go to content

Le livret distribué par ce lycée catho affirme que l’homosexualité n’est pas «normale»

Un manuel sur la sexualité a été distribué jeudi aux classes de première du lycée privé Notre-Dame Sainte-Croix à Neuilly-sur-Seine. On y apprend que l'homosexualité vient de «perversions» et qu'une fille ne doit surtout pas «commettre l'irréparable»: avorter. Le lycée a finalement exprimé ses «regrets» samedi.

initialement publié sur
mis à jour le

C'est un livret de 80 pages que l'ensemble des élèves de première de l'établissement privé catholique Notre-Dame Sainte-Croix de Neuilly ont reçu en cours de catéchisme cette semaine. Il s'intitule «Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle» et vise à aborder les questions de sexualité.

Joint par BuzzFeed News, un lycéen scolarisé dans cet établissement réputé, et qui souhaite préserver son anonymat, explique que plusieurs élèves ont été choqués par le manuel qu'on leur a distribué:

«Tout le monde était choqué. Certains sont allés voir les enseignants pour demander des explications sur la distribution de ce fascicule clairement homophobe. Les passages sur l'homosexualité et l'avortement sont hallucinants.»

Dans ce manuel en effet, la définition de l'homosexualité, décrite comme une «tendance», est en effet pour le moins surprenante:

«L'homosexualité est l'attrait pour une personne du même sexe (du grec homo = identique; pour les femmes, on l'appelle lesbianisme). L'homosexualité résulte surtout d'une évolution psychique marquée par l'influence excessive ou insuffisante du père ou de la mère dans l'enfance; ou suite à des perversions d'adultes qui ont provoqué une attirance pour le même sexe, ou une répulsion pour l'autre sexe. Personne ne choisit une tendance homosexuelle, et on n'en est pas spécialement heureux. C'est pourquoi les personnes homosexuelles méritent toute notre considération.»

Sur une autre page, le père Jean-Benoît Casterman, explique pourquoi l'homosexualité «sera toujours problématique»:

«Si tu as une tendance homo, tu es peut-être homo-sensible ou homophile, c'est à dire porté vers ton semblable (cela arrive à l'adolescence). Mais ne te définis pas par cette tendance, qui n'est pas irrémédiable et peut être surmontée.»

«N'active pas cette tendance en passant à l'acte. Sentir n'est pas consentir. (...) L'engrenage peut être fatal, car nos actes confirment et développent nos tendances», ajoute l'auteur qui décrète:

«Aujourd'hui, certains prétendent que l'homosexualité est normale. Pourtant, l'épanouissement sexuel n'est totalement possible que dans l'altérité homme/ femme, qui est psychique autant que physique. Cette diversité est une richesse difficile à gommer! Voilà pourquoi l'homosexualité sera toujours problématique pour l'épanouissement sexuel et conjugal, et pour l'épanouissement des enfants».

Enfin, le manuel détaille pourquoi une jeune fille ne doit surtout pas avorter.

«Alors, toi, jeune fille, si tu es enceinte, ne reste pas seule. La solitude ou la panique te pousseront à l'irréparable, que tu regretteras toute ta vie. Cherche de l'aide, demande conseil à de vrais amis — qui accueillent la vie— et à des personnes qui te soutiendront», dit le fascicule qui ajoute: «Si tu as avorté, et si tu es croyante, reçois le pardon du Seigneur.»

Un autre passage dénonce aussi les moyens de contraception («la contraception supprime les risques de grossesse (ou presque) mais à quel prix!») et préconise comme unique solution, «l'abstinence». Enfin, toute une page sert à dissuader la pratique de l'IVG: «En voulant évacuer un problème (la grossesse), on en provoque un autre beaucoup plus lourd: une amputation de la vie.»


Selon l'élève contacté par BuzzFeed News, la direction de l'établissement «n'était pas au courant de la distribution de ce manuel»:

«C'est à l'initiative de la prof de catéchisme. Lorsque nous avons voulu nous plaindre auprès de la direction, des mails de parents avaient déjà alerté le directeur qui a dit ne pas être au courant. Ils s'est désolidarisé et a précisé que cela n'aurait jamais dû être distribué.»

Également joint, la direction de l'établissement n'a pas encore donné suite. Mais d'après nos informations, un membre du corps enseignant devrait aller voir prochainement les élèves de première pour s'excuser et se désolidariser de cette distribution. Anne Mantilla, présidente de l'association des parents d'élèves de l'établissement nous précise:

«J'ai été informée de cette polémique ce matin. Les parents veulent comprendre le pourquoi de cette distribution car elle ne correspond en rien aux valeurs habituellement véhiculées par cet établissement. Les responsables du lycée doivent revenir vers nous rapidement, mais à priori ce n'est pas leur initiative.»

Une source au ministère de l'Éducation nationale nous précise en outre «se renseigner» pour savoir «ce qu'il s'est passé», mais précise d'emblée que «le catéchisme n'est pas soumis aux mêmes exigences que les autres cours».

L'auteur de ce manuel distribué dans ce lycée privée est en tout cas connu de la fachosphère. Il publie des tribunes sur le site islamophobe Riposte Laïque ou sur Boulevard Voltaire.

Sur Twitter, de nombreuses personnes se sont indignées que des élèves d'un lycée privé, mais sous contrat avec l'État (qui est donc soumis aux exigences de l'Éducation nationale), puissent recevoir ce genre de livrets.

Dans un lycée à Paris, en 2017. Même si ça va être retiré, c'est terrible que des gens aient laissé faire. #Honte https://t.co/c7RoWoQdm7

13 fois plus de suicide chez les jeunes LGBT #Homophobie #Lycee #Catho ! https://t.co/VkmWSbnpCd

Mise à jour le 25/02/2017: Le chef d'établissement a publié un communiqué samedi pour présenter ses excuses et annoncer le retrait du manuel au sein de l'établissement:

«L’équipe pastorale du lycée et moi-même n’avions pas pris le temps nécessaire pour examiner attentivement ce document dont les contenus ne reflètent en rien la réflexion que nous voulons conduire avec nos élèves. Plusieurs des propos qui y sont tenus sont pour certaines et certains offensants ou blessants. Au nom de toute l’équipe éducative et pastorale de Sainte-Croix de Neuilly, je présente mes plus vifs regrets à ceux qui se sont sentis offensés ou qui ont été choqués par cette brochure. Cette proposition de distribution était malencontreuse. Cette brochure a été retirée de l’établissement et n’y sera pas réutilisée.»

Mise à jour le 28/02/2017: Interrogé par Le Parisien, l’établissement reconnaît deux erreurs: une «défaillance individuelle et un problème de travail de groupe». La direction de l’établissement n’annonce toutefois aucune sanction contre l’adjointe à la pastorale, mais assure que l’organisation de travail avec la paroisse sera revue pour éviter tout nouveau dérapage.


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.