back to top

Pour la Saint-Valentin, une «secte» s'invite dans une auberge de jeunesse parisienne

Le «Cercle des Amis de Bruno Groening», mouvement considéré comme sectaire, organise une conférence pour parler de «guérison spirituelle». Des élus parisiens demandent son annulation.

initialement publié sur
Mis à jour le

Mise à jour

Après la publication de notre article, le Secrétariat Général de la fédérations des auberges de jeunesse a décidé d’annuler la conférence organisée. Il précise:

«Le Cercle des Amis de Bruno Groening n’ayant pas adressé sa réservation sous sa véritable identité, la direction de l’auberge de jeunesse n’a pas pu identifier la nature de cette association et donc refuser la demande de réservation. La FUAJ précise qu’il s’agit d’une erreur regrettable et ne cautionne en aucun cas les activités de ce type d’associations».

«Des spectateurs rapportent qu'en regardant le film, ils ont ressenti de la force, des fourmillements et un courant dans leurs corps. Certains parlent de la disparition de douleurs, d'infirmités». Voici la promesse inscrite sur les tracts du «Cercle des Amis de Bruno Groening», qui a prévu de tenir une conférence samedi 14 février à l'Auberge de Jeunesse Yves Robert, dans le 18ème arrondissement de Paris.

Extrait du tract

Un mouvement épinglé par la Miviludes

Mais ce petit cercle qui prétend pouvoir guérir par la voie spirituelle n'a rien d'anodin. Il a en effet été épinglé en 2005 (PDF) et 2009 par la Miviludes, la mission interministérielle chargée de signaler les dérives sectaires qui l'accuse de faire dévier certains patients de la médecine conventionnelle.

Miviludes

Dans son rapport publié en 2005, elle indique qu’il «convient d’être plus particulièrement vigilant sur un certain nombre de mouvements en raison notamment de leur opposition à la médecine conventionnelle allant jusqu’au refus de soins». Et de citer en exemple six mouvements, dont «le cercle des amis de Bruno Goering en Dordogne».


Dans un autre rapport publié en 2009, la Miviludes évoque une nouvelle fois le mouvement et fait allusion à «des cas de participation d’enfants à des séances de guérisons miraculeuses» en Autriche.

«Ironie du sort, le gourou est décédé d'un cancer de l'estomac»

Contacté, Hugo Touzet, élu du 18e arrondissement, dit «espérer que l'auberge de jeunesse annule cette conférence». Il explique:

«L'auberge est privée et peut donc organiser librement ses conférences, mais la mairie de Paris travaille souvent avec elle et nous espérons qu'elle interdise de donner une tribune à un mouvement sectaire. Cette secte prétend pouvoir guérir par la prière et éloigne les malades de la médecine conventionnelle».

Bruno Groening

«En Belgique le centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles (CIAOSN) a lui aussi signalé cette organisation aux pratiques plus que douteuses qui certifie qu’en apposant des photos de leur idole, messie autoproclamé venant soigner par sa présence diverses maladies, les gens connaitraient une guérison quasi instantanée. Ironie du sort, le gourou est décédé d'un cancer de l'estomac à l'âge de 53 ans», ajoute l'élu qui précise avoir envoyé un communiqué de presse et avoir prévenu l'auberge «qui ne devait certainement pas connaître le passif de ce mouvement sectaire».

«Il nous arrive de travailler avec des enfants»

Jointe par BuzzFeed, une représentante du mouvement qui n'a pas souhaité donner son nom balaie toutes ces accusations. «Nous ne sommes pas une secte, les rapports de la Miviludes ont été annulés (sic), vous n'avez qu'à leur demander», s'agace-t-elle. Elle ajoute:

«Il y aura un médecin et des témoignages de personnes guéries. Notre travail c'est de montrer le chemin pour se guérir, le reste, c'est Dieu qui s'en occupe. Et en effet, il nous arrive de travailler avec des enfants, mais toujours sous la surveillance de leurs parents».

Contactée, la Miviludes nous indique que «le Cercle des amis de Bruno Gröning» est défavorablement connu de ses services. «Les discours tenus par ce mouvement peuvent être d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise mentale. Ils peuvent conduire des patients à des comportements d'adhésion irréductible entraînant une interruption de leur traitement médical, ce qui entraîne une perte de chance, juridiquement répréhensible», ajoute la mission.


Sollicitée, l'Auberge de Jeunesse Yves Robert n'a pas donné suite.

Mise à jour

- Ajout des déclarations de la Miviludes




David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.