Intox du FN: le sympathisant accusé d'être un salarié de Canal+ dément travailler pour la chaîne

Info BuzzFeed - Un documentaire sur le FN diffusé par C8 mercredi montre notamment un sympathisant frontiste se vanter d'être raciste et homophobe devant le patron du FNJ de Nice. Des cadres du parti affirment qu'il s'agit en réalité d'un salarié de Canal+. Auprès de BuzzFeed News, le sympathisant frontiste assure qu'il ne travaille pas pour la chaîne.

posté le

Mercredi soir, la chaîne C8 diffusait une enquête en caméra cachée sur «la face cachée du FN» avec certains cadres et militants loin de correspondre au parti «dédiabolisé» vanté par Marine Le Pen.

Lors d'une réunion interne organisée par Bryan Masson, patron du Front national de la jeunesse à Nice, un sympathisant qui souhaite rejoindre le FNJ (à gauche sur l'image), se vante d'être raciste et homophobe:

«Je ne suis pas raciste hein… Enfin peut-être un peu mais bon.»

Puis à propos de Florian Philippot:

«Moi j'ai eu une éducation à l'ancienne, tu vois. Et les homosexuels, c'est pas mon délire quoi.»

L'image est accablante pour le Front national, dont l'opération de dédiabolisation voulue par Marine Le Pen est toujours en cours. Mais dès jeudi matin, lendemain de la diffusion de l'émission, plusieurs responsables du parti montent au créneau et dénoncent une manipulation de la chaîne. Selon eux, Kevin, le jeune homme filmé en caméra cachée serait... un ingénieur du son de Canal+, groupe auquel appartient la chaîne C8.

Une intox montée de toute pièce?

Marine Le Pen, présidente du FN, déclare auprès de l'AFP:

«Voilà le genre de manœuvres qui sont utilisées par les médias. C’est honteux et j’espère qu’ils vont être lourdement condamnés.»

Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, Daniel Auguste, responsable du Collectif Marianne ou encore Jordan Bardella, élu régional d'Île-de-France, retweetent le même message mettant en cause l'intégrité de la chaîne.

Sur BFMTV, Florian Philippot, cible des insultes homophobes du militant filmé par C8, a par ailleurs demandé au procureur «d'enquêter» sur Kevin.

Problème: comme l'explique Le Lab d'Europe 1, le premier à avoir relayé cette «information», Cyril Martinez, n'est pas du tout sûr de l'authenticité de celle-ci:

«J'ai été trop hâtif et j'ai immédiatement relayé l'information qui vient d'une discussion (sur un forum de JeuxVidéo.com).»

Et d'ajouter qu'après vérification, il s'est rendu compte que le profil Facebook du soit-disant «ingénieur du son chez Canal+» ne portait absolument pas mention de cet emploi.

«Il n'a jamais été ingénieur du son»

Contacté par BuzzFeed News, le père du jeune homme filmé dans le documentaire de C8, affirme que c'est bien son fils qui apparaît dans le reportage mais assure qu'il ne travaille pas pour Canal+:

«Kevin est reconnu handicapé, il a un traitement lourd. Il était étudiant en droit, mais ne peut plus aller à l'université aujourd'hui. Il se cherchait au niveau politique, il a été chez Les Républicains et là il a voulu tester le FN.»

Informé des accusations des élus frontistes, le père de Kevin est catégorique:

«Il n'a jamais été ingénieur du son. Il y a des choses relatives à la musique sur ses profils internet car il fait de la musique de la manière autodidacte.»

Il explique par ailleurs qu'il ne «savait pas» que son fils avait été filmé: «Il sait ce que je pense du FN.» Quant aux propos homophobes tenus par son fils, il reconnaît:

«Nous, on est pas du FN du tout mais après, c'est vrai que mon fils a des avis tranchés sur l'homosexualité. Il préfère éviter tout contact avec les gays».

Quant à Kevin, à qui nous avons pu brièvement parler, il déclare:

«Je ne savais pas que j'étais filmé, c'était une discussion comme ça.»

La chaîne nie les accusations en bloc

De son côté, la chaîne C8 a très vite nié les accusations de plusieurs cadres du FN dans un communiqué:

«TVPresse Productions a enregistré il y a plusieurs jours le profil Facebook de cette personne, peu après le tournage. Il ne mentionnait alors aucun emploi, ni employeur. Consulté ce matin, le même profil Facebook ne recensait toujours aucune mention d'emploi et d'employeur. Cela a été constaté par huissier.»

Par ailleurs, Libération a pu consulter des images non-diffusées par la chaîne, et qui montrent que Kevin n'est pas arrivé par hasard dans les locaux du FNJ. C'est Benoît Loeuillet, responsable du FN à Nice, qui l'a recommandé à ses collègues. Benoît Loeuillet qui vient d'être exclu du parti pour des propos négationnistes. Voici ces images, qui montrent les responsables du FNJ accuser Benoît Loeuillet de leur avoir «envoyé» Kevin:


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.