Aller directement au contenu

    18 épisodes de séries de 2016 que vous devez absolument voir

    Même si vous n'avez pas vu les séries en question, ces épisodes seuls valent le détour. Ouais, ils sont bien à ce point-là.

    1. «Poudre aux yeux», The Crown

    Netflix

    The Crown raconte les sacrifices familiaux, sentimentaux et personnels qu'a dû faire Elizabeth II lorsqu'elle est devenue reine. «Smoke and Mirrors» («Poudre aux yeux» en VF) nous montre son couronnement, le premier de l'Histoire à être retransmis à la télévision. On y voit bien-sûr les coulisses, et la grandeur démesurée de l'événement, l'excitation du public. Mais lorsqu'Elizabeth est enfin sacrée reine, et qu'elle réalise que sa vie ne sera plus jamais la même, la caméra nous rapproche d'elle, si près qu'on peut voir ses paupières trembler sous l'émotion, alors qu'elle tente de contenir ses larmes. Magnifique.

    2. «The Collapse of Nature», Orphan Black

    CTV

    Au lieu de reprendre l'intrigue là où la saison 3 l'avait laissée, Orphan Black a consacré son premier épisode de l'année à un flashback, une première pour la série. On a enfin pu en savoir un peu plus sur la vie de Beth avant qu'elle ne croise la route de Sarah au début du pilote, et sur ses relations avec les personnages qu'on suit depuis désormais quatre saisons: Paul, Art, Alison, Cosima... Un pari osé mais réussi, qui nous a ramené aux heures tellement excitantes du début de la série.

    3. «Mother», Veep

    HBO

    Pour ceux qui ne savaient pas qu'il était possible de rire et pleurer en même temps, il y a «Mother». Dans cet épisode, Selina apprend que sa mère est à l'article de la mort, tout en attendant de savoir si elle sera oui ou non la première femme présidente des États-Unis. Et bien-sûr, Selina semble beaucoup plus touchée par son avenir politique que par le décès de sa mère. Tout en étant un des épisodes de télévision les plus jouissivement cyniques de l'année, «Mother» offre un peu de réconfort à toutes les personnes qui ont une relation compliquée avec leur mère.

    4. «I'm Going to the Beach with Josh and His Friends!», Crazy Ex-Girlfriend

    The CW

    Dans cet épisode à huis clos, Rebecca organise une virée à la plage pour essayer de se rapprocher de ses amis... Et découvre qu'au fond, elle n'a pas vraiment d'amis. Et c'est juste super triste. Heureusement, c'est aussi dans cet épisode que nait la première étincelle entre Darryl et White Josh, de loin LE meilleur couple de 2016.

    5. «If I Were a Bell», Transparent

    Amazon

    Cette année, Transparent nous a permis d'en savoir plus sur la jeunesse de Maura, petite fille enfermée dans un corps de garçon et abandonnée par sa mère, et Shelly, agressée sexuellement par un de ses profs en primaire. Le fait d'avoir casté l'excellente Sophia Grace Gianna, elle-même enfant trans, a permis à la série d'offrir une représentation encore rare à la télé, et de rendre le flashback de Maura encore plus poignant. Tout ça dans un épisode réalisé par la cinéaste Andrea Arnold (Fish Tank, American Honey, Red Road); habituée des histoires de marginalisation et de familles dysfonctionnelles.

    6. «The Bicameral Mind», Westworld

    HBO

    La nouvelle série de HBO, sur un parc à thèmes du futur rempli de robots, a fait lentement monter la pression, de mystère en mystère... Jusqu'au final explosif d'1h30, rempli de twists, de rebondissements et de (quelques) réponses. Un final impressionnant, qui nous laisse espérer une deuxième saison tout aussi renversante.

    7. «Chapitre Huit: Le Monde à l'envers», Stranger Things

    Netflix

    Le flashback de Hopper et sa fille à l'hôpital, l'adieu déchirant d'Eleven à Mike, la subversion du cliché du «mauvais petit copain»... Le final de LA série phénomène de l'année était juste impeccable.

    8. «Fall», Gilmore Girls: Une nouvelle année

    Netflix

    Cela faisait presque 10 ans que Gilmore Girls nous avait quitté, sur une saison unanimement bof. Il aura fallu patienter jusqu'au dernier épisode du revival pour obtenir tout ce qu'on attendait, et plus encore: un mariage, une réconciliation poignante entre Lorelai et Emily (il faut beaucoup de talent pour réussir à nous faire pleurer avec une histoire de pretzel à la moutarde)... Mais aussi un cameo de Peter Krause (qui est en couple avec Lauren Graham dans la vie), une réalisation au top, et une bonne dose d'espoir pour la #TeamJess. Sans parler des fameux 4 derniers mots de la série, qu'on n'avait vraiment pas vus venir. À quand la suite?

    9. «Marcia, Marcia, Marcia», The People v. O.J. Simpson

    FX

    C'est pour cette série que l'incroyable Sarah Paulson a enfin gagné un Emmy Award. Elle y incarne Marcia Clark, procureure dans le procès pour meurtre du champion américain O.J. Simpson. Dans cet épisode, la vie privée et professionnelle de Marcia s'effondrent, alors qu'elle encaisse le sexisme incessant des médias, des avocats d'O.J., de ses collègues, et même du caissier de la supérette du coin, qui lui fait une blague désobligeante lorsqu'elle achète des tampons. Peu d'épisodes de série cette année ont été aussi impeccablement incarnés, aussi fascinants et aussi enrageants que celui-ci.

    10. «Nobody Beats the Biebs», Atlanta

    FX

    Avec Atlanta, Donald Glover s'est attelé à explorer les multiples dimensions de l'identité noire américaine, avec un ton unique et décalé. Des moments de génie surréalistes (l'élève en «whiteface», la voiture invisible), à l'épisode «B.A.N», construit entièrement comme un talk-show américain, Atlanta a systématiquement repoussé les limites de la narration. Mais son épisode le plus mémorable restera peut-être celui du Justin Bieber noir, qui réussit en 20 minutes à dire plus sur le racisme, le colorisme, l'industrie du rap et les contradictions du port d'armes aux États-Unis que n'importe quel cours de fac. Édifiant, mais aussi drôle et singulier. À revoir en boucle.

    11. «San Junipero», Black Mirror

    Netflix

    Selon vos préférences concernant Black Mirror, il se peut que vous ayez adoré ou détesté cet épisode. En costumes d'époques, moins dark que d'habitude, «San Junipero» était certainement l'opus le plus doux et le plus émouvant de la série de Charlie Brooker. On y suit la romance à travers les âges de deux femmes au passé compliqué... et c'est juste sublime. Un épisode qui vous hantera pendant longtemps.

    12. «The Panic In Central Park», Girls

    HBO

    Girls a toujours été une série inégale; aussi encensée que détestée. Mais sa cinquième saison était absolument parfaite d'épisode en épisode, et le plus puissant d'entre eux était clairement «The Panic In Central Park». Dans ce dernier, Marnie croise son ex et passe un nuit de rêve avec lui, avant de revenir à la réalité le lendemain. C'était drôle, beau, glauque, mélancolique, déprimant, et parfait.

    13. «Episode 6», Fleabag

    BBC

    Fleabag démarre comme une série comique, sur une jeune femme cynique et obsédée par le sexe. Mais ça et là, entre deux blagues salaces, l'héroïne lâche des indices sur la mort de sa meilleure amie, et on sent que quelque chose ne tourne pas rond. Ce n'est que lors du dernier épisode que l'on découvre enfin la vérité. Et alors que Fleabag avait confié au spectateur, cinq épisodes durant, tous ses plus sombres secrets, pour la première fois, elle fuit la caméra, écrasée par la honte. Un final brutal et bouleversant, qui confirme le talent de Phoebe Waller-Bridge, la créatrice et actrice principale.

    14. «Broken as fuck», Insecure

    HBO

    Le final d'Insecure était à l'image de la série d'Issa Rae: à la fois hilarant, bouleversant, et tellement vrai. Peu de séries réussissent à décrire avec autant de justesse le désespoir un peu pathétique et la douleur d'une rupture, ainsi que l'amitié compliquée mais tenace qui peut exister entre deux femmes. La dernière scène, sur le canapé qui a rythmé toute la saison, était le point final parfait d'une première saison irréprochabme.

    15. «The Beach», The Night Of

    HBO

    Le pilote ultra-tendu de The Night Of est de loin celui qui nous a le plus fait ronger nos ongles cette année. Nasir (Riz Ahmed) croise une jeune femme en se rendant à une fête, couche avec elle... quelques heures plus tard à son réveil, il la retrouve morte et ensanglantée, mais ne se souvient de rien. Au lieu de s'arrêter là, comme beaucoup d'autres séries l'auraient fait, le pilote continue et nous montre quelque chose rarement vu à la télé: le parcours long et angoissant de Nasir au commissariat, qui sait qu'il est dans une merde absolue mais continue d'espérer naïvement que tout va finir par s'arranger. Un épisode retentissant.

    16. «La Bataille des bâtards», Game of Thrones

    HBO

    Parce qu'on ne savait pas qu'il était possible de s'arrêter de respirer pendant 60 minutes. Dans une série faite de batailles épiques, l'affrontement entre Jon et Ramsay était peut-être le plus épique de tous: un bijou de mise en scène, et le point culminant de plusieurs saisons de souffrance et de luttes intenses. L'épisode final de la saison était lui aussi exceptionnel à tous les niveaux. Mais il ne fallait en choisir qu'un, et voir la bannière des Stark flotter à nouveau sur Winterfell restera sans aucun doute l'un des plus beaux moments de toute la série.

    17. «The Magic of David Copperfield V: The Statue of Liberty Disappears», The Americans

    FX

    Cette année, The Americans a facilement conservé le titre de Meilleure Série Du Moment Que Personne Ne Regarde. Dans cet épisode, réalisé par l'acteur principal Matthew Rhys, toutes les tensions accumulées depuis quatre saisons finissent par exploser: Martha s'exile en URSS, Gaad est viré, et Elizabeth, Philip et Paige frôlent la crise de nerfs, si bien que Gabriel décide de leur accorder des vacances pour la première fois. Puis, petit coup de génie, l'épisode fait un bond dans le temps de sept mois, et relance les dés pour le reste de la série, qui s'achèvera en 2018. Espérons que d'ici là, plus de gens l'auront adoptée.

    18. «Comme un poisson hors de l'eau», BoJack Horseman

    Netflix

    BoJack Horseman n'est pas la première série à s'être essayée à l'épisode silencieux: Buffy contre les vampires a notoirement reçu un torrent d'éloges après son chef d'œuvre «Hush». Et c'est en partie de cet exemple que s'est inspiré Raphael Bob-Waksberg pour «Comme un poisson hors de l'eau», qui, comme «Hush», restera sans doute dans l'Histoire comme un des meilleurs épisodes de série de tous les temps.

    Dans cet épisode, BoJack se rend à un festival sous l'eau, dans un monde où il ne peut donc pas parler. Notre héros fait face à une série de mésaventures, se perd au milieu de l'océan, recueille temporairement un bébé hippocampe, et se laisse rattraper par sa solitude et son mal-être. À la fin de l'épisode, BoJack trouve enfin la force d'écrire une lettre d'excuse à Kelsey, qui avait été renvoyée par sa faute du film Secretariat. Mais au moment où il lui tend la lettre... les mots ont été effacés par l'eau, et son excuse... tombe à l'eau. Une ironie typique pour la série la plus douce-amère du moment.

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form