back to top

Cette ado a fait des photos magnifiques après avoir perdu ses cheveux

«Le cancer ne m'empêche pas d'être une princesse.»

Publié le

Voici Andrea Sierra Salazar, une lycéenne de 17 ans originaire du Texas, qui adore faire du mannequinat à ses heures perdues.

En février, sa mère, Adriana Salazar, l'a emmenée chez le médecin après avoir découvert une bosse sur son cou, sans imaginer que cela pourrait être une tumeur cancéreuse.

«Il n'y avait pas d'autres symptômes, raconte Andrea à BuzzFeed News. Je n'aurais jamais su [que j'avais un cancer] si je n'avais pas mal dormi un soir, et que je n'avais pas eu mal au cou. J'ai touché mon cou et j'ai senti une très grosse boule.»

Les médecins ont découvert une tumeur sur la clavicule d'Andrea et une autre sur sa poitrine. Ils lui ont diagnostiqué des scléroses nodulaires de stade 2 liées à un lymphome de Hodgkin, dit-elle, ce qui a soudainement bouleversé sa vie.

Publicité

Andrea a dû s'absenter beaucoup de son lycée pour suivre ses traitements hospitaliers. Sa mère a donc voulu qu'elle en profite pour faire plus de mannequinat –une passion qui l'anime depuis l'âge de 13 ans.

Avec les traitements de chimiothérapie et la perte de ses cheveux, Andrea en a profité pour essayer plein de perruques pendant ses séances photo. Malgré cela, elle continuait à se sentir moins sûre d'elle depuis qu'elle avait perdu ses cheveux.

«Avant la chimio, j'étais tout le temps sûre de moi, dit-elle, alors quand mes cheveux ont commencé à tomber, dès que je me voyais dans le miroir, je perdais toute mon assurance.»

La mère d'Andrea a partagé l'histoire de sa fille et son amour pour le mannequinat avec plusieurs photographes et agences qui ont été heureux d'avoir Andrea comme mannequin.

Et un photographe, Gerardo Garmendia, a immortalisé un moment parfait dont les gens à travers le monde sont tombés amoureux.

Andrea n'avait pas assez confiance en elle pour se lancer dans une séance photo sans perruque. «[Au début] je n'avais pas assez confiance en moi pour faire une version sans perruque, raconte-t-elle, mais je me suis rendue compte que je n'avais aucune raison d'avoir honte de moi, que je devais être fière.»

«Ce n'est pas juste ma beauté extérieure, mais c'est aussi l'intérieur. C'est ça qui a vraiment inspiré la séance photo sans perruque.»

La semaine dernière, elle a partagé des photos de sa séance avec la légende «Le cancer ne m'empêche pas d'être une princesse». Les photos ont été partagées plus de 100.000 fois sur les réseaux sociaux.

Publicité

Cancer doesn't stop me me from being a princess. 👑

Gerardo Garmendia, le photographe, qui travaille aussi au département marketing d'un hôpital local, a dit à BuzzFeed News qu'Andrea avait pensé au thème d'une «princesse sans perruque».

«Elle était ouverte et n'avait pas honte ou n'était pas gênée de partager cet aspect d'elle-même, raconte Gerardo Garmendia. La façon dont elle gérait son cancer m'a beaucoup inspiré. J'étais heureux d'immortaliser cette période de sa vie et elle aura toujours quelque chose de beau à regarder, y compris à propos des moments difficiles.»

Andrea ne s'attendait pas à ce que ses photos deviennent virales. Au départ, elle voulait faire les photos pour montrer aux jeunes filles atteintes de cancer à l'hôpital où elle était soignée qu'on pouvait garder confiance en soi, et en son apparence.

«Je vois toutes ces petites filles, et je peux voir sur leurs visages qu'elles perdent confiance en elles-mêmes», dit-elle.

«Je veux qu'elles sachent que leurs cheveux ou leurs attributs physiques ne définissent pas qui elles sont –ce qui compte vraiment, c'est leur beauté intérieure, la façon dont elles traitent les autres, et si on est une personne attentionnée, ça se voit.»

Elle ajoute: «Ce n'est pas important si l'on a des cheveux ou pas, cela n'indique rien sur qui on est... Si on n'a pas de longues jambes, ou des yeux bleus, ou quelque chose que les gens croient être parfait... ce n'est pas ça la beauté.»

Andrea veut aussi montrer aux gens du monde entier que rien ne devrait les empêcher de poursuivre leurs rêves. «Le cancer ne devrait pas vous empêcher de faire ce que vous aimez, raconte-t-elle. Je veux qu'ils [les gens] sachent qu'ils sont beaux à l'intérieur, et je veux les motiver.»

Fiona Rutherford is a reporter for BuzzFeed News and is based in London.

Contact Fiona Rutherford at fiona.rutherford@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé