusement, chaque fois qu'une femme fait remarquer une attitude sexiste (comme le fait que votre mère est toujours celle qui prépare tout lors des repas familiaux), on considère qu'elle exagère («Mais qu'est-ce que tu racontes?») ou qu'elle est impolie («Tu es trop rigide!»). Pourquoi n'utiliseriez-vous pas votre privilège pour quelque chose de plus positif, comme faire remarquer les attitudes sexistes aux autres hommes et vous mettre du côté des femmes?

    6. Arrêtez de juger les femmes.

    Polar_lights / Getty Images

    Chaque fois que vous avez une opinion bien arrêtée sur une femme, examinez-la en vous demandant si elle est fondée sur des idées sexistes qui ont persisté durant toute votre éducation. De manière générale, ne faites pas de commentaires sur son apparence, même si vous pensez que c'est un commentaire positif: les femmes subissent une pression sociale incroyable à propos de leur corps. Lorsque nous, les femmes, nous écartons du moule déterminé par la société, nous recevons souvent des critiques sévères: si une femme ne veut pas avoir d'enfant, elle est égoïste et n'a pas de cœur; si elle veut une relation sérieuse, elle est vieux jeu, mais si elle veut le contraire, c'est une «salope». N'entretenez pas ce système.

    7. Lorsqu'une femme émet un avis qui vous met mal à l'aise, essayez de comprendre pourquoi vous ressentez cela plutôt que de vous mettre sur la défensive ou de la rabaisser.

    Irina Griskova / Getty Images

    Nous avons tous et toutes des attitudes sexistes. Ce n'est que le résultat de l'éducation que nous avons reçue et des sociétés dans lesquelles nous avons grandi. Rechercher en soi ces attitudes est une tâche constante dans l'apprentissage du féminisme. Et au fait, si vous trouvez que c'est exigeant ou difficile, c'est probablement parce que vous êtes en train d'apprendre!

    8. Ne rabaissez pas les problèmes des femmes ou ne dites pas qu'elles exagèrent.

    Jozefmicic / Getty Images

    Peu importe vos efforts pour vous mettre à notre place, vous ne pourrez jamais vivre ce que les femmes vivent au quotidien. Pour cette raison, ne minimisez pas nos problèmes: si une femme se plaint d'être victime de harcèlement dans la rue, ne dites pas «mais c'est flatteur». Pour vous, ces problèmes sont l'exception, mais pour nous, ils sont la norme.

    9. Souciez-vous de votre masculinité et des problèmes causés par le modèle de masculinité toxique de la société.

    Serazetdinov / Getty Images

    Pour être claire, je trouve que c'est nul que nous vivions dans un système qui force les hommes à être forts, virils et puissants, et qui nous dit que les hommes sensibles sont des faibles... mais honnêtement, je suis plus inquiète des féminicides, de la violence sexiste, des viols, des écarts de salaires, du droit à l'avortement, du harcèlement au travail, et de devoir constamment regarder derrière moi quand je rentre chez moi à pied tard dans la nuit.

    C'est à vous, en tant qu'hommes, de démolir les stéréotypes que la société a imposés concernant votre masculinité. Ce n'est pas à moi de le faire, c'est à vous. Profitez-en!

    10. Cédez votre place.

    Jjpan / Getty Images

    Nous, les femmes, sommes moins entendues que les hommes. À moins de devenir un «objet de désir», nous avons également tendance à devenir invisibles. Le féminisme recherche l'égalité parce que nous vivons dans une société inégale. Je suis désolée de vous l'apprendre si vous ne l'aviez pas réalisé, mais pour pouvoir atteindre une vraie société égalitaire, un groupe donné doit perdre du pouvoir pour qu'un autre groupe l'obtienne. C'est simple, mais c'est ce qu'il y a de plus difficile. Personne n'aime perdre ses privilèges.

    C'est pour cela que vous devez céder votre place et respecter celle des femmes.

    11. Et n'oubliez pas: votre amie féministe n'est pas Google.

    Frdmn / Getty Images

    Soutenir constamment votre amie féministe en parlant avec elle de sujets féministes est une chouette idée. C'est un sujet de conversation intéressant, comprenez-moi bien, et c'est génial de voir que vous vous intéressez au féminisme. Mais attention à ne pas lui demander de faire votre éducation. Si vous ne comprenez pas pourquoi ça ne s'appelle pas l'«égalitarisme» ou l'«humanisme», regardez sur Google. Si vous voulez comprendre les vagues féministes, regardez sur Google. Si vous ne comprenez pas pourquoi un compliment peut être considéré comme insultant, vous pouvez aussi rechercher sur Google (ou tout autre moteur de recherche, hein). Sérieusement, poser constamment toutes vos questions sur le féminisme à une féministe est un peu du genre «repasse ma chemise, j'ai la flemme».

    Merci et bon voyage.

    Ce post a été traduit de l'anglais.

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form