back to top

21 icônes de beauté qui ne sont pas Marilyn Monroe

«Marilyn Monroe est plutôt jolie, mais pourquoi toutes les belles icônes sont toujours blanches?» - Jay-Z

Publié le

1. Anna May Wong (1905-1961)

Sasha / Getty Images

Anna May Wong fut la première star de cinéma sino-américaine, et la première à tenir la vedette dans sa propre série: The Gallery of Madame Liu-Tsong. On retient surtout de cette déesse glamour son rôle vedette dans Shanghaï Express (1932).

Elle affronta les préjugés racistes de Hollywood, en étant cantonnée à des rôles stéréotypés. Elle était moins bien payée pour ses premiers rôles que les Blancs pour des seconds rôles. L'année dernière, la boîte de production Fundamental Films, basée à Shanghaï, a annoncé un biopic qui relatera la vie et la carrière de cette pionnière.

2. Frida Kahlo (1907-1954)

fridakahlo.org

Frida Khalo était une peintre célèbre notamment pour ses autoportraits. Née au Mexique en 1907, elle est encore aujourd'hui adorée en tant qu'artiste et icône féministe.

Souffrant de poliomyélite, elle est par ailleurs blessée dans grave accident de bus, qui entraîne la perte de sa jambe. L'une de ses citations les plus célèbres dit: «Pourquoi voudrais-je des pieds puisque j'ai des ailes pour voler?»

3. Celia Cruz (1925-2003)

ladimensiondetrastos.blogspot.com

Celia Cruz était une chanteuse et danseuse noire cubaine qui a commencé sa carrière à la fin des années 1940. L'héritage de cette reine de la salsa s'étend sur plus de 50 ans.

Bien avant Lil Kim, Lady Gaga ou Nicki Minaj, cette lauréate des Grammy Awards avait réinventé son image en arborant une coupe de cheveux haute et colorée, des ongles longs et des costumes flamboyants.

4. Eartha Kitt (1927-2008)

Fpg / Getty Images

Eartha Kitt était une superstar internationale qui a connu la célébrité en obtenant le rôle d'Hélène de Troie dans Time runs (1950). Elle s'est imposée dans le monde de la musique, du théâtre, du cinéma, du cabaret et de la télévision.

Mise à l'index aux États-Unis après s'être exprimée contre la guerre du Vietnam, elle a donc exporté ses talents en Europe et en Asie. Cette lauréate de deux Emmy Awards finit par revenir aux États-Unis et donner un concert grandiose au Canergie Hall de New York en 1974.

Publicité

5. Rita Moreno (1931-)

Archive Photos / Getty Images

Rita Moreno a été la première hispanique à remporter un Oscar du meilleur second rôle féminin pour West Side Story, sorti en 1961.

Elle travaille toujours comme actrice et a reçu la médaille présidentielle de la liberté et la National Medal of the Arts. Quand Makers lui a demandé de donner un conseil aux femmes, elle a répondu: «Il faut apprendre à s'apprécier, ainsi que son talent, avant de pouvoir faire quoi que ce soit dans la vie.»

6. Nancy Kwan (1939-)

Film Star Vintage CC BY / Via Flickr: classicvintage

Nancy Kwan est en bonne partie responsable de l'acceptation d'acteurs asiatiques par Hollywood. Devenue un sex-symbol dans les années 1960, selon MTVartists, elle a beaucoup attiré l'attention avec son rôle dans Le Monde de Suzie Wong. Sa fameuse coupe de cheveux, conçue par Vidal Sassoon, devint «la coupe Kwan.»

En 1996, son fils décède du sida. Elle publie un mémoire et produit un film à sa mémoire, puis fait don des bénéfices à la recherche et à des associations sensibilisant contre cette maladie.

