back to top

Macron engage une procédure pour qu'Harvey Weinstein perde sa Légion d'honneur

Info BuzzFeed - Le producteur américain accusé de viols et d'agressions sexuelles avait été fait chevalier de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy en 2012. L'Élysée a décidé d'initier des discussions avec la grande Chancellerie de la Légion d'honneur pour évoquer son cas. Emmanuel Macron a exprimé son souhait de voir la procédure aboutir.

initialement publié sur
Mis à jour le

Mise à jour le 14 octobre avec les informations de l'Élysée

Mise à jour le 15 octobre avec les déclarations d'Emmanuel Macron

À 65 ans, l'un des plus grands producteur d'Hollywood, Harvey Weinstein, est maintenant déchu. Le New York Times et le New Yorker ont en effet révélé qu'il était au cœur d'un scandal sexuel depuis des années. Il aurait violé, agressé et harcelé sexuellement de nombreuses femmes.

Le producteur a été licencié de sa compagnie de productions The Weinstein Company. Il a aussi été suspendu de l'Académie du cinéma britannique, qui remet chaque année les prestigieux Bafta en raison de son comportement «inacceptable». Mais peut-il perdre sa Légion d'honneur remise par Nicolas Sarkozy en mars 2012? C'est en tout cas le souhait, semble-t-il, de l'Élysée.

«Nous allons initier des discussions avec la chancellerie»

«On ne peut pas décider d'un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l'honneur», précise l'Élysée à BuzzFeed News. Mais «ce qui est certain, c'est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein», ajoute-t-on. Conséquence: le Palais envisage un éventuel retrait de sa distinction et a décidé d'entamer la procédure à suivre:

«Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la grande Chancellerie pour évoquer le cas d'Harvey Weinstein. C'est elle ensuite, qui doit étudier le dossier.»

Sur son site, la grande chancellerie de la Légion d'honneur précise en effet que la distinction peut être retirée en cas de condamnation pénale et lorsque le décoré a commis des actes «contraires à l’honneur» ou de nature à nuire aux intérêts de la France. Elle précise aussi que la mesure d’exclusion est annoncée par décret. Mais si Harvey Weinstein a été licencié de sa compagnie, aucune plainte n'a pour l'instant été déposée contre lui et il n'a, pour l'instant, jamais été condamné pénalement.

Lors d'un entretien donné en direct sur TF1, Emmanuel Macron a confirmé le 25 octobre qu'il avait engagé des démarches pour qu'Harvey Weinstein perde sa Légion d'Honneur.

#Weinstein : Macron confirme nos informations et engage une procédure pour le retrait de sa Légion d'Honneur #TF1… https://t.co/J8BimFGxHN

«C'est une décision qui ne se prend pas à chaud.»

Contactée jeudi, la grande chancellerie explique que «a règle générale est d'attendre une décision pénale définitive avant d'entamer une procédure disciplinaire». Et s'agissant des actes contraire à l'honneur, comme ce sera le cas pour Harvey Weinstein, elle précise:

«Cela se fait généralement au cas par cas. Mais à l'heure actuelle, il est trop tôt pour savoir ce qu'il va se passer. C'est une décision qui ne se prend pas à chaud. Il faut laisser un peu de temps pour y voir un peu plus clair.»

Joint par BuzzFeed News, le ministère de la Culture a indiqué «suivre l'affaire en ce moment sans pouvoir apporter plus d'informations.» Quant au cabinet de Nicolas Sarkozy, il a indiqué à BuzzFeed News que l'ancien chef de l'État n'était pas en mesure de nous répondre.

Des précédents comme avec Lance Amstrong

Harvey Weinstein avait été fait chevalier de la Légion d'honneur par le président Nicolas Sarkozy en mars 2012. Peu après la consécration du film The Artist, que Weinstein a distribué aux États-Unis et qui avait obtenu cinq statuettes à la cérémonie des Oscars.

Eric Feferberg / AFP / Getty Images

Harvey Weinstein sur le perron de l'Élysée avec son épouse Georgina Chapman, après sa remise de la Légion d'honneur par le président Nicolas Sarkozy, le 7 mars 2012.

Pour le président de l'époque, il s'agissait de saluer l'ensemble du travail d'Harvey Weinstein, qui a cofondé en 1979 la compagnie Miramax, puis en 2005 The Weinstein Company. Parmi les longs-métrages qu'il a produits, des films cultes comme Pulp Fiction (1994), Shakespeare in Love (1998), Le Discours d'un roi (2010)...

Dans une lettre adressée au producteur, Nicolas Sarkozy lui faisait part de «l'admiration de millions de citoyens français» :

«La prestigieuse distinction, que je veux vous donner en mains propres, est un témoignage de l'admiration de millions de citoyens français pour la qualité exceptionnelle des films que vous avez produits.

Je vous exprime aussi ma gratitude, vous qui avez toujours montré une profonde amitié pour notre pays et notre cinéma que vous avez fait découvrir à tant d'Américains.»

Si la Légion d'honneur venait à être retirée au magnat déchu d'Hollywood, ce ne serait pas une première. En 2014, le cycliste Lance Armstrong a été privé de sa distinction (reçue en 2005) pour «manquement contraire à l'honneur», après avoir été reconnu coupable de dopage. Le couturier britannique John Galliano a également perdu sa Légion d'honneur en 2012 (il avait été décoré en 2009), après avoir été condamné en 2011 pour injures antisémites.


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.