back to top

Huée à l'Assemblée, Latifa Ibn Ziaten annonce vouloir porter plainte

La mère d’une des victimes de Mohamed Merah revient sur les huées dont elle a été victime lors d'un colloque du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Elle assure qu'il s'agissait «de personnalités politiques connues du PS».

initialement publié sur
Mis à jour le

Latifa Ibn Ziaten, mère d’une des victimes de Mohamed Merah, avait été invitée le 8 décembre dernier par le groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Et comme le révélait BuzzFeed, la présidente de l'association pour «défendre les valeurs de la République et de la Laïcité» avait été huée pour son choix de porter un foulard.

Plus tard, Latifa Ibn Ziaten s'est justifiée, selon une personne présente

Ce mardi, le Bondy Blog publie un long entretien filmé avec Latifa ibn Ziaten et revient notamment sur ce qu'il s'est passé à l'Assemblée.

Il s'agissait «de personnalités connues du PS»

Latifa Ibn Ziaten dit au Bondy Blog avoir été «plus que huée», «agressée». Elle raconte que deux hommes qui assistaient au colloque sont sortis de la salle et l'ont suivie jusqu'à l'ascenseur après les huées, disant qu'elle faisait «honte à la France» et ne pouvait pas «parler de laïcité avec [son] voile»:

«J’ai dit: “Monsieur, je ne porte pas un voile, c’est un foulard, je suis européenne comme vous et je peux vous saluer”. Il m’a dit : “Je ne pense pas que votre religion vous le permette”. Je lui ai pris la main et je lui ai dit : “Je vous salue monsieur, ma religion me permet de saluer les gens et je peux même vous embrasser, ça ne me dérange pas, c’est ça la tolérance”».

Dans un communiqué publié le soir-même sur Facebook, le député socialiste Jean Glavany, organisateur de cette réunion sur la laïcité, avait attribué à BuzzFeed et à une journaliste de La vie «des allégations infondées».

Il affirmait également que les deux personnes qui avaient hué Latifa Ibn ziaten «n’étaient ni députés ni, manifestement socialistes». Mais lorsque le Bondy Blog lui demande s'il s'agissait «de personnalités politiques connues du Parti socialiste», elle répond «oui» en précisant que ce n'étaient pas des députés.

«J’avais l’officier de sécurité avec moi pour me protéger»

Et comme l'avaient affirmé de nombreux témoins à BuzzFeed, Latifa Ibn Ziaten précise qu'elle n'a pas vraiment été soutenue ou défendue par le reste de l'auditoire. Elle raconte:

«J’avais rendez-vous, j’ai témoigné et il fallait que je parte. Ces deux hommes n’étaient pas d’accord que je parte (…) Ils m’ont suivie, ils sont sortis de la salle, M. Glavany est resté dans la salle, et moi je suis partie. Heureusement que j’avais l’officier de sécurité avec moi pour me protéger (…) L’un parlait, était agressif mais était en retrait, l’autre était en face de moi, devenait tout rouge, ça moussait dans sa bouche tellement il y avait de la colère».

Latifa Ibn Ziaten annonce au Bondy Blog qu'elle compte porter plainte pour agression.

Précisions au JDD

«Ce ne sont pas des gens du Parti socialiste. C'était deux personnes présentes à cette réunion sur la laïcité ce jour-là. On a trouvé qui c'était, mais ça n'a rien à voir avec le PS. Mon avocat m'a conseillé de déposer plainte», précise Latifa Ibn Ziaten au JDD.

Publicité


Le Parti socialiste condamne cette agression

Le Parti socialiste a publié un communiqué mercredi pour «condamner l’agression verbale subie par madame Latifa Ibn Ziaten». «Ces comportements inacceptables, ne peuvent avoir de place dans le débat républicain. Ils dévoient les principes de la laïcité. Il faut chaque jour rappeler que la laïcité n’est en rien agressive ou excluante», ajoute-t-il.


L'interview intégrale réalisée par le Bondy Blog:

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com


Suivez-nous aussi sur Facebook et Tweeter:




David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé