back to top

CNews: le CSA instruit un dossier après les propos d'Ivan Rioufol sur les musulmans

Info BuzzFeed - Après avoir reçu une quarantaine de signalements, le CSA instruit un dossier. Vendredi, l'éditorialiste avait notamment annoncé que «50% des jeunes musulmans des cités se réclamaient de l'État islamique».

initialement publié sur
Mis à jour le

Mise à jour le lundi 24 avril 2017: Le CSA indique à BuzzFeed News avoir reçu une quarantaine de signalements après les propos tenus par l'éditorialiste Ivan Rioufol vendredi sur les «50% de jeunes musulmans» qui se réclameraient de «l'État islamique». Le gendarme de l'audiovisuel annonce qu'il va «instruire un dossier».

Ivan Rioufol a regretté auprès de l'AFP une «intimidation que j'estime scandaleuse, instrumentalisée par une minorité religieuse».

Interrogée par l'AFP, CNews n'a pas souhaité fait de commentaires.

Par ailleurs, la chaîne n'a pas mis en ligne sur son site le replay de l'émission L'heure des pros de vendredi. Voici la l'extrait vidéo:

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com


Publicité

Intox sur l'islam et le terrorisme, «guerre civile»... On a regardé CNews après l'attentat

Vendredi, comme pour les principales chaînes d'info en continu, CNews a bousculé les programmes de ses émissions pour aborder l'attentat qui a eu lieu jeudi soir sur les Champs-Élysées. Un policier a été tué et deux autres blessés, et l'organisation État islamique a revendiqué l'attaque. Résumé de ce qu'on a pu voir.

8h07: Jean-Pierre Elkabbach balance une intox

CNews

Jean-Pierre Elkabbach reçoit Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne de François Fillon. Le responsable politique exprime sa solidarité avec les forces de l'ordre, explique pourquoi François Fillon a décidé de suspendre sa campagne (tout en maintenant son allocution) et ajoute:

«Il ne faut jamais critiquer nos forces de l'ordre.»

Bruno Retailleau constate ensuite que «l'idéologie de Daech est encore vigoureuse et qu'il ne se passe pas dans le monde, une seule semaine, j'allais dire presque un jour sans que cette idéologie fasse des morts». Jean-Pierre Elkabbach répond alors, en faisant le lien avec le poseur de bombes de Dortmund:

«L'auteur de l'attentat de Dortmund en Allemagne a été arrêté justement à l'aube aujourd'hui.»

Sauf que l'auteur de l'attentat de Dortmund n'a pas de lien en réalité avec Daech.

09h00: Ivan Rioufol du Figaro parle de guerre civile

Publicité
CNews

Comme chaque jour, l'animateur Pascal Praud, star de la chaîne, présente son émission L'heure des pros, avec ce vendredi, les éditorialistes Laurent Joffrin (Libération), Ivan Rioufol (Le Figaro), Jérôme Béglé (Le Point) et Camille Saint-Paul, «conseil en stratégie sur le web social».

C'est l'occasion pour Ivan Rioufol, journaliste controversé, de faire la promo de son livre La menace d'une guerre civile, et de regretter que les candidats n'aient pas jusqu'alors abordé les questions terroristes. Pascal Praud lui fait alors remarquer que «curieusement», les hommes politiques ne parlent pas de «guerre civile» comme il le fait. Et Ivan Rioufol de répondre:

«C'est pour ça que les hommes politiques ne sont plus crédibles. Moi je n'écoute pas les hommes politiques, j'écoute les ressentiments, les peurs d'une partie de l'opinion face à ces drames qui se multiplient.»

CNews

«La sécurité n'a pas été au cœur de la campagne. Et l'identité, à peine», déplore ensuite Pascal Praud. Quelques minutes plus tard, Ivan Rioufol enchaîne:

«Il y a un problème de savoir si l'islam politique est compatible ou non avec la démocratie. Je pense que non

Après la contradiction donnée à Laurent Joffrin, l'éditorialiste du Figaro décrète:

«Moi je dis que le multiculturalisme, c'est la guerre

Ivavn Rioufol met ensuite en cause «les jeunes des cités»: «Vous voyez bien avec vos yeux qu'il y a un séparatisme qui s'affiche dans les cités. Un séparatisme visuel déjà qui signifie qu'ils ne veulent pas s'assembler et se ressembler à la société d'accueil».

Publicité
CNews

Pour illustrer son inquiétude quant aux jeunes de banlieue, Ivan Rioufol lâche un sondage terrifiant:

«Vous avez eu l'Institut Montaigne qui a fait un sondage qui voulait être rassurant et qui montrait que 27% des Français musulmans se réclamaient au bout du compte de l'idéologie de l'État islamique, 27%. Et 50% des jeunes musulmans des cités, 50%, qui se réclamaient de cet État islamique. Donc ce chiffre ce n'est pas moi qui l'invente. Et 50% c'est presque majoritaire.»

En réalité, il n'existe pas de chiffre de l'Institut Montaigne sur le nombre de Français qui se réclameraient du groupe État islamique, ni sur le nombre de «jeunes musulmans des cités». L'Institut a en revanche bien fait un sondage –aux questions contestées– selon lequel «50% des jeunes musulmans parmi les plus rigoristes plébiscitent le port du niqab ou de la burka et la polygamie». Ce chiffre représente d'ailleurs sous-catégorie de l'étude:

.@ivanrioufol Les 50% dont vous parlez, c'est 50% de la catégorie 6 (qui représente 15% des effectifs) soit 7,5% de… https://t.co/YK5KXBoSuM

Aucune des personnes en plateau ne le corrige. «Ce chiffre-là fait peur», atteste même Pascal Praud.

09h30: Deuxième intox d'Ivan Rioufol

Pour justifier «l'enfermement» nécessaire de toutes les personnes fichées S, l'éditorialiste du Figaro affirme «avoir entendu» que le terroristes des Champs-Élysées, Karim Cheurfi, était lui aussi fiché S. Ce qui est faux.

10h12: Une journaliste d'extrême droite –pas présentée comme telle– invitée

Publicité
C News

Après L'heure des Pros, l'animateur Pascal Praud invite la journaliste d'extrême droite Charlotte d'Orneillas pour donner son avis sur le drame de la veille. Elle est présentée comme une simple «journaliste» et rien sur son parcours n'est évoqué pour aider le téléspectateurs à savoir qui parle exactement.

Pourtant, comme le remarque La République du Centre dans un portrait, cette éditorialiste écrit pour les sites extrémistes Le Salon beige, Boulevard Voltaire, Présent... Elle y pourfend le mariage pour tous, défend les «racines chrétiennes de la France», et appelle à «l'instinct de survie d'un pays menacé par la vague migratoire». «Être classée à l'extrême droite? Je l'assume. J'ai des convictions et je suis une journaliste d'opinion», expliquait celle qui est régulièrement invitée aujourd'hui sur CNews et qui louait il y a peu encore les qualités de Marion-Maréchal-Le Pen.

Alors qu'un autre chroniqueur accuse Marine Le Pen d'instrumentaliser l'attentat, c'est l'occasion pour Charlotte d'Orneillas, toujours présentée comme simple journaliste, de la défendre:

«La question de l'instrumentalisation, c'est une question qui ressort à chaque attentat, je ne la comprends pas en fait. Il est normal que des candidats à la présidence de la République réagissent sur un sujet qui est évidemment le sujet qui inquiète les Français par excellence. Marine Le Pen est sans doute la candidate la plus attendue, en tout cas par son électorat, sur ces sujets-là (...) Marine Le Pen est pertinente sur la question des frontières.»

10h14: Pascal Praud balance une intox sur les retours de Syrie

CNews

À plusieurs reprises, Pascal Praud demande à ses invités s'il ne faudrait pas enfermer les fichés S ou les personnes ayant fait un voyage en Syrie. Et à plusieurs reprises, l'animateur affirme qu'il est aujourd'hui légal pour un individu de se rendre en Syrie et de revenir en France:

«On a le droit d'aller en Syrie aujourd'hui (...) Quelqu'un qui est allé en Syrie et qui revient et n'a toujours rien fait, vous pouvez quand même vous dire que c'est très dangereux qu'il reste en liberté.»

Il s'agit là d'une belle intox. Les personnes de retour de ce pays sont presque systématiquement interpellées. En mars dernier, le ministère de l'Intérieur comptait 246 personnes soupçonnées d’être des djihadistes de retour de Syrie et d’Irak. Et selon Libération, l’immense majorité a été mise en examen, dont 74 qui ont été immédiatement incarcérées.

12h10: «L'expert» antiterroriste Claude Moniquet intervient

CNews

Claude Moniquet, présenté comme «expert des questions de sécurité pour CNews», livre ses informations exclusives et résume les faits qui se sont produits la veille à Paris. Cet homme n'est pas inconnu. C'est un ex-agent de la DGSE qui truste les différents plateaux télé à chaque attentat et ce, malgré ses nombreuses erreurs ou contradictions. La télé belge RTBF avait d'ailleurs fait un montage pour montrer que son expertise était tout à fait relative.

Jeudi soir encore, il postait sur Twitter l'info selon laquelle un second assaillant était en fuite... malgré les démentis du ministère de l'Intérieur. Entre deux apparitions pour CNews, il n'oublie en tout cas pas de livrer son opinion pour l'élection de dimanche en expliquant sur son site pourquoi il votera pour François Fillon.

Pourquoi nous voterons #FrançoisFillon #JeVoteFillonDesLePremierTour: https://t.co/JXjqlCUIaS

14h17: Un élu Les Républicains invité à réagir

David-Xavier Weiss est invité en tant que directeur du comité régional du tourisme en Île-de-France à réagir à l'attentat. Encore une fois, la journaliste n'estime pas nécessaire de préciser qu'il est aussi élu (aux positions plutôt radicales et parfois controversées) Les Républicains à Levallois.

CNews

15h31: Un journaliste israélien compare Paris à l'Afghanistan

CNews

CNews décide d'inviter Boaz Bismuth, journaliste israélien pour le quotidien Israël Hayom, qui a couvert l'attentat. D'emblée, il déplore:

«C'est l'actualité, malheureusement vous arrivez à Paris et vous vous retrouvez hier soir en Afghanistan, mais pour quelques heures bien sûr.»

Après avoir dénoncé ceux qui affirment que les jeunes de banlieue ont «toujours le prétexte qu'il n'y a pas d'autre choix que d'aller vers le terrorisme», et d'ajouter que «nous en Israël on trouve cela scandaleux car rien n'excuse, rien ne permet d'accepter cela», il déplore le silence supposé des musulmans:

«Je déplore qu'en France les communautés desquelles ces jeunes viennent... Eh bien eux doivent être les premiers à critiquer ces actes. Beaucoup plus que les autres. Et ça ferait du bien.»

Il est alors repris par la journaliste qui le coupe en affirmant que «c'est ce qu'ils ont fait». «Si vous parlez de l'islam en particulier, certaines organisations représentatives des musulmans l'ont fait», rappelle-t-elle avant de passer la parole à un autre invité.

Samedi 15h44: la direction de CNews félicite ses journalistes

D'après un mail du patron de la chaîne, que nous nous sommes procuré, l'équipe de CNews est en tout cas satisfaite de cette couverture. «De jour en jour l'antenne gagne en crédibilité», écrit Serge Nedjar qui a tenu à féliciter les journalistes sans évoquer les éditorialistes ou les invités.

BuzzFeed News



David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.