back to top

Ces astuces faciles vous aideront à beaucoup moins gaspiller dans votre vie

Pour le bien-être de la planète (et aussi souvent celui de votre porte-monnaie).

Publié le

BuzzFeed est susceptible de percevoir une commission sur les ventes issues des liens de cette page.

En France, chaque habitant produit 354 kg d'ordures ménagères par an.

giphy.com

Si près de 40 % finissent par être recyclés, le reste est brûlé ou finit dans des décharges (ou bien dans la nature... :( ) Et puis tout cela a un prix. Collecter, stocker, trier, brûler, enfouir, toutes ces étapes de la gestion des déchets ont un coût. Même recycler, ça coûte !

Alors, pour diminuer le poids de notre poubelle annuelle, voici une liste de quelques gestes quotidiens à adopter.

1. Préférer les sacs réutilisables.

cdiscount.com, amha.fr

Pour faire ses courses, il vaut mieux prendre des sacs réutilisables. Les sacs en plastique sont désormais interdits dans les supermarchés, aux caisses comme aux rayons fruits et légumes. Ils sont parfois remplacés par des sacs en plastique biodégradables, mais ces derniers, se déchirant facilement, sont difficiles à réutiliser. Il est préférable d'utiliser des sacs en papier, mis à disposition des clients dans de plus en plus de commerces, et dans l'idéal, les rapporter pour éviter d'en utiliser de nouveaux à chaque fois que vous passez chercher des clémentines à Auchan.

Pour transporter l'ensemble de vos courses, préférez le cabas réutilisable, le tote-bag en coton ou le filet à provision. Ou encore le cabas à roulettes, cet objet de mes rêves que je n'ose acheter par peur de prendre 50 ans d'un coup. :/

2. Laisser tomber l'aluminium, le film étirable et le papier cuisson.

lasoeurmathieu / Via etsy.com, paill__ette / Via instagram.com

Que ce soit l'alu (qui en plus est néfaste), le film plastique ou le papier cuisson, on en utilise des mètres et des mètres chaque semaine, et on finit par les jeter après seulement quelques heures d'utilisation. :/ Il existe des solutions pour s'en passer.

Pour conserver ou transporter vos restes, enroulez-les dans un torchon, versez-les dans des bocaux en verre, ou ~investissez~ dans des couvercles en tissu lavable (vous pouvez même les fabriquer vous-mêmes à l'aide de ce tuto !).

Quant au papier cuisson, on peut s'en passer en beurrant, huilant et/ou farinant ses moules et ses plaques.

Publicité

3. Abandonner les couverts jetables, les serviettes en papier et les gobelets en plastique.

Shironosov / Getty Images

Moi, j'adore les pique-niques, mais j'adore encore plus les pique-niques quand, en rentrant chez moi, je n'ai pas à jeter 8 gobelets, 12 fourchettes, couteaux et cuillères en plastiques, et 9 serviettes en papiers. Emportez vos couverts de tous les jours, et des serviettes en tissu ! Ou offrez-vous un service à pique-nique. Ça n'est pas plus contraignant et ça fait un paquet de déchets en moins.

4. Utiliser des lingettes microfibres.

Et pourquoi pas Coline / Via youtube.com

Reposez tout de suite ce paquet de lingettes dépoussiérantes jetables, éloignez-vous de ce rouleau de Sopalin, et considérez deux secondes ces superbes lingettes microfibres, qui fonctionnent aussi bien sèches qu'humides. C'est multi-usages, donc vous pouvez vous en servir pour attraper la poussière sur vos meubles et laver vos fenêtres ou votre plan de travail.

5. Préférer des lingettes démaquillantes lavables.

Lamazuna / Via greenweez.com

Bon, vous avez compris, tout ce qui est jetable et a une durée de vie extrêmement limitée, il faut éviter. De manière générale, on arrive toujours à trouver une alternative durable.

Par exemple, pour éviter de jeter un coton démaquillant par jour, on peut choisir d'utiliser des lingettes démaquillantes lavables. Comme elles boivent le produit, il est vrai qu'elles sont plus efficaces lorsqu'elles sont utilisées avec un démaquillant épais, et non liquide comme une eau micellaire.

À noter, ces lingettes lavables conviendront peut-être plus à celles et ceux qui ont une machine à laver à la maison plutôt qu'à celles et ceux qui dépendent du lavomatic du coin. Mais si vous êtes motivé-e-s pour les laver à la main, n'hésitez pas !

6. Porter des serviettes hygiéniques lavables.

shivamamanapas6bras / Via instagram.com

En ce qui concerne les protections hygiéniques, ces temps-ci on a beaucoup parlé de la coupe menstruelle. C'est une bonne alternative à toutes ces serviettes et ces tampons que l'on jette chaque mois. Les serviettes réutilisables en sont une autre qui mérite d'être considérée. En plus, tout comme la coupe menstruelle, elles ont un intérêt économique non-négligeable.

Mais il faut avouer que les règles (a.k.a le truc le plus chiant du monde) font partie de ces choses pour lesquelles on a parfois envie de faire primer son confort. Le but n'est pas d'être mal à l'aise toute la journée avec sa protection, alors si ce sont les serviettes jetables qui vous conviennent le mieux, ce n'est pas très grave ! :)

Publicité

7. Acheter en vrac.

ecobioandco / Via instagram.com

Acheter en vrac, ça permet d'éviter le carton qui emballe le plastique qui enrobe le plastique qui lui-même enrobe le pain au lait que vous voulez manger pour le goûter. Mais aussi d'éviter beaucoup d'emballages inutiles. Dans les magasins bios, vous pouvez facilement acheter en vrac vos céréales, votre thé, vos pâtes, vos biscuits, votre farine, votre sel, même votre huile d'olive ou vos produits ménagers, comme votre lessive ou votre vinaigre blanc. Le mauvais côté, c'est que c'est souvent plus cher. Si votre budget vous le permet, profitez-en ! Si ce n'est pas le cas, je vous conseille quand même d'aller jeter un œil, car pour certains produits, il arrive que le prix au kg ne soit pas beaucoup plus élevé que dans des commerces ordinaires. Sinon, certaines enseignes de supermarchés proposent un rayon en vrac.

8. Ne plus utiliser de rasoirs jetables.

Buena Vista Pictures / Via giphy.com

Alors oui, je sais que Bic est une institution française, et je sais que vous aimez vos petits rasoirs oranges, mais les rasoirs jetables, ça aussi, ça fait beaucoup de déchets. Pour éviter ça, préférez les rasoirs ou les épilateurs électriques ou alors les rasoirs réutilisables.

9. Essayer de réparer avant de jeter.

Patrick Kovarik / AFP / Getty Images

Dès qu'une machine ne fonctionne plus, on a tendance à rapidement décréter qu'elle est officiellement et définitivement hors d'usage. Or, il s'avère qu'il suffit parfois de déplacer une pièce, de la changer ou de donner simplement un petit coup de tournevis pour qu'elle soit de nouveau opérationnelle.

Si vous ne vous sentez pas d'aller farfouiller à l'intérieur d'un grille-pain, d'une cafetière ou d'un aspirateur, il existe des ateliers (appelés Repair Café) où des bricoleurs du dimanche sont là pour vous aider à redonner vie à vos objets. Une bonne façon de lutter contre l'obsolescence programmée.

10. Apprendre à lire les dates de péremptions.

Ilbusca / Getty Images

Chaque année, un-e Français-e jette 20 kg de nourriture. L'une des principales raisons, c'est que les dates de péremptions sont souvent mal comprises. On confond «à consommer de préférence avant» et «à consommer jusqu'au» et on finit par jeter des produits qui auraient très bien pu être mangés. Meilleur exemple de toute cette confusion : les yaourts, qui peuvent être consommés même deux semaines après la date indiquée sur l'opercule, sans crainte d'indigestion. Sur le lien suivant, vous trouverez plus d'informations sur le sens de ces dates.

Publicité

11. Acheter moins d'un coup pour éviter de devoir jeter ce qui finit par être périmé.

Gerenme / Getty Images

Pour éviter de gaspiller en jetant des produits qui ne sont plus propres à la consommation, c'est aussi bien de ne pas trop acheter d'un coup. Car acheter sans trop se soucier de la quantité, c'est prendre le risque de se retrouver avec bien plus qu'il ne faut et finir par devoir jeter.

12. Coller un autocollant «Stop pub» sur sa boîte aux lettres.

ecologique-solidaire.gouv.fr

En 2015, près de 800 000 tonnes d'«imprimés non sollicités» ont été reçus dans les boîtes aux lettres françaises. Et parmi tout ça, 89 % de pubs. Ça en fait un sacré paquet de papiers ! Si ces pubs ne vous intéressent pas, n'hésitez pas à le faire savoir en collant un autocollant «Stop pub» sur votre boîte aux lettres. Vous pouvez le télécharger sur le site du gouvernement, ou vous pouvez aussi coller votre propre petit papier sur lequel vous demandez gentiment à ne pas recevoir de publicités.

13. Dématérialiser ses courriers.

Fox / Via giphy.com

Toujours dans l'optique de diminuer le nombre de papiers reçus, vous pouvez songer à dématérialiser vos courriers. Au lieu de les recevoir par La Poste, vous les recevez par mail sur votre petit ordinateur. Ça peut valoir pour vos factures, vos quittances, vos déclarations d'impôts, etc. Moins de papier utilisé, moins d'enveloppes jetées, et moins de paperasse à ranger dans le dossier bleu dans le meuble près de l'imprimante. À moins que ça ne soit dans le dossier rouge ? (vous voyez très bien ce que je veux dire par là, vous-même vous savez qu'on ne sait jamais où on met ces foutues factures d'électricité !!)

14. Choisir du savon et du shampooing en pain.

make_me_natural / Via instagram.com

Pour diminuer le nombre de flacons de savons ou de shampooings que vous jetez par an, vous pouvez préférer des produits sous forme solide, en pain. En plus d'être zéro-déchet, ils ont souvent une composition plus saine et se conservent mieux. Il est assez aisé de trouver des savons en pain. C'est un peu moins le cas des shampooings en pain, mais si vous faites un tour dans un magasin bio ou sur internet, vous trouverez sans souci. Un savon en pain, très efficace pour le corps et les cheveux, c'est le savon d'Alep. C'est naturel (vérifiez la composition malgré tout), ça coûte moins de 10 euros et ça vous dure des mois et des mois.

Publicité

15. Utiliser les «restes».

bouda tv / Via youtube.com

Il y a des tas de «restes» qu'on jette alors qu'ils pourraient nous être utiles. Par exemple, vous pouvez vous servir du marc de café pour vous faire un gommage. Les fanes de radis font d'excellentes soupes. Les peaux de bananes lustrent très bien le cuir. Quant aux épluchures de pommes, elles peuvent vous servir pour faire du sirop. Bon ok, vous finirez par jeter toutes ces choses, mais vous aurez au moins bénéficié de tout ce que le produit pouvait vous offrir !

16. Fabriquer ses propres produits ménagers.

bienvenue_en_bezonie / Via instagram.com

Fabriquer ses propres produits ménagers permet de limiter l'utilisation de produits, qui sont, vu leur composition, de vrais déchets à proprement parler. Ça permet également de ne plus acheter le contenant dudit produit, contenant souvent en plastique ou sous forme de flacon en aluminium.

Sur internet, vous pouvez facilement trouver des recettes maison pour à peu près tout : pastilles lave-vaisselle, lessive, adoucissant, lave-vitres, produit pour nettoyer la douche, pour nettoyer les toilettes, bref, pour nettoyer l'intégralité de votre maison si le cœur vous en dit. Ça demande de passer quelques minutes à préparer sa petite mixture, mais c'est plus sain, souvent plus économique, et surtout, ça produit moins de déchets !

17. Recycler et customiser.

Idéé créative / Via pinterest.fr, Déco cool / Via pinterest.fr

Pour pouvoir diminuer ses déchets, on peut aussi faire preuve de créativité. Par exemple, transformer cette conserve de maïs en un joli pot à crayon ou en pot pour succulentes. Ou alors vider cette ampoule et en faire un charmant petit vase. Recycler, customiser, c'est une super façon de prendre du temps pour soi, pour son intérieur, pour faire travailler son âme d'artiste ou de bricolo. Et quel kif de pouvoir dire «Oh ça ? oui, c'est moi qui l'ai fait !»

18. Ne plus utiliser de cotons-tiges.

zerowastegent / Via instagram.com

Les cotons-tiges en plastiques, c'est la plaie ! Ils comptent parmi les déchets qu'on retrouve le plus souvent sur la plage. C'est tellement la plaie, qu'ils vont être interdits en France à partir de 2020. En plus, ils sont déconseillés par les ORL, selon lesquels l'oreille peut très bien se nettoyer toute seule. Si vous avez quand même envie de lui filer un petit coup de main, choisissez un «oriculi» ou, comme quelqu'un de mon entourage que je ne citerai pas, le bout arrondi d'une pince plate pour cheveux.

Publicité

19. Choisir des piles rechargeables.

Mariva16 / Getty Images

On y pense rarement alors qu'on sait toutes et tous que ça existe, mais les piles rechargeables sont une super façon de limiter les déchets ET de faire des économies («la pile rechargeable peut faire économiser des centaines d’euros par an par rapport à l’utilisation de piles jetables», nous dit Que choisir).

L'autre problème avec les piles basiques, c'est qu'en plus d'être jetées, elles ne sont pas jetées où il faut. 2/3 des piles sont jetées avec les ordures ménagères alors que nous sommes censés les apporter dans des points de collecte précis afin qu'elles soient recyclées.

21. Acheter d'occasion.

Carterdayne / Getty Images

Que ce soit les vêtements, les livres, les meubles ou l'électroménager, acheter d'occasion permet d'augmenter la durée de vie d'un objet. Rendez-vous à Emmaüs, dans des friperies, dans des vides-greniers, ou allez chiner sur Le Bon Coin. Si vous avez des choses dont vous voulez vous débarrasser, avant de jeter, pensez à vendre ou donner.

22. Acheter moins, mais mieux.

Poligonchik / Getty Images

C'est ce que le monde fabuleux d'Instagram et des blogueurs-ses lifestyle nomme le «minimalisme». Se contenter de peu. Peu de vêtements, peu de déco, peu d'objets. Parce que qui dit peu de possession, dit forcément peu de choses à jeter. Les mouvements zéro déchet et minimaliste se croisent donc très fréquemment. On n'est pas non plus obligé-e-s de vivre dans une grande pièce, blanche et vide, mais on peut se questionner sur ce dont on a vraiment besoin, ce qui nous est vraiment utile, ce dont on peut se passer. Acheter moins, mais mieux. Sans que ça tourne forcément à l'obsession, le minimalisme peut être une belle façon de repenser son mode de consommation.