7. Bianca Jagger (1945-)

AP Photo/Heribert Proepper

Bianca Jagger était une actrice dans les années 1960 et 1970. Remarquée pour sa beauté et son sens de la mode, elle fit la couverture de magazines comme Vogue et Interview. Elle dirige désormais la Bianca Jagger Human Rights Foundation, qui se bat pour des causes telles que la violence envers les femmes, le réchauffement climatique et les droits des populations indigènes.

8. Tamara Dobson (1947-)

Francesco CC BY-SA / Via Flickr: kronicit

Tamara Dobson a débuté comme mannequin, décrochant des pages dans Essence et Vogue, ainsi que des publicités pour Chanel et Revlon. Dans les années 1970, elle devint actrice pendant la période de la Blaxploitation, un courant culturel visant à valoriser les Noirs au cinéma.

Mesurant plus de 1,80 mètres, elle a assumé sa taille avec fierté, grâce à sa mère. «Dès qu'elle me voyait me courber, elle me pinçait le tendon d'Achille», a-t-elle raconté au Washington Post

Publicité

9. Shohreh Aghdashloo (1952-)

Peter Kramer / AP

Shohreh Aghdashloo a connu la célébrité en Iran en tant qu'actrice dans les années 1970. En 2003, elle marqua l'histoire en devenant la première actrice du Moyen-Orient à être nominée aux Oscars pour son rôle dans House of Sand and Fog (2003).

Elle a également remporté le Primetime Emmy Award de la meilleure actrice de second rôle dans une minisérie ou un film pour House of Saddam.

10. Iman (1955-)

American Vogue / Via maryjopeace.tumblr.com

Iman Bowie était l'une des mannequins les plus en vue dans les années 1970 et 1980. Yves Saint-Laurent l'avait qualifiée de «perfection» et en avait fait sa principale muse.

Elle est aujourd'hui la fondatrice et PDG d'Iman Cosmetics et l'ambassadrice des ONG Children’s Defense Fund, Action contre la faim et de Raise Hope for Congo.

11. Nandita Das (1969-)

Vidhi Thakur / Via nanditadas.com

Nandita Das est une actrice qui a tenu plus de 30 rôles dans 10 langues différentes. Elle milite notamment contre les préjugés injustes sur la couleur de peau en Inde et dans le monde.

C'est vraiment la MEILLEURE! Elle est la première Indienne à être entrée au Hall of Fame du Forum international des femmes. L'État français l'a également décorée chevalier des arts et des lettres.

12. Selena (1971-1995)

Pam Francis / Getty Images

On se souvient de Selena Quintanilla Perez comme de la reine de la musique tejano, qui fut la première artiste à recevoir un Grammy Award pour ce genre. Sa carrière de chanteuse et de danseuse dans les années 1980 et 1990, son look et sa beauté caractéristiques sont encore aujourd'hui des sources d'inspiration.

Ses fans ont lancé une pétition pour MAC rende hommage à leur reine. Avec succès, puisque le fabriquant de cosmétique a récemment annoncé le lancement à venir d'une collection à son nom.

Publicité

13. Lauryn Hill (1975-)

Twitter: @misslaurynhill

Lauryn Hill est entrée dans l'histoire de la musique lorsqu'elle est devenue la première femme à remporter cinq Grammy Awards en une soirée pour son premier album solo: The Miseducation of Lauryn Hill. La chanteuse et rappeuse, dont les dreadlocks et les lèvres pulpeuses ont fait d'elle un symbole de beauté, était une voix rare dans le hip-hop.

14. Sushmita Sen (1975-)

Romeo Gacad / Getty Images

Sushmita Sen a décroché la couronne de Miss Univers en 1994, la première Indienne de l'histoire du concours. Une victoire qui lui a permis une longue carrière à Bollywood.

Elle est aussi la fière mère de deux filles, qu'elle a adoptées en tant que mère célibataire, en dépit des réactions outragées.

15. Stacey McKenzie

Saty + Pratha / Open Lab magazine / Via global-fashions.tumblr.com

Stacey McKenzie est un top model qui a défilé pour Jean-Paul Gaultier, Kenzo, et d'autres géants de la mode. Dans une lettre très personnelle, elle écrit que Jean-Paul Gaultier a été la première personne à lui dire qu'elle était belle.

Aujourd'hui, cette belle femme donne des formations pour aider les jeunes à développer leurs talents et à améliorer leur confiance en eux.

16. Brandy (1979-)

vibe.com / Via thebrandyblog.com

Brandy est une icône de la musique. Surnommée «la Bible vocale» depuis le début des années 1990 pour ses riffs et sa technique vocale, elle a brisé les barrières de la beauté en tant que CoverGirl, Barbie chez Mattel et première Cendrillon noire.

Elle a également interprété Chicago à Broadway dans le rôle principal de Roxie Hart. Après chaque spectacle, elle signait des autographes et prenait des photos Instagram de chacun de ses fans, les unes après les autres.

Publicité

17. Mindy Kaling (1979-)

Ari Michelson / Via parade.com

Mindy Kaling est l'une des premières femmes de couleur à avoir écrit et tenu la vedette dans sa propre sitcom. Cette productrice et actrice hilarante sait aussi taper dans le mille.

À Teen Vogue, elle raconte: «J'ai pu avoir une carrière marrante, jouer devant les caméras, être quelqu'un qui a des petits amis ou des histoires d'amour et porter de beaux vêtements sans avoir à être une brindille émaciée. Et c'est possible de faire tout ça.»

18. Marquita Pring (1990-)

Lane Bryant / Via app.box.com

Marquita Pring est un mannequin à qui la silhouette toute en courbes a ouvert une place sur les podiums de Jean-Paul Gaultier, une campagne en vedette pour Levis Strauss & co, et un édito pour le Vogue italien.

Elle a déclaré à Fashionista: «Peu importe votre taille, il faut juste être en bonne forme. On peut faire une taille 34 et être en moins bonne forme que quelqu'un qui fait du 46. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise taille tant qu'on est en bonne santé.»

19. Lizzie Velasquez (1989-)

latino.foxnews.com

Lizzie Velasquez a 17 ans lorsqu'elle se découvre dans une vidéo YouTube sur «la femme la plus moche du monde». Cette brutalité n'a fait que la motiver. À 26 ans, elle donne des discours de motivation et tourne un documentaire: A Brave Heart.

Une médiatisation qu'elle utilise pour alerter sur les maladies rares dont elle souffre, le syndrome de Marfan et la lipodystrophie, qui l'empêchent de prendre du poids. Son militantisme contre le harcèlement et l'agressivité, font d'elle une super beauté ultrabadass!

20. Nadia Aboulhosn (1988-)

nadiaaboulhosn.com

Nadia Aboulhosn est blogueuse, mannequin et, de son propre aveu, accro aux combinaisons-pantalons. Son super look et ses courbes convoitées ont fait d'elle une diva new age avec près de 300 000 abonnés sur Instagram. Vous l'avez peut-être vue travailler pour Boohoo, Addition Ell, Americain Apparel et le magazine Stylist.

Une minute de silence pour rendre hommage à ces jambes!

21. Zendaya Coleman (1996-)

Jason Merritt / Getty Images

Zendaya Colemean est une de nos étoiles montantes préférées. Après que la présentatrice de Fashion Police Giulana Rancic a fait une remarque désobligeante sur ses cheveux, l'actrice et chanteuse adolescente l'a immédiatement remise à sa place:

«Il y a déjà assez des critiques sur les cheveux des Noirs dans la société sans que des ignorants aient à en rajouter…» Sur les réseaux sociaux, elle ajoute: «J'ai porté mes cheveux en dreadlocks sur le tapis rouge des Oscars pour les afficher sous un éclairage positif, pour rappeler aux personnes de couleur que nos cheveux sont très bien comme ils sont.»

Ce post a été traduit de l'anglais.