back to top

La préfecture de Paris tweete un message anti-Hollande et porte plainte

«Une enquête est en cours», déclare la préfecture administrative de Paris après la publication sur son compte Twitter d'un message pro-Poutine et anti-Hollande.

Publié le

C'est une gaffe qui n'est pas passée inaperçue. Ce mercredi, le compte officiel (et certifié) de la préfecture administrative de Paris et d'Ile-de-France a posté un message pour le moins étonnant. «L'action militaire de la Russie permet de faire reculer Daech. Pourquoi la France n'agit pas ?», peut-on lire sur ce compte institutionnel qui relaie au passage l'article de «La gauche m'a tuer», un site tenu par un militant d'extrême droite selon Le Monde.

Tranquillement, le CM de @Prefet75_IDF partage un article du site très à droite @LaGaucheMaTuer v/ @LaurentBorredon

Ce tweet repéré par le journaliste du Monde Laurent Borredon, est pourtant loin de relayer des informations neutres comme l'exige le manuel d'utilisation distribué à toutes les préfectures de France.

L'article relayé par le service communication de la préfecture a été publié le 19 janvier et évoque une intervention militaire de l'aviation russe qui a permis «de stopper» des actions des terroristes islamistes en Syrie et en Irak. La fin de l'article de ce site (régulièrement épinglé pour publier des intox) étonne de la part d'une administration pourtant hiérarchiquement soumise au gouvernement:

«Les bonnes consciences s'émeuvent lorsque 20 fuyards périssent en Méditerranée et la photo d'un enfant mort, étendu sur une plage, fait pleurer les chaumières.

Mais des centaines d'enfants massacrés et des milliers de civils innocents qui n'ont pas les moyens financiers, ou se refusent à abandonner leur patrie et pourrissent sous le soleil de leur pays, cela laisse totalement indifférents nos gouvernants.

Alors, M. le président François hollande (sic), chef de guerre, qu'attendez-vous pour vous faire entendre par vos partenaires et alliés européens ? L'extermination totale?»

Ce tweet a rapidement été effacé et le compte de la préfecture a carrément été supprimé ce mercredi.

Via Twitter

Contactée par BuzzFeed, la direction de la communication de la préfecture déclare que «c'est sûrement le fait d'un hacker» et dit «avoir porté plainte contre X» pour «trouver l'auteur».

Le piratage d'un compte certifié est toutefois rarissime et très difficile à effectuer. Comme le suggère Le Lab, Il pourrait s'agir de ce qu'on appelle dans le jargon un «multi-account fail». La personne en charge du compte Twitter de la préfecture aura vraisemblablement confondu son compte personnel avec celui de l'institution.

D'après nos informations, deux personnes gèrent les réseaux sociaux de la préfecture. L'une des deux a-t-elle pu confondre le compte officiel avec son compte personnel? «J'espère vraiment pas. Je n'y connais rien moi, mais l'enquête en cours le dira. Nous suspendons notre compte en attendant», nous précise un des membres de l'institution.

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.