back to top

«Ne pas craindre la pression»: Russia Today étoffe son équipe et lance sa chaîne en France

Info BuzzFeed News - Annoncé depuis 2014, le lancement de la chaîne d'info RT se concrétise. D'après nos informations, RT est en train d'étoffer ses équipes et la chaîne devrait émettre à la fin de l'année.

Publié le

Maintes fois annoncé puis repoussé, le lancement de la chaîne d'info RT, anciennement appelée Russia Today et financée par Moscou, se concrétise d'après nos informations, confirmant celles de Télérama. Parallèlement à ce lancement, RT va développer son site web. BuzzFeed News s'est ainsi procuré l'annonce de recrutement du futur rédacteur en chef du site de la chaîne. Le site internet existe déjà depuis 2015 et il est alimenté par une quinzaine de journalistes (selon RT) avec relativement peu de moyens. RT a confié cette embauche à la boîte de chasseurs de têtes Talent Linkr, fondée par l'entrepreneur des médias Jérôme Chouraki.

«Un profil qui ne craindra pas la pression»

L'annonce vise à trouver «un rédacteur en chef adjoint» avec «un profil plutôt junior pour le site web d’information d’un éditeur de contenus de news international». Payé entre 45 et 55.000 euros brut par an, il doit déjà avoir «une formation journalistique». «La personne recherchée va diriger les journalistes pigistes pour le site web et reportera au rédacteur en chef général du média et également au président de l’entité», détaille l'annonce.

Conscient de l'aspect controversé du média, souvent accusé de relayer la propagande du Kremlin, l'annonce ajoute cet avertissement:

«La particularité de ce recrutement est le média lui-même: il s’agit d’un média qui fait polémique et qui continuera à faire polémique dans les prochains mois. (...) Il me faut donc trouver un profil qui ne craindra pas la pression et qui sera capable d’endosser une politique éditoriale controversée. Néanmoins, le projet promet d’être passionnant.»

D'après nos informations, plusieurs candidats ont déjà été sélectionnés et leurs dossiers ont été envoyés à la direction de RT. Joint par BuzzFeed, le siège de RT confirme le lancement de sa chaîne pour 2017 mais après l'élection présidentielle, contrairement aux rumeurs précédentes. Ce canal télé s'ajoutera à ceux déjà existants, diffusés en anglais, arabe et espagnol.

«Notre but est de lancer la version française de la chaîne de télévision RT à la fin de 2017 (bien après l'élection présidentielle); le projet en est encore à ses débuts», nous confirme la com' de RT pour qui ce retard est lié à la dévaluation du rouble qui les a privés de moyens suffisants pour se développer en France.

Depuis 2015, un site internet existe tout de même et a d'ailleurs obtenu des résultats satisfaisants, selon RT. «L'année dernière, parmi les six éditions numériques de RT, le site en français a connu la meilleure croissance. Le nombre de nos lecteurs a plus que doublé —une bonne surprise étant donné que le site était loin d'être complet, et loin de ce que nous imaginions développer à l'avenir», nous précise-t-on.

Thierry Mariani et Jacques Sapir au comité d'éthique

Mais si le site actuel est assez libre de relayer la com' de Moscou et de partager parfois des intox, sa future chaîne d'info française sera elle, plus contrainte. Une convention avec le CSA a en effet été signée en septembre 2015 (et est valable jusqu'en 2020) et exige quelques contreparties. «Les journalistes (...) d'antenne veillent à respecter une présentation honnête des questions prêtant à controverse et à assurer l'expression des différents points de vue», impose par exemple l'article 2-3-1 de la convention. Et l'article 2-3-6 ajoute:

«L'exigence d'honnêteté s'applique à l'ensemble des programmes. (...) L'éditeur vérifie le bien fondé et les sources de chaque information.»

Contacté, le CSA précise que son contrôle ne débutera «qu'à partir du moment ou la chaîne commencera à émettre». Mais les exemples de RT à l'étranger ont montré que la chaîne pouvait avoir quelques difficultés à respecter ces règles. L’autorité régulatrice des télécommunications en Grande-Bretagne a déjà adressé neuf avertissements à la chaîne installée à Londres, allant jusqu’à la menacer de retirer sa licence d’exploitation. En novembre 2016, une résolution du Parlement européen qualifiait RT comme l’un des «instruments de propagande et de désinformation» de Moscou.

Pour s'assurer du respect des règles de déontologie, la convention du CSA exige la création d'un comité d'éthique. Mais celui-ci ne devrait pas avoir trop à redire sur une éventuelle propagande russe. Ce comité est en effet uniquement composé de personnalités qui soutiennent le régime de Poutine:

  • Hélène Carrèrre d'Encausse, secrétaire perpétuelle de l'Académie française, historienne spécialiste de la Russie, qui vante très souvent les mérités de Vladimir Poutine.
  • L'économiste et expert sur la Russie Jacques Sapir, pro-Poutine et déjà épinglé pour avoir écrit des billets rémunérés vantant les mérites du régime sur un autre site financé par le Kremlin.
  • Le député Thierry Mariani, présenté comme étant «la voix de la Russie» par Le Monde et qui défend ardemment le régime Russe jusqu'à présider «Dialogue franco-russe», une structure «vérolée par le SVR», les services du renseignement extérieur du Kremlin, selon le journaliste Nicolas Hénin dans son livre La France russe.


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Jim Waterson is a politics editor for BuzzFeed News and is based in London.

Contact Jim Waterson at jim.waterson@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